Catherine Bell Forum Français

Non-officiel
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SOS Ange en détresse... [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Ven 30 Nov - 11:08

Mille excuses de pas avoir poste hier mais je n'ai pas pu. Donc pour rattraper le retard voici deux suites. Je les mets sur deux posts parce que ca bloque si je passe par un seul

Bonne lecture

*****************************************

Un léger coup donné à la vitre, sortit Harm de ses pensées. Il se retourna alors aussitôt et put découvrir de l’autre côté de la porte l’Amiral en compagnie d’Harriet. Il se redressa doucement, pour ne pas réveiller Mac qui dormait toujours, et sortit rejoindre ses amis à l’extérieur. Dès que la porte de la chambre fut refermait derrière lui il s’adressa à l’Amiral.

- Merci d’être venu si vite monsieur.

L’amiral lui posa une main réconfortante sur l’épaule.

- Je ne voudrais être nulle part ailleurs qu’auprès de ma filleule…

Harm se tourna alors vers Harriet qui avait déjà des larmes plein les yeux. Harm la serra délicatement dans ses bras.

- Merci à vous aussi Harriet…

- Ma filleule a aussi besoin de moi, Harm…

Harm ne put que leur adresser un tendre sourire et il songea qu’ils n’auraient pas pu choisir meilleurs parrain et marraine pour leur petite fille.
AJ reprit finalement la parole.

- Que s’est-il passé, Harm ?

Pour la nième fois depuis les dernières heures, toutes les images de l’accident défilèrent devant ses yeux. Il raconta à ses amis tout depuis l’accident jusqu’au diagnostic peut convainquant et rassurant du docteur. A la nouvelle énonciation de l’histoire et de l’état critique de sa fille, Harm ne peut retenir quelques larmes de couler sur ses joues. Harriet, elle, avait le visage recouvert de larmes, elle avait essayé en vain de les cacher et de prendre sur elle, comme pour soutenir son ami et donc cacher sa peine. Mais les larmes avaient fini par couler sans retenue. Harriet connaissait ce sentiment, quand on est parent, on veut tout pour son enfant, une vie parfaite, le seul souci de parents reste le bien être de leur progéniture. Elle se rappelait de tout ce qu’elle avait ressenti et tout ce qu’elle ressentait encore par rapport à la mort de sa petite fille ‘Sarah’. Et durant tout cette longue période où elle avait dû faire face, ses amis avaient été là, présents à chaque moment. Aussi elle fit ce qui lui sembla être la seule chose à faire à ce moment la, un geste que Harm avait eu de nombreuses fois pour elle afin de la réconforter, elle le prit dans ses bras et le berça comme elle l’aurait fait avec ses propres enfants.

- Elle va se battre, Harm…

Les larmes transperçaient dans sa voix. Et Harm resserra un peu plus fort son étreinte autour de la jeune femme. Harm l’avait toujours considéré comme une petite sœur. La petite sœur qu’il aurait toujours voulu avoir, pour jouer avec elle, lui faire découvrir les jeux qu’il avait appris avant sa venue et pour la protéger, mais la vie n’avait pas prévue de lui donner une petite sœur quand il était enfant. Mais aujourd’hui, la vie avait rectifié cette erreur et il avait la meilleure des sœurs qui soit à ce moment dans ses bras.

- Emy est forte, Harm… Il suffit de regarder ses parents…

- Harriet a raison, Harm… Emy est aussi têtue que ses deux parents… Elle a trop à perdre pour lâcher prise maintenant…

Harm sourit timidement à l’énonciation du caractère plus que borné de son petit ange. Il revoyait dans sa tête le jour où il avait prévenu leurs amis qu’ils attendaient un enfant. Et il se souvenait à cet instant précis des paroles que l’Amiral avait eu pour Mac et lui : « Félicitations tous les deux… J’espère que vous avez les nerfs solides, car avec des parents comme vous deux, ce petit être n’a pas fini de vous en faire baver… Sans doute une petite vengeance pour tout ce que vous m’avez fait endurer et me faites endurer encore depuis de nombreuses années… ». L’amiral avait le même fin sourire sur le visage, visiblement il se souvenait du même évènement passé. Ils se rappelèrent alors les paroles que Mac avait eu pour lui à la suite de la remarque : « Justement, monsieur, Harm et moi avons pensé que pour canaliser ce petit ange, on aurait peut être besoin d’un ancien Seal à nos côtés… Même si on vous considère déjà comme le grand-père de nos enfants, on aimerait que vous acceptiez d’être son parrain… ». Et l’ancien Seal qu’il était avait dû user de ses dernières ressources pour ne pas laisser échapper une larme de joie face à la demande qu’on venait de lui faire. Il est vrai que ces deux là lui en avait fait baver, lui faisant perdre ses derniers cheveux, mais il les avait toujours considérés comme ses propres enfants. Une fois de plus, AJ fut le premier à les sortir de leurs pensées.

- Et, comment va Mac ?...

La question sembla tout de suite perturber Harm. Il s’était dégagé du corps de la jeune femme blonde, mais il avait gardé, étroitement serré, la main de Harriet dans la sienne. Bud et Harriet étaient au courant de la terrible crise par laquelle leur couple passait. Au QG du JAG ils étaient des militaires respectant le protocole et les grades, mais une fois sortis de ces locaux, ils étaient devenus les meilleurs amis du monde. Les enfants des deux couples s’entendaient à merveille, quelques chamailleries par moment comme le font tous les enfants, mais ils se considéraient comme frères et sœurs. Aussi lorsque leur couple avait commençait à prendre l’eau, chacun avait trouvé du réconfort auprès du couple d’ami. Mac passait de nombreuses heures en compagnie de Harriet et Harm faisait de même avec Bud. Le couple Roberts était très attristé de voir Harm et Mac se déchirer sans cesse. Ils en avaient discuté de nombreuse fois ensemble alors que les enfants étaient couchés. Et ce qui les inquiétait par-dessus tout, c’est qu’ils étaient certains que le mal qui consumait la famille Rabb était bien plus profond que tout ce que l’un ou l’autre avait utilisé comme justification à la crise conjugale. Mais comme l’avait fait remarquer Harriet à son mari : « Ces deux là sont bien trop orgueilleux et veulent paraître le plus fort, qu’ils en arrivent à oublier qu’ils sont mari et femme et que les faiblesses de chacun fait la force de leur couple… »

- Comme chacun ici, Mac est très touchée par ce qui arrive à Emy… On n’a pas exactement eux le temps de discuter sur la situation pour le moment. Le silence est parfois mieux que de longues paroles…

AJ se demanda où était passée son équipe de choc : le Capitaine de frégate Harmon Rabb et le Lieutenant Colonel Sarah Mackenzie… Ils avaient tout traversé l’un avec l’autre, le moindre problème, la plus infime joie… Et maintenant qu’ils avaient besoin plus que tout l’un de l’autre, ils se refusaient ce soutien mutuel. AJ pouvait voir à quel point Harm était peiné par ça… Il avait besoin à ce moment même de cette meilleure amie qu’était avant sa femme. Celle qui le soutenait tout le temps, même pendant les périodes où ils étaient en froid. Mais voilà, tout ceci avait disparu. Ils se muraient dans cette guerre froide dans laquelle ils s’étaient lancés depuis de trop nombreux mois. Harriet exerça une légère pression sur la main de son supérieur.

- Je vais aller la voir…

Harm lui adressa un sourire de remerciement, et pour lui montrer sa gratitude, il se pencha vers elle et déposa un léger baiser sur sa joue.

- Merci pour tout, Harriet… Pour être venue, pour être tout simplement vous…

Harriet lui adressa un tendre sourire de réconfort.

- C’est tout naturel, Harm. Vous auriez fait la même chose pour Bud et moi s’il était arrivé quelque chose à l’un de nos enfants.

Et sans rien ajouter de plus, Harriet se dirigea vers la porte de la chambre d’Emy et la poussa doucement pour ne pas réveiller Mac trop brusquement.
L’Amiral et Harm restèrent au dehors de la chambre, regardant au travers de la vitre la scène qui se jouait à l’intérieur. Harriet avait fait le tour du lit pour se trouver du côté de Mac et elle s’apprêtait à poser sa main sur l’épaule de la jeune femme pour la soustraire à ce demi-sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Ven 30 Nov - 11:11

Dans sa semi conscience, Mac ressentit une légère pression sur son épaule. Elle n’osa pas relever les yeux au départ, pensant qu’il s’agissait certainement de Harm et préféra rester dans les bras réconfortant de sa fille. Mais lorsqu’elle s’éveilla complètement, elle dut se rendre à l’évidence que la main sur son épaule n’avait aucune comparaison avec celle de son mari. Aussi elle se redressa vivement sur son siège pour faire face à la personne qui se trouvait près d’elle. Harriet se tenait debout à ses côtés la main reposant toujours au même endroit sur son épaule. Lorsque Mac vit les yeux brillants de larmes de la jeune femme, elle ne put retenir plus longtemps les siennes et se jeta sur Harriet, enroulant ses bras autour de la taille de celle-ci et enfouissant sa tête sur son ventre. Sachant qu’à cet instant précis il n’y avait rien d’autre qu’elle pouvait faire, Harriet laissa à Mac le temps d’évacuer toute sa tristesse. Elle la serra dans ses bras, caressant furtivement ses cheveux pour la calmer de son mieux. Seuls les sanglots perçants résonnaient à cet instant dans la pièce, déchirant le silence. Mac laissa échapper une seule parole qui ressemblait plus à un gémissement.

- Pourquoi, Harriet… Pourquoi elle ?...

Les pleurs reprirent toujours aussi intarissables.
Au dehors, Harm n’avait put empêcher, lui aussi, les larmes de s’écouler silencieusement sur ses joues. Et une main toute aussi réconfortante que celle d’Harriet s’était posée sur son épaule à lui.

- Venez, fils… Allons prendre un café…

Et sans attendre sont assentiment, l’Amiral conduisit Harm en direction de la cafétéria de l’hôpital. A une heure aussi tardive, la petite cafétéria était vide, seul le bruit des couloirs était perceptible. AJ indiqua une table à Harm pendant qu’il se dirigeait vers la machine à café en service pour la nuit. Pendant que le breuvage ambré coulait dans le gobelet il se posait mille et une questions, comment allait-il pouvoir venir en aide à ses amis ? Il en vint même à se demander ce qu’il se passerait s’il venait à arriver malheur à Emy. Cette petite fille était maintenant leur seul lien. Il était certain pourtant que l’amour qui les animés au début de leur relation était toujours présent, mais depuis quelques temps ils semblaient se noyer désespérément ne retrouvant plus l’ancrage et la balise qui les ramènerait au port. Il ne fallait pas qu’il pense au pire maintenant, Emy allait s’en sortir, il ne pouvait en être autrement. Et une fois qu’elle serait à nouveau sur pieds, peut-être que toute cette histoire aurait un effet salvateur sur Harm et Mac, cela leur permettrait peut-être de retrouver la passion de l’autre.

- Mon Dieu, venez leur en aide !

Il récupéra le deuxième verre de café et se dirigea d’un pas incertain à la table où se tenait Harm. Celui-ci avait la tête enfoncée dans ses mains, cachant la tristesse et le désespoir qui l’habitait en ce moment. Il n’avait jamais été homme à exposer ses sentiments aux yeux de tous, sauf peut-être avec Sarah… Sarah, sa Sarah… Mais l’était-elle encore à ce jour ? Ne l’avait-il pas déjà perdu ? Tant de question sans réponse et l’horrible image de sa petite princesse, aussi pâle que la mort, venait se superposer à toutes ces questions qui trottaient dans sa tête.
De la même façon qu’il l’avait fait précédemment, AJ posa sa main sur l’épaule de Harm. Comme s’il avait pu lire dans les pensées de l’homme assis devant lui, il l’interpella pour lui sortir ces sombres idées de la tête.

- Tout va rentrer dans l’ordre, Harm… Emy va s’en sortir, et une fois que cela sera fait il faudra que vous ayez une longue discussion avec Mac…

Sortant de sa léthargie, Harm releva son visage vers son supérieur et ami, lui révélant son visage baigné de larmes. Il inspira profondément, et dit dans un souffle.

- Il est trop tard, je l’ai perdu…

- Emy va s’en sortir, Harm… Ma filleule a la force et la détermination de sa mère, elle ne va pas abandonner et se battre… Vous n’avez pas le droit de baisser les bras car elle, elle continue à se battre et compte sur votre soutien.

Le ton de l’Amiral était devenu plus sévère, et réprobateur. Il se sentait perdu face à l’attitude de son ami, lui qui était si combatif… Mais la voix de Harm raisonna dans un faible murmure, si faible qu’il crut ne pas avoir clairement entendu.

- Je parlais de Sarah… Je l’ai perdu…

Il resta interdit un moment, pas sûr de l’attitude à adopter dans ce genre de situation. Puis il lui posa la seule question qui lui venait à l’esprit.

- L’aimez vous encore, Harm ? Aimez-vous encore Sarah ?

Quelque peu surpris par la question au départ, Harm plongea son regard dans celui de son supérieur essayant de sonder la profondeur de sa question.

- Je pense que oui…

AJ le regarda surpris pas tout à fait satisfait de la réponse.

- Vous pensez ?

Il avait légèrement levé le ton, la colère s’insinuant en lui. Harm soutint pourtant le regard de l’Amiral qui de doux avait commencé à prendre une teinte sombre. Il savait l’attachement que AJ avait pour sa femme, ne lui avait-il pas dit le jour de la naissance de Emy qu’il la considérait comme sa propre fille et qu’il était heureux de devenir grand-père. Harm se rappelait encore les larmes de joie qu’il avait vu perler dans les yeux de la mère de leur enfant. Il sortit de ses pensées et reformula sa réponse, les yeux toujours ancrés dans ceux d’AJ.

- Oui je l’aime encore, comme au premier jour…

L’Amiral poussa un léger soupir de soulagement. Pendant un moment il avait eu peur qu’au court du temps et au milieu de leurs incessantes batailles, Harm avait perdu l’amour qu’il portait à sa femme.

- Eh bien montrez-le lui, Harm… Mac a besoin de vous aujourd’hui comme jamais… Et vous avez besoin vous aussi d’elle pour surmonter tout cela.

Harm baissa alors son regard, fixant inlassablement ses mains en train de jouer avec le gobelet de café. Il porta le verre à ses lèvres pour se donner du temps et réfléchir aux paroles de l’Amiral. Tout allait si mal dans son couple en ce moment. Comment en revenir à l’histoire idyllique qu’ils vivaient encore l’an dernier ?

- Je ne sais pas quoi faire ? Tout est tellement compliqué entre nous ces derniers temps. Quand on est dans la même pièce, la seule chose que l’on sait faire c’est se crier dessus… Et puis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Ven 30 Nov - 18:00

Trop super
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Sam 1 Déc - 8:06

Allez vous avez étaient adorable jusque la voici donc la suite...

Merci pour tous vos commentaires depuis le début de cette fic ça fait plaisir à lire...

Courage l'aventure n'est pas fini on en ait qu'au tier de l'hsitoire... lol...

*************************************************
Harm se tut subitement, pas certain de pouvoir poursuivre dans ses confidences. AJ conscient de son silence soudain, lui posa la main sur son bras en signe de réconfort.

- Vous savez que vous pouvez tout me dire, Harm. Ce soir je suis AJ l’ami et le parrain de votre fille, non l’Amiral et votre supérieur.

Harm fut quelque peu rassuré mais pas encore certain de pouvoir continuer. AJ voyant toujours sa réticence, essaya de le rassurer encore plus.

- Harm je ne vous jugerais pas… De quel droit pourrais-je me permettre de la faire ?

- Je sais cela Amiral. Mais c’est toujours difficile de parler de choses vraiment privées et de notre vie de couple à Sarah et moi sachant qu’on travaille dans votre service.

L’Amiral savait parfaitement de quoi Harm voulait parler. Il avait eu, lui-même, beaucoup de mal à se faire à ces liens particuliers qui s’étaient tissés au sein de son service. Et puis ils avaient tous fini par garder une attitude très professionnelle au travail et devenir une véritable famille une fois en dehors des locaux du JAG. Et aujourd’hui seul l’ami, le père de substitution et de cœur avait sa place ici.

- Tout ce que vous me direz Harm restera entre nous et en dehors du JAG. Vous avez besoin de parler et de vous confier pour pouvoir vous en sortir Sarah et vous.

Considérant une dernière fois son supérieur, il finit par se lancer.

- Vous avez sans doute remarqué que ces derniers temps l’entente entre Sarah et moi est la ‘guerre froide’, quand on se croise sur le plateau ou bien dans le tribunal on arrive à garder nos problème en dehors de notre travail. Mais les crises à la maison sont plus violentes et quotidiennes. Les mots dépassent souvent la pensée et chacun sait où appuyer pour faire mal à l’autre…

AJ était conscient de tout cela, il en avait déjà parlé avec Harm pour les aider à résoudre leurs problèmes. Il décida de ne pas intervenir pour ne pas couper Harm, il était rare que l’officier se prête à la confidence alors il ne voulait pas le pousser dans ses retranchements.

- Tout est sujet à la discorde, le linge salle qui traîne dans la salle de bain, que je ne l’aide plus beaucoup dans les taches ménagères… Et j’en passe… Je ne rejette pas la faute sur Sarah, il faut bien reconnaître que même si je ne suis généralement pas le premier à hausser le ton, je fais tout pour la faire sortir de ses gongs…

- Et vous avez un certain don pour y arriver facilement…

AJ n’avait pu s’empêcher cette remarque qui lui valut un léger sourire de la part du jeune homme assis à ses côtés. Harm après ce petit intermède poursuivit dans sa lancée…

- Au bout d’un certain temps, j’ai commencé à comprendre que quoi que je fasse la dispute serait inévitable. Aussi j’ai commencé à rester de plus en plus tard. Au début ce n’est pas réellement par envie que je restais tard au bureau mais parce qu’il y avait beaucoup de dossiers à traiter. Et puis j’ai fini par apprécier d’avoir un moment de répits avant d’affronter la tempête… Je sais que ma réaction est lâche, et puis il y avait Emy aussi, je rentrais parfois tellement tard qu’elle était déjà couchée, mais du coup Sarah aussi et je n’avais pas à faire face à nos problème ainsi…

Harm stoppa, se remémorant les derniers mois passés. L’Amiral l’écoutait attentivement, essayant de ne pas juger ni Harm ni Sarah. De quel droit aurait-il pu émettre le moindre jugement, lui qui n’avait pas su prendre soin de sa femme et sa propre fille.

- Quand je n’avais pas de dossiers à traiter, j’allais faire un tour au mémorial des vétérans pour parler avec mon père ou bien je me rendais au Mac Murphy’s pour boire un verre et me donner du courage avant de rentrer à la maison… Au début, Sarah me reprochait juste mes retards et mettait en avant que je pourrais faire au moins un effort pour Emy si je ne pouvais être là pour elle…

Il aimait sa fille plus que tout au monde mais il est vrai que ces derniers temps, il n’avait pas beaucoup passé de temps avec elle. Il essayait de se rattraper les week-ends, partageant des moments qu’entre père et fille à bord de son Stearman. Il savait qu’il aurait dû être plus présent les soirs de semaine, pour qu’Emy puisse lui raconter sa journée… Il se promit que si Emy s’en sortait indemne, il passerait plus de temps à la maison avec elle, comme Mac le faisait. Il savait que leur fille était la force de Sarah. Il sourit tristement se rappelant le nombre de fois où, alors qu’il rentrait une nouvelle fois tard, il avait trouvé Mac dans le lit de leur fille, la serrant dans ses bras, toutes deux endormies. Il pouvait passer des heures à les regarder toutes les deux dormir ainsi, ces deux petits anges. Même si parfois elles avaient plutôt l’air de démons… Sortant de ses pensées, Harm reprit le fil de sa discussion.

- Au fil du temps, Sarah a fini par m’accuser de la tromper… Elle savait parfaitement quand j’avais des dossiers urgents à traiter. Même si elle dépend du service des juges, elle a toujours gardé son bureau sur le plateau pour rester au sein de sa ‘famille’… La première fois qu’elle m’a accablé d’une telle accusation j’étais tellement surpris que je n’ai pas eu la présence d’esprit de clarifier les choses… Je ne comprenais pas qu’elle puisse une seule seconde penser que je puisse lui faire cela… Elle a pris mon silence pour un aveu silencieux, comme on dit « qui ne dit rien consent… ». J’aurai pu tout stopper la dans les doutes que Sarah portait à mon égard, mais ses doutes m’ont fais beaucoup de mal, on s’est fait beaucoup de mal alors j’ai voulu la faire souffrir, autant que je souffrais… Et je l’ai laissé croire que j’avais des aventures…

Le silence régnait parmi les deux hommes… L’Amiral essayant de digérer ce qu’il venait d’entendre, il savait qu’il y avait de nombreuses disputes dans le couple, mais il ne pensait pas qu’ils étaient allés aussi loin dans leurs attaques. Harm quant à lui prenait conscience du mal qu’il avait pu causer à sa femme, lui-même n’aurait pas supporté s’il avait cru que sa femme le trompait. L’Amiral, une fois remis, se décida à poser la question qui lui brûlait désormais les lèvres.

- Harm,… Avez-vous eu une aventure avec une autre femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Sam 1 Déc - 16:07

J'adore I love you I love you I love you I love you

La suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Sam 1 Déc - 19:25

C'est magnifique!! MAIS UN PEU SADIQUE!!!!!!!!!!!!!!!C'est quoi cette coupure??????????? Bien sûr que Harm a pas eu d'aventure!! Nan mais ça va pas???!!!!

Fais gaffe à se que tu écris!!!!!! En tout cas j'attends la suite avec une infinie impatience!!!!!!!

Et merci elle est super ta fic (à voir maintenant avec la suite si je suis encore d'accord!!! lol! ).

coeur coeur coeur

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Dim 2 Déc - 9:38

Bon je vais pas faire ma sadique plus longtemps et je vous mets la suite tant que je le peux...

Bon comme je l'ai dis précédemment l'histoire est loin d'être finie pour le moment, il reste encore plusieurs passages à passer. Donc évitez de me tuer avant la fin...

Enfin je pense que cette nouvelle partie devrait être un peu plus gaie que les autres... Quoi que !!! hihi... Vous me direz ce que vous en avez pensé.

Bonne lecture à tous et merci pour vos commentaires et votre anthousiasme

************************************

AJ n’était pas sûr d’avoir le droit de poser la question mais il avait besoin de savoir.

- Non, monsieur, bien sûr que non… Je ne pourrais jamais faire cela à Sarah… J’ai juré devant Dieu et les hommes fidélités jusqu’à ce que la mort nous sépare et j’étais sincère…

L’Amiral fut soulager d’apprendre cela. Tout n’était pas perdu pour Harm et Sarah. Il savait toutefois que le chemin avant la réconciliation totale serait long et dur. Avant qu’il n’ait pu poursuivre dans ses considérations, Harm intervint à nouveau.

- J’aime Sarah, mais parfois j’ai l’impression de l’oublier… Nos incessantes disputes me font oublier l’amour que j’ai pour elle. Dans l’énervement, l’envie de la faire souffrir prend le pas sur mon besoin de la protéger et l’aimer… Comment retrouver l’amour et la passion qui nous liaient avant ?

Que répondre à une telle question, AJ se sentit soudain impuissant. Puis il fit la seule chose qui lui vint à l’esprit.

- Vous souvenez-vous Harm de la première fois où vous et Sarah vous êtes avoués votre amour ?

Aussitôt la question posée, Hm se retrouva projeté quelques années plus tôt…


Flash-back

Il avait posé sont regard sur la Taïga laissant libre court à ses larmes. Combien de fois avait-il rêvé que son père n’était pas mort mais qu’il était simplement perdu au fin fond d’un pays. Un rêve d’enfant qui avait guidé ses pas d’homme.
Et aujourd’hui sa quête prenait fin… Son père était bel et bien mort. Mort dans un pays qui n’était pas le sien, loin de sa famille.
Si seulement il avait pu le retrouver avant qu’il ne soit tué. Si seulement ces maudits soldats Russes ne l’avaient pas abattu de sang froid alors qu’il tentait de protéger la femme avec qui il avait refait sa vie. Tellement de ‘Si’ se bousculaient dans sa tête. Et ces larmes qui ne cessaient de couler sur ses joues, traçant un chemin humide, torrent de sa tristesse et de son désarroi.
Son père avait été son objectif dans sa vie depuis l’âge de ses 5 ans. Age auquel il avait appris avec effroi, un soir de Noël que son père avait été porté disparu. Son père avait alors été sa seule préoccupation, son seul but. Toute sa vie avait tournée autour de cela. Et tout prenait fin, d’un coup d’un seul. Le laissant là, sans repère et ne sachant pas ce pourquoi il devait faire maintenant…
Les derniers jours avaient déjà été très éprouvants physiquement, pour lui et Mac, mais indéniablement ce séjour avait été chargé pour lui en émotion. Le sujet de son père le plongeait toujours dans un état de transe. La recherche d’un héros qui a quitté notre vie bien trop tôt.

Il sentit son corps s’affaisser doucement au sol. Se laissant tomber à genou, incapable de soutenir plus longtemps le poids de son corps. Tout s’effondrait autour de lui en une seconde. Tout ce qui avait été les fondements de sa vie future partait en fumée en un instant. Il ne lui restait plus rien… plus rien…

- Harm…

Voyant son état alarmant, Mac s’était approchée de lui. Ne sachant pas trop que faire ou que dire pour aider son ami. Elle aurait voulu en cet instant pouvoir lui enlever toutes pensées de son esprits, juste pour inhiber cette souffrance qui c’était immiscée au fil des mots qu’elle traduisait dans les yeux de son partenaire.

- Harm…

N’obtenant toujours pas de réponse, Mac s’accroupit face à cet homme qui était redevenu l’enfant de 5 ans qui à la veille de Noël avait perdu son héro, son père.
Ne sachant que dire, elle fit la seule chose qui lui semblait indiquée, elle le serra le plus fort possible dans ses bras. Par cet acte elle voulait lui montrer qu’il n’était pas seul. Elle avait pris la décision de venir faire ce voyage pour être à ses côtés dans toute cette aventure. Elle se doutait que son ami, obnubilé par la mort de son père, traverserait des moments difficiles à supporter pour un homme seul sans personne sur qui se reposer.

- Chut Harm, je suis la… Vous n’êtes pas seul…

Il s’était niché dans le creux de son coup, acceptant immédiatement l’étreinte qu’elle lui offrait. Ses pleurs silencieux déferlaient telle une épée poignardant son cœur. Elle put tout de même discerner quelques mots dans les tremolos qui saccadaient sa voix.

- Ne m’a…bandonnez pas… vous aussi…

Ces quelques mots déchirèrent le cœur de Mac en une fraction de seconde. Des paroles touchantes accentuées par la pression des bras de Harm qui s’agrippaient encore plus fortement à elle, comme pour être sûr qu’elle ne lui échappe pas.

- Je ne partirais nulle part sans vous, Harm… Jamais…

Et comme il l’avait fait elle resserra son étreinte autour de lui pour prouver ses dires.

Ils étaient restés comme cela pendant un long moment. Harm s’apaisant petit à petit en sentant la présence de la seule personne qui pouvait l’aider en ce moment auprès de lui. Mac finit par se dégager légèrement et souleva le menton de Harm pour qu’il la regarde. Dans ce simple regard, elle voulait lui faire passer toute sa force pour l’aider à surmonter cette nouvelle épreuve.

- Nous devrions rentrer à l’hôtel, la journée et les derniers jours ont été éreintants.

- Je serai incapable de dormir, Mac…

Sa voix n’était qu’un faible murmure mais elle l’avait parfaitement entendu.

- Je veux juste que l’on rentre se mettre au chaud et que vous vous allongiez pour vous reposer.

N’ayant pas la force de se battre avec elle, il obtempéra avec plus ou moins d’enthousiasme. Une fois tout deux debout, il ne lâcha pas sa main, de peur qu’elle ne disparaisse elle aussi. Mac lui infligea une légère pression sur la sienne, ayant compris au premier regard la pensée qui lui traversait l’esprit, et voulant lui signifier qu’elle ne partirait nulle part sans lui.

Durant le trajet en taxi qui les reconduisait en ville, contre toute attente, Harm s’endormit. A moitié allongé sur la banquette et sur les jambes de Mac, qui d’une main apaisante lui caressait les cheveux, seul geste de réconfort qu’elle pouvait lui apporter en ce moment. Toutes les pensées de Mac allaient pour cet homme qu’elle chérissait tant. Le voir souffrir ainsi ne faisait que lui faire prendre encore plus conscience de l’amour qu’elle lui portait. Comment supporter de voir l’être que l’on aime plus que tout au monde dans cet état de douleur et ne rien pouvoir faire pour apaiser ses maux ?

Arrivé au pied de leur hôtel, Mac paya le taxi avant de réveiller doucement Harm.

- Harm, nous sommes arrivés…

Elle lui caressa la joue pour l’aider à émerger de son demi-sommeil. Il se redressa vivement, encore dans le brouillard de son sommeil. Il lui fallu quelques secondes pour se rappeler où ils étaient et surtout pourquoi. Et la tristesse reprit sa place en grand maître au fond de son regard, partageant son règne avec la souffrance. Le regard compatissant et la douce caresse de Mac sur sa joue le ramenèrent au moment présent.

- Venez, Harm… Allons dans la chambre nous serons bien mieux que dans un taxi…

Sans autres mots, il la suivit docilement. N’étant à ce moment précis que l’ombre de lui-même. Mac le regarda quelques instants et put noter que son compagnon était complètement déconnecté à l’heure actuelle du monde réel, il était perdu dans les tréfonds de ses souvenirs et de sa souffrance. Sans qu’il en prenne vraiment conscience, elle le dirigea vers leur chambre, et une fois la porte refermée, elle l’assit sur le rebord du lit trônant au milieu de la petite pièce. Sans un mot, elle lui ôta son blouson, le posant négligemment sur l’accoudoir du fauteuil. Elle lui retira ensuite son pull, ses chaussures ainsi que ses chaussettes, n’obtenant toujours aucune réaction de la part de Harm.

- Il va falloir me donner un coup de main pour retirer votre jeans, matelot.

Le moment n’était pas à la plaisanterie, oh non. Mais elle voulait le sortir de sa torpeur et de son mutisme. Aussi elle lui adressa un fin sourire d’encouragement. Il releva le regard pour rencontrer ses yeux noisette chatoyants. Il se redressa alors pour enlever son jeans lui-même et se rassit ensuite lourdement sur le lit. Mac ramassa le pantalon tombé au sol et le posa avec le reste de ses affaires. Puis elle se retourna vers Harm.

- Allongez-vous et fermez les yeux.

Il se déplaça doucement sur le lit pour pouvoir s’allonger. Mais avant de poser la tête sur l’oreiller, il regarda la femme devant lui encore une fois.

- Vous restez avec moi ?

Il lui avait déjà posé cette question plusieurs fois. Comme s’il avait besoin de rassurer ses peurs et être certain qu’il ne la perdrait pas elle aussi, comme il perdait tous les êtres qui lui étaient chers. Et elle était maintenant sans aucun conteste la personne la plus chère à ses yeux, la femme de sa vie. Il n’avait pu se l’avouer avant ce périple, mais maintenant il prenait pleinement conscience des sentiments qu’il avait à son égard.
Dans un geste de douceur extrême, elle lui caressa à nouveau la joue, comme elle l’avait fait dans le taxi, pour inhiber ses peurs d’enfants.

- Je vous l’ai promis, Harm… Je serais toujours là, aussi longtemps que vous aurez besoin de moi.

Harm avait alors attrapé sa main et l’avait attiré à lui pour qu’elle s’allonge à ses côtés. Mac comprenant son geste c’était immédiatement exécutée, posant sa tête sur le haut du lit alors que Harm prenait place au creux de ses bras la tête posée sur le dessus de sa poitrine.

- Je veux que vous restiez pour toujours avec moi…

Fin du Flash-back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Dim 2 Déc - 10:45

Woaw! Crying or Very sad

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Dim 2 Déc - 13:58

SUPER coeur coeur coeur
LA SUITE STP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Lun 3 Déc - 11:26

Voici venir le petit post quotidien... hihi

Bonne lecture et a demain...

******************************************

Mac regarda Harriet qui avait les joues inondées de larmes. Elle n’avait encore jamais entendu parler de cette histoire. Elle ne s’était jamais doutée que leur relation avait débuté ainsi. Mac quant à elle était replongée dans ce passé qu’était le sien, son passé avec Harm…

- Ce jour là, on ne sait pas vraiment dit ‘Je t’aime’, mais les mots auraient paru insignifiants… Nos gestes parlaient pour nous et les déclarations enflammées ne sont venues que plus tard.

- C’était la plus belle preuve d’amour que vous pouviez vous donner à cet instant-là, Mac…

Harriet renifla une dernière fois avant de se reprendre. Elle avait demandé à son amie de se rappeler de ces moments de bonheur qu’elle avait passé avec Harm… Ce lien si spécial qui unissait ces deux personnes depuis qu’elle les connaissait. Elle était certaine au plus profond d’elle-même que ce sentiment d’amour qui les habitait tous les deux n’avait pas disparu. Comment aurait-il pu s’envoler ?

- Vous devez vous rappeler de tous ces moments, Mac. Je sais que votre amour pour Harm est comme au premier jour. Il est même certainement plus fort qu’avant…

Mac reposa son regard sur sa fille, toujours allongée dans le lit d’hôpital.

- Oh oui je l’aime encore plus qu’avant, c’est pour cela que ça fait si mal.

Sans qu’elle s’en rende vraiment compte les pleurs reprirent le dessus. Mélange entre la souffrance de voir sa petite princesse dans cet état et la souffrance de penser qu’elle avait perdu l’homme qu’elle aimait et aimerait toujours.

- Mais Harm vous aime lui aussi plus que tout… Emy et vous êtes ses deux trésors…

- Non nous ne le sommes plus…

Devant le regard d’incompréhension que lui lança Harriet, Mac poursuivit.

- Je pense que Harm me trompe !

Prononcer ces mots était comme un déchirement. Pourquoi devait-on toujours souffrir en amour ? A quoi d’autre aurait-elle pu s’attendre de toute façon ? Chaque homme qui était passé dans sa vie avait fini par la blesser d’une quelconque façon.
Harriet resta abasourdie durant quelques secondes. Jamais elle n’aurait imaginé que Harm puisse un jour être infidèle à Mac.

- En êtes-vous sûre Mac ?

Mac releva finalement le regard vers Harriet, se détacha péniblement de la contemplation de sa fille.

- Il n’y a aucun doute, Harriet…

Avant même que Harriet ait pu lui demander les motifs de sa suspicion, Mac lui parla de ses doutes.

- Chaque soir il rentre de plus en plus tard… Invoquant chaque fois le surplus de travail au bureau…

Mac vit de suite que Harriet allait intervenir, aussi elle répondit immédiatement sachant parfaitement ce qu’elle allait lui dire.

- Au début j’ai pris cela pour une excellente excuse, avant d’être nommée juge j’étais moi-même avocate au JAG et je sais que parfois certaines enquêtes et affaires peuvent prendre beaucoup de temps. Mais les jours sont devenus des semaines et les semaines des mois…

Elle marqua une légère pose avant de poursuivre. Reprenant légèrement son souffle pour essayer de calmer les déchirements de son cœur.

- Chaque soir il rentrait de plus en plus tard, aussi un jour j’ai fini par avoir des doutes. J’ai voulu le joindre au JAG pour confirmer mes soupçons… Les personnes de garde ce soir la m’ont confirmée que mon mari était parti il y avait de cela plusieurs heures…

Mac ce tut un petit moment, se remémorant sont état moral de cette soirée de novembre où toutes ses craintes avaient commencé à prendre forme.

- Ce soir là quand il est rentré à la maison, je lui ai demandé ce qui l’avait retenu si tard, et comme toutes les autres fois, il m’a répondu qu’il était au travail…

- Je n’arrive pas à comprendre…

Harriet était complètement sous le choc. Mac avait à plusieurs reprises parlé avec elle au sujet des problèmes de couple qui existaient entre ses deux amis. Mais comment arriver à imaginer que Harm pouvait tromper sa femme ?

- L’avez vous déjà surpris avec une autre femme ?

Mac regarda Harriet avec un air de dégoût sur le visage, dut au simple fait de visualiser son mari dans les bras d’une autre.

- Non, bien sûr que non…

- Alors comment pouvez-vous être certaine qu’il a une aventure avec d’autres femmes ?

- Eh bien, au cours de nos violentes disputes, j’ai fini par l’accuser de me tromper…

Mac stoppa sa phrase, prise d’un nouveau sanglot.

- Il n’a jamais nié, Harriet…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Lun 3 Déc - 19:50

AAAAAAAH NAN !! Mac stop tu te plantes!!! Areeeeeeeeeeeeteeuuuuhhh!!!!!Eh cocotte qu'est se que tu crois mais nan il te trompe pas!!!!!!!!!!!!!!
Olala je te jure en + ils s'aiment encore nan mais j'ai confiance tu vas arranger tout ça!!! Emy va sortir du coma quand son papa et sa maman vont se réconcilier je le sens!!!! N'est se pas??????????? Twisted Evil

En tout cas j'aime beaucouo!! Merci de poster ici!! coeur coeur coeur

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mar 4 Déc - 16:29

Voici une petite suite, toujours pas vraiment de réponses à vos interrogations... lol... Va falloir être un petit peu patient, tous les problème ne peuvent pas se résoudre de suite, il faut laisser le temps à l'histoire d'avancer... lol...

Vi je sais je suis sadique, mais c'est comme ça que j'ai perçu cette histoire, avec tous ces détails et tous ces moments.

Courage...

Bonne lecture à tous en tout cas et emrci pour vos coms...

**********************************************************

Sans qu’elle s’y attende vraiment, Harriet se retrouva à nouveau avec une Mac en larme dans ses bras. L’épuisement dut à l’état de sa fille, plus cette conversation au sujet de ses soupçons sur l’infidélité de son époux avait rendu Mac complètement vulnérable.

- Chut, Sarah… Laissez-vous aller…

Et c’est ce qu’elle fit, elle pleura toutes les larmes qu’elle avait contenues depuis déjà bien trop longtemps. Elle versa de nombreuses larmes pour l’amour de Harm qu’elle croyait avoir perdu définitivement, pour tous ces instants de souffrance et de douleur qu’ils s’étaient infligés. Mais elle pleura aussi pour sa petite fille, la culpabilité la rongeant au plus profond de son âme. Comment avait-elle pu ne pas faire plus attention à elle ? Un petit être sans défense, ne sommes-nous pas censé protéger nos enfants au péril de nos propres vie ? Leur donner tout l’amour et surtout toute l’attention qu’ils sont en droit de réclamer ? Elle n’avait pas été là pour Emy aujourd’hui… Elle avait préféré rejoindre son époux pour une nouvelle dispute, plutôt que de surveiller et de protéger son plus précieux trésor.

Parmi ses nombreux sanglots qui ne tarissaient pas, elle n’entendit pas la porte de la chambre d’hôpital s’ouvrir pour laisser entrer AJ accompagné de Harm. Le cœur de Harm se serra immédiatement à la vue de sa femme qui pleurait sans retenue toutes les larmes de son corps dans les bras de Harriet. Il ne pu empêcher un élan de jalousie à l’égard de Harriet, mais surtout une certaine trahison de la part de sa femme qui préférait se confier à son amie plutôt que de demander le soutien de son époux.
Ne voyant aucune réaction de la part de Mac, AJ se racla doucement la gorge pour signaler sa présence. Sarah releva brusquement la tête, et sécha rapidement les dernières traces sur ses joues. Elle baissa aussitôt son regard après avoir rencontré le regard imbibé de tristesse et de rancœur de son époux.
AJ prit alors la parole, voulant briser le mutisme pesant qui s’était installé dans la pièce depuis leur arrivée.

- Nous venons de croiser le médecin, à nouveau, dans le couloir. Il nous a confirmé que pour le moment il n’y avait rien de plus à faire si ce n’est attendre. Emy ne se réveillera pas avant demain, et donc aucun examen complémentaire ne pourra être fait avant…

Chacun écouta les paroles, confirmant ce qu’ils avaient entendu déjà plus tôt. Après une inspiration, AJ reprit.

- Vous devriez rentrer chez vous, tous les deux…

Il avait lancé un regard successif à Mac puis à Harm. Et avant même qu’ils puissent contester il reprit la parole.

- Je sais que vous allez me dire qu’il est hors de question que vous quittiez cette chambre, que votre place est ici auprès de votre fille… Soit je peux le concevoir. Mais je ne suis pas d’accord, il n’y a rien que vous puissiez faire maintenant, le médecin nous la dit et redit. Par contre, demain quand cette petite puce va se réveiller, elle va avoir besoin de son papa et de sa maman. Et pour la rassurer elle aura besoin de toute la force que vous pourrez lui donner.

Harriet écoutait attentivement, s’imaginant ici même dans cette chambre avec son époux et l’un de ses enfants allongé sur ce lit d’hôpital. Rien que cette idée lui donna les larmes aux yeux et un lourd frisson la traversa. Elle se voyait aussi confrontée au problème qu’AJ venait de soulever : le cruel dilemme qui se posait à eux.
Elle ne put poursuivre sa pensée, la voix tremblante de Mac la coupant dans sa réflexion.

- Monsieur, je ne peux pas la laisser ici seule. Elle a besoin de savoir qu’on est là avec elle, même si elle dort.

- Mais vous ne la laissez pas seule, Mac… Je compte bien rester ici jusqu’à votre retour après avoir pris un peu de repos.

- …

Mac allait de nouveau protester, mais l’Amiral l’interrompit avant en levant la main.

- Ne m’obligez pas à vous l’ordonner. Car pour le bien d’Emy si je dois en arriver là je le ferai.

Ni Harm, ni Mac ne trouva quoi répondre. Ils savaient au fond d’eux qu’il n’y avait rien à faire de plus qu’à attendre. Mais qu’il était dur de laisser leur petit trésor ici, seule. Non pas vraiment seule puisque son parrain serait avec elle, son ‘dady AJ’. Mac eu un léger sourire à repensant au jour où Emy du haut de ses 2 ans avait couru sur ses petites jambes dans le bureau de son parrain au JAG. L’Amiral, concentré sur un dossier, n’avait pas entendu le petit monstre qui venait de faire irruption dans son bureau sans y être annoncé. La petite, loin de se laisser impressionner par l’imposant bureau, avait avancé jusqu’à celui-ci et s’était rapproché du fauteuil. Tirant légèrement sur sa veste pour faire réagir l’homme assis, de sa petite voix fluette, elle avait prononcé un ‘dady’ sortant du fond du cœur. Surpris de cette interruption soudaine, AJ avait tendrement sourit à la petite fille qui se tenait à côté de lui avant de la prendre dans sur ses genoux alors qu’elle lui tendait les bras. Mac et Harm avaient observé la scène de l’embrasure de la porte, touchés par l’amour que leur fille portait à celui qu’ils considéraient tous les deux comme un père.
Après une longue inspiration, Mac céda enfin. Devant admettre qu’elle était déjà épuisée, physiquement et moralement, et qu’un peu de repos au calme ne lui ferait pas de mal pour être au mieux de sa forme demain matin à l’aube.

- Vous nous tiendrez au courant s’il se passe quelque chose ?

AJ lui sourit tendrement et lui adressa un regard paternel avant de s’avancer vers elle et de lui poser la main sur l’avant bras.

- Aussitôt qu’il y a du nouveau, je vous contacte pour vous tenir au courant. Ne vous inquiétez pas.

- Bien, je suppose que c’est ce que nous avons de mieux à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mer 5 Déc - 16:52

Bon voici la suite...

Je sens que d'ici quelques lignes de lecture vous allez me détester... Je me suis préparée à ça... lol... Mais qui vivra verra...

Je rapelle que j'ai précisé dans les commentaires auteurs que je souhaitais qu'il n'y ai aucun propos indécent qui soit prononcé à l'égard des personnage. C'est précisemment sur ce passage que je vous demande de n'injurier personne pour éviter toute guerre entre les fan de chacun des personnages.

Voila sur ceux bonne lecture, j'esère que je vous ai pas démoralisé à l'avance... lol

**********************************************************

Pour la première fois depuis le début de l’échange, c’est Harm qui avait pris la parole. Sa voix trahissait de l’émotion qui l’habitait. Mais son regard était désormais comme éteint…

- En effet Capitaine, c’est la meilleure chose que vous puissiez faire pour Emy. Vous devriez en faire autant Harriet. Il n’y a rien qu’on puisse faire ici à deux. Et puis vous avez votre propre petite famille qui vous attend.

Voyant les protestations de celle-ci arriver également, il l’interrompu avant.

- Je vous l’ordonnerais à vous également s’il le faut. Et je vous préviens immédiatement aussi s’il y a du nouveau.

Les choses étant claires, Harriet qui était juste à côté du lit, se pencha sur Emy pour lui déposer un tendre baiser sur le front.

- Remets-toi vite, mon petit poussin. Il y a un jeune homme à la maison qui est impatient de revoir sa cousine pour jouer dans la cabane en bois dans le jardin. Et puis il y a tes parents, ma puce, qui ont besoin de toi plus que jamais…

Sa voix n’avait été qu’un murmure à l’oreille de la petite fille, si bien qu’elle seule pouvait l’entendre dans son sommeil. Elle se recula et récupéra son sac à main, qu’elle avait posé négligemment sur la tablette à côté du lit et se dirigea vers le côté de la porte.

Harm prit alors la place auprès de sa fille et caressa doucement son visage pâle. Tout aussi doucement qu’Harriet l’avait fait précédemment, il lui déposa un doux baiser sur le front avant de lui adresser quelques mots.

- Papa et maman reviennent très vite, mon cœur. Tu dois te reposer et demain matin quand tu te réveilleras, on sera tous les deux à côté de toi. Je t’aime plus que tout mon lapin…

Lui qui ne montrait jamais ses sentiments, ne put empêcher une larme de rouler sur sa joue râpeuse. Il se recula ensuite et se posta aux côtés d’Harriet le regard dans le vide.

Quand Mac s’approcha pour embrasser sa fille, elle ne put se contenter d’un simple baiser et comme elle l’avait fait plus tôt, elle la serra dans ses bras doucement.

- Maman t’aime très fort mon ange. Tu dois te reposer pour te rétablir vite. Dady AJ va rester avec toi, s’il y a le moindre problème il nous contactera. On ne t’abandonne pas mon cœur, on ne serra pas bien loin…

Cela déchirait le cœur de Mac de devoir laisser sa fille alors qu’elle était dans un hôpital. Elle avait l’affreuse sensation quelque part qu’elle l’abandonnait.
Harm de son côté avait les mêmes pensées sombres, une profonde sensation d’abandon, même s’il savait qu’ils auraient besoin d’être en forme pour aider Emy à son réveil. Car pour le moment ils savaient que sa vie était hors de danger, mais ils ignoraient encore s’il y avait des dommages cérébraux causés par le manque d’oxygène prolongé…

D’un même mouvement lent et sans volonté, les trois adultes quittèrent la pièce et se dirigèrent vers l’entrée de l’hôpital, pour récupérer leurs véhicules. Arrivés au parking visiteurs, Harm se tourna vers Harriet.

- Merci d’être venue, Harriet. Et pour votre soutien aussi. Nous savons que cela n’a pas dû être facile de vous libérer sur le champ, vous avez déjà votre petite famille à vous occuper…

Harriet lui accorda une étreinte chaleureuse.

- C’est tout naturel, Harm. Vous en auriez fait autant s’il s’était agit de Bud ou bien d’un des enfants qui avait été à la place d’Emy.

Harriet donna ensuite une étreinte à Mac et lui chuchota quelques mots de réconfort à l’oreille.

- Tout va bien se passer, Sarah. Et peut-être devriez-vous profiter de cet instant pour essayer de mettre les choses en ordre avec Harm. Emy va avoir besoin de ses parents en bonne santé, mais surtout elle aura besoin de sentir leur amour pour elle ainsi que leur amour mutuel.

Sans dire mot, Mac se dégagea doucement et alors que Harriet se dirigeait vers son véhicule, Harm et Mac la regardèrent partir sans un mot. Puis après un léger regard l’un pour l’autre, ils se dirigèrent vers leur véhicule sans un mot.
Le silence s’installa entre eux, prenant en maître l’instant. Toutes les pensées de Mac étaient à ce moment pour sa fille, bien qu’elle repensa aussi aux dernières paroles qu’Harriet avait eues pour elle. Peut-être avait-elle raison et qu’il était temps que Harm et elle aient une sérieuse discussion sur leur couple.
Harm de son côté pensait également à leur fille mais un étau enserré son cœur. Il revoyait le moment où Mac s’était confiée à Harriet et pas à lui. N’y avait-il donc plus rien à sauver dans leur couple ? La confiance aveugle qu’elle avait autrefois pour lui était-elle définitivement partie ? Toutes ces interrogations lui rongeaient le cœur et même s’il voulait la protéger plus que tout, il ne put s’empêcher de penser à la faire souffrir elle aussi, comme lui souffrait en ce moment de son indifférence à son égard…
C’est dans le même silence qu’ils arrivèrent chez eux. Harm gara le VSU dans le garage alors que Mac en sortait rapidement pour rejoindre l’intérieur douillet de leur maison. Mais seule le froid et le silence l’accueillie. Il n’y avait aucun bruit, pas un seul rire d’enfant… pas un seul rire de leur fille. Alors qu’elle avancée fébrilement vers le salon, elle trouva jonchant le sol la serviette de bain dans laquelle Harm avait enveloppé Emy pour la réchauffer. Elle la ramassa et la serra au creux de ses mains. Sans qu’elle n’en prenne vraiment conscience, de nouvelles larmes vinrent se former au coin de ses yeux, commençant une course effrénée sur ses joues. Comment allaient-ils surmonter tout ça ?

- Ca va ?

La voix de Harm était presque un murmure, ne voulant pas l’effrayer. Il posa alors sa main sur son épaule pour la retourner et la prendre dans ses bras. Il avait besoin de la sentir près de lui en ce moment. Il avait besoin de leur amour pour surmonter cette nouvelle épreuve.
Mais alors qu’il ne s’y attendait pas, Mac se dégagea brusquement de son emprise, tournant vers lui un regard perdu et plein de larmes.

- Comment voudrais-tu que ça aille ? Notre fille est à l’hôpital… à l’hôpital !!!

Seuls les cris de Mac résonnèrent dans la maison, Harm se recula d’un pas, comme percuté par les violentes paroles de sa femme. Et alors toute sa colère se déversa en une seule seconde, sa voix se faisant plus dure et plus assourdissante que le tonnerre lui-même en pleine période d’orage.

- Comment pourrais-je oublier que notre fille est à l’hôpital dis-moi ? Ma seule raison de vivre a failli perdre la vie en une soirée…

Il ne contrôlait plus ses paroles, cela faisait trop longtemps qu’il retenait au fond de lui toute cette souffrance et aujourd’hui les vannes avaient cédé, libérant toute l’amertume qu’il avait. Et sans vraiment y réfléchir, les mots déferlèrent.

- Tout ça c’est de ta faute… Tu m’entends ta faute… Tu aurais dû rester avec notre fille alors qu’elle prenait son bain… Mais non il était bien plus intéressant de venir m’interroger sur ma journée ou devrais-je dire m’espionner pour ensuite m’accuser de te tromper… Tout ce que tu cherchais à ce moment là était de créer un nouveau conflit entre nous, une nouvelle dispute… Notre fille n’avait alors plus aucun intérêt à tes yeux…

Mac restait la interdite, le souffle coupé. Ses pensées étaient complètement embrouillées à cet instant précis. Les seuls mots qui résonnaient dans sa tête étaient coupable… responsable…

- S’il devait lui arriver quelque chose, tu en serais la seule coupable…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mer 5 Déc - 18:22

J'aime trop
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Mer 5 Déc - 18:46

Ah oui c'est pas très sympa la discussion quand même!! C'est vrai qu'on pourrai vouloir t'étriper mais c'est aussi vrai que tout ne se règle pas forcément avec facilité! surtout qu'ils ont beaucoup souffert et qu'ils souffre encore beaucoup tout les deux!
Attendons la suite! Very Happy

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Jeu 6 Déc - 21:02

Bon voici la suite...

Bonne lecture à tous et merci mille fois pour vos commentaires...

**********************************************

La vision complètement troublée par les larmes et l’esprit embué par les accusations immondes de Harm, Mac prit la fuite vers la porte d’entrée de la maison. Elle était responsable… Ces mots ne quittaient pas son esprit. Elle sortit précipitamment de la maison, laissant la porte d’entrée ouverte sur l’extérieur. Elle avait besoin de partir, quitter ce lieu de souffrance et d’accusation… Plus aucune pensée cohérente n’animait son esprit.
Voyant sa femme s’enfuir, Harm reprit soudainement pied avec la réalité et il prit conscience de l’ampleur de ses paroles. Il se lança alors à la poursuite de Mac. Qu’avait-il fait ? Il sortit sur le perron pour voir dans qu’elle direction elle était partie mais il n’aperçut personne. N’écoutant que la peur qui l’animait, il claqua la porte d’entrée derrière lui et partit en courant pour faire le tour du quartier et rattraper Sarah. Il était terrifié, les paroles qu’il avait eues pour elle raisonnaient comme des mantras dans son esprit. Et sa seule crainte maintenant était qu’il arrive aussi quelque chose à Mac. Elle était dans un tel état de bouleversement quand elle avait pris la fuite qu’il craignait le pire.

- Qu’ais-je fais, mon dieu ? Qu’ais-je fais ?

Mac, de son côté, continuait sa course folle depuis maintenant plus de 30 minutes. Elle sentait ses poumons lui bruler, ses yeux étaient pleins de larmes et ses muscles commençaient à se crisper à chaque nouvelle enjambée mais elle en avait cure. Tout ce qui l’animait était le désir de s’échapper et de partir aussi loin que possible de cette maison, de Harm et de tous les mots qu’il avait eus.

Après 1 heure de recherches infructueuses, Harm décida de rentrer à la maison pensant peut-être y trouver Sarah. Mais il se rendit vite compte en ouvrant la porte et en étant confronter au lourd silence qu’elle n’était pas là. Par pur mécanisme il monta les marches le séparant de l’étage 4 à 4 pour vérifier si elle n’était pas dans leur chambre ou celle de leur fille. Mais rien… Que le vide.
Il s’assit lourdement sur le lit de leur chambre et prit la photo qui se trouvait sur sa table de nuit. Il la contempla de longues minutes se remémorant le jour où cette photo avait été prise.

Flash-back

Cela faisait maintenant plus d’un an qu’ils formaient un couple. Après leur retour de Russie, ils avaient entamée une relation. Au départ cela n’avait été que des soirées entre amis, et quelques petits flirts. Mais les choses en entrainant une autre, les flirts étaient devenus de plus en plus appuyés conduisant inévitablement vers une véritable relation de couple.
Ils avaient décidé d’un commun accord que dans un premier temps, ils garderaient leur relation secrète, voulant voir comment les choses évolueraient entre eux. Et puis au fil des semaines et des mois, ils avaient fini par vivre ensemble dans l’appartement de Mac. Cette décision avait était suivie de l’annonce officielle à leurs amis de leur relation amoureuse, mais surtout, de l’annonce à leur supérieur de leur nouvelle situation personnelle. Harm et Mac en avaient longuement réfléchi et parlé ensemble. Ils savaient que si leur relation devenait sérieuse, l’un des deux devrait quitter le JAG. L’Amiral avait été ravi pour eux et avait fait tout son possible pour les garder tous les deux le plus proche possible. La seule solution qui s’était présentait à eux était un poste de juge pour l’un des deux. Et c’est sans hésitation aucune, que Mac avait décidé qu’elle acceptait ce poste.
Leur vie de couple avait suivi son court, avec des hauts et des bas. Mais leur amour était profond et sincère, aussi les disputes étaient vite oubliées.

Ce jour là, Harm venait de prendre la plus importante décision de sa vie. Il attendait que sa compagne rentre du travail. Il avait tourné et retourner mainte et mainte fois dans sa tête les mots qu’il fallait qu’il utilise et la façon dont il devait s’y prendre. Mais tout lui semblait insuffisant.
Quand Mac était rentrée ce soir là, elle avait trouvé Harm installé dans le canapé du salon. Elle avait de suite senti que quelque chose perturbait son compagnon.

- Quelque chose ne va pas, Harm ?

Il lui avait adressé un tendre sourire et s’était levé pour la rejoindre alors qu’elle était en train de refermer la porte d’entrée derrière elle. Il s’était approché et l’avait prise dans ses bras avant de l’embrasser tendrement. Il lui avait alors jeté un regard amoureux. Il s’était reculé ensuite légèrement, glissant une main dans la poche de son pantalon pour en ressortir un écrin qu’il ouvrit de suite devant Mac et le lui présenta.

- J’ai cherché mille et une façons pour te demander ce que j’ai à te demander. Mais tout me semblait trop désuet. Aussi je vais faire ceci de façon simple, avec tout mon cœur et toute mon âme. Sarah, veux-tu m’épouser ?

Les yeux de Mac brillaient de larmes avant même qu’il ne prononce une quelconque parole, la simple vue de la bague lui avait fait comprendre ce qui allait suivre. Alors qu’il finissait sa phrase, elle leva les yeux de l’écrin pour les poser dans ceux de Harm.

- Mais comment oses-tu seulement me poser cette question ?...

Le regard de Harm s’assombrit d’un coup de doute et de tristesse. Il ne lui laissa pas finir sa phrase, voulant plaider sa cause.

- Sarah, donne-moi 5 minutes pour finir de me ridiculiser…

- Mais tu en as même dix…

Harm attrapa la main de Mac et la caressa doucement avant de reprendre son discours.

- Depuis la Russie, tu as toujours été la pour moi. Tu l’as même été bien avant. Tu as su être l’amie fidèle, la confidente, la sœur, et l’amour secret que je recherchais. Tu m’as donné toute ta confiance et ta tendresse, me prêtant à chaque moment une oreille attentive sans jamais rien me demander en retour et sans jamais me juger sur mes actes passés ou présents. J’ai mis longtemps avant de comprendre que je voyais en toi plus qu’une simple amie, plus qu’une confidente. Mais en Russie, j’ai ouvert les yeux, me rendant compte qu’il n’y avait que toi. Toi seule pouvais m’aider à surmonter ça. Je croyais t’aimer déjà, mais cet amour n’était rien en comparaison de celui qui m’anime chaque jour un peu plus…

Harm marqua une pause, il n’était pas sûr de ce qu’il pourrait encore lui dire. Les larmes qui brillaient au fond des yeux de Sarah finirent par trouver leur chemin le long de ses joues. Elle tira légèrement sur le bras de Harm pour le rapprocher d’elle. Et avant qu’elle ne se serre contre lui, elle chuchota.

- Qu’ais-je fais pour mériter autant de bonheur ?

Harm lui rendit l’étreinte passionnée qu’elle lui donnait complètement perdu. Il n’était plus certain de ce qu’il devait comprendre de son attitude. Après ce qui lui sembla une éternité, il se dégagea doucement et la regarda au fond des yeux.

- Essayes-tu de me dire que ta réponse est Oui ?

Mac rit doucement devant l’air enfantin que son compagnon affichait.

- Si tu m’avais laissé finir ma phrase toute à l’heure, matelot, tu aurais eu ma réponse depuis bine bien longtemps.

- Mais quand tu as dit comment peux-tu seulement…

Cette fois c’est Mac qui l’interrompit.

- Comment peux-tu seulement demander de te donner quelque chose qui t’appartient déjà ? Au plus profond de moi-même j’ai toujours rêvé de ce moment, du jour où je deviendrais Madame Harmon Rabb Jr.

Le sourire que Harm lui rendit à ce moment là était le plus lumineux qu’il ne lui ai jamais adressé.

- Alors Oui je veux devenir ta femme, Oui…

Dans un élan de joie et de bonheur total, ils s’étaient enlacés, Harm la soulevant légèrement pour la faire tournoyer dans ses bras. Ils allaient se marier, se marier………

Fin du Flash-back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Ven 7 Déc - 9:39

Aujorudh'ui que je suis enfin de retour de ma folle semaine de manip en extérieur je peux vous poster la suite à une heure moins tardive que quelques soirs durant la semaine passée...

Bonne lecture à tous et mille merci pour vos coms.

Pour info on ai presque au 2/3 de l'histoire... Le dénouement est proche...

*********************************************************

Mac fixait toujours sa bague de fiançailles, se remémorant ce jour heureux de leur histoire. Jamais à ce moment là elle n’aurait pu se douter de la tournure qu’allait prendre leur relation. Elle était assise sur un banc d’un parc public, le froid s’immisçait en elle, mais le désespoir qu’elle ressentait était bien plus frais que les -5°C qu’affichait le thermomètre. Elle n’aurait su dire depuis combien de temps elle était là. Après sa course effrénée, elle s’était effondrée sur ce banc, ses jambes ne la portant plus. Et alors au travers des larmes qui coulaient à flot sur ses joues, elle avait posé ses yeux sur sa bague de fiançailles, se remémorant le jour où Harm avait fait sa demande en mariage.
Elle reprenait petit à petit pas sur la réalité. Et pris conscience qu’il fallait qu’elle rentre. Mais elle ne pouvait pas rentrer chez elle, non elle n’était pas prête pour affronter à nouveau Harm. Elle sortit son téléphone cellulaire qui par chance était dans la poche de son manteau et composa le numéro de la seule personne qui lui vint en tête. La sonnerie du téléphone retentit plusieurs fois, avant que l’interlocuteur à l’autre bout du fil ne se manifeste. Entre deux sanglots, Mac réussit à articuler quelques paroles cohérentes.

- Harriet… C’est Mac… J’ai besoin de vous…

La fin de sa phrase s’était perdue dans une autre vague de sanglots. La jeune femme à l’autre bout du fil, fut immédiatement complètement réveillée par les pleurs dans le téléphone.

- Où vous êtes Mac, je viens vous chercher…

Harriet sortit précipitamment de son lit, elle enfila un jean et un tee-shirt qu’elle attrapa dans son armoire. Son agitation soudaine réveilla son mari qui dormait jusque la paisiblement.

- Que se passe-t-il, chérie ?

Harriet continua sa tâche, elle enfila un pull au dessus du tee-shirt les nuits étant fraiches.

- Je vais chercher Sarah, quelque chose ne va pas !

Le regard de Bud était dépité. Il aurait aimé pouvoir faire quelque chose pour ses amis, mais il devait bien reconnaître qu’il se sentait inutile et impuissant fasse à tout ce qui se passait en ce moment dans leur vie de couple, et maintenant en plus Emy était à l’hôpital. Bud se redressa vivement, s’asseyant aux bords du lit. Il se leva alors et s’approcha de sa femme.

- Tu veux que j’y aille, chérie ? Tu as déjà passé le début de la nuit à l’hôpital, tu dois être fatiguée.

Harriet le regarda amoureusement. Jamais elle n’avait douté de son amour pour Bud, il était et resterait toujours l’homme de sa vie, parfois un peu gauche, mais dans l’intimité tellement doux prévenant et entreprenant. Elle lui déposa un tendre baiser sur les lèvres, avant de commencer à se diriger vers la sortie de la chambre.

- Je pense que Sarah à besoin de moi, une femme en ce moment. Et puis maintenant je suis totalement réveillée, je ne pourrais pas me rendormir tant que je ne saurais pas ce qui ne va pas pour Sarah…

Bud lui adressa un tendre sourire. Il l’avait aimée dès le premier jour, le premier regard. Mais comment arriver à impressionner une femme telle que Harriet Sims ? Elle était douce et tendre, mais aussi une femme forte et impressionnante. Une mère formidable et une amie dévouée…
Harriet prit les clés du monospace sur le petit meuble dans le couloir d’entrée puis elle se dirigea d’un pas pressant dans le garage pour filer au lieu que Sarah lui avait indiqué. Quelque chose s’était passé, elle en était certaine. Les sanglots incessants que Mac avait versé tout au long de la conversation n’étaient plus uniquement ceux d’une mère aux prises d’une angoisse incessante fasse à l’état de santé de sa fille. Non. Ces sanglots là étaient ceux d’une femme détruite, complètement perdue et désemparée. Mais que s’était-il donc passé ? Elle ne prit pas vraiment garde aux limitations de vitesse, à cette heure-ci de la nuit, il n’y avait plus ou peu de circulation dans la ville. Lorsqu’elle arriva au square que Mac lui avait indiqué, elle sortit du véhicule et avança prudemment dans la nuit. Seuls les réverbères éclairaient le petit parc sous cette nuit nuageuse et sans lune. Elle n’eut pas à faire beaucoup de pas, avant de trouver son amie assise sur un banc, les jambes remontée et appuyée contre sa poitrine. Elle se balançait légèrement d’avant en arrière, serrant ses jambes contre elle et la tête enfouie dans ses genoux. Cette image lui arracha le cœur. A cet instant, la jeune femme en fasse d’elle n’avait rien du Marine fort et têtu qu’elle avait toujours connu. Non à cet instant la personne devant elle ressemblait plus à une enfant complètement perdue et anéantie...
Harriet s’approcha doucement et s’assit à côté de la jeune femme, elle glissa ensuite une main réconfortante dans son dos pour attirer son attention.

- Mac, je suis là…

Elle n’avait trouvé rien d’autre à dire. Qu’aurait-elle pu dire de toute façon ? Au son de la douce voix, Mac avait relevé un visage meurtrit et ravagé de larme. Elle se jeta ensuite dans les bras de Harriet répétant inlassablement.

- Tout est de ma faute, Harriet… Tout est de ma faute…

Et les pleurs incessants reprirent, comme si depuis le début de soirée, seules les larmes devaient être versées… Harriet la berça, un long moment, essayant de calme la douleur de son amie. Mais elle se sentait impuissante surtout qu’elle ignorait la nouvelle raison de cet effondrement soudain. Emy n’était pas tirée d’affaire, mais quand elle les avait quitté à l’hôpital, Harm et elle, Mac était plus sereine qu’à l’heure actuelle.

- Chut… Sarah… Je suis là, et rien n’est de votre faute…

Elle ignorait de quoi Mac se sentait responsable, bien qu’elle en avait une vague idée. Mais pourquoi la culpabilité la rongeait-elle à ce point maintenant. Il s’était passé quelque chose avec Harm mais quoi ? Après plusieurs minutes dans cette position, Harriet se dégagea légèrement de son amie et lui tendit un mouchoir qu’elle sortit de sa poche.

- Venez, Mac. Je vais vous ramener à la maison… Vous êtes frigorifiée, vous allez finir par attraper le mal de la crève si on reste là.

En effet, Harriet sentit après, dans les soubresauts de Mac, qu’il n’y avait pas que les sanglots qui la faisaient trembler mais également qu’elle était gelée. Dieu seul savait depuis combien de temps elle était là dans le froid de la nuit assise sur ce banc.
Harriet conduisit son ami jusqu’à la voiture et la reconduisit à la maison.

Aussitôt que Bud entendit le moteur de la voiture, il se dirigea sur le palier de la maison, inquiet pour sa femme et son amie. Un léger signe de tête de sa femme lui dit comprendre qu’elle s’occupait de la situation. Comprenant que les deux femmes avaient besoin de rester entre elle, il rentra à l’intérieur et se dirigea vers la cuisine pour faire chauffer de l’eau et faire un thé aux deux femmes. Vu le froid qui régnait dehors, elles auraient bien besoin d’une collation chaude pour les réchauffer.

Pendant ce temps, Harriet avait installé Mac sur le canapé du salon et lui avait déposé sur les épaules le plaid qui était sur l’accoudoir. Mac le serra contre elle, soudain consciente du froid qui s’était immisçait dans son corps. Elle trembla alors violemment, ses dents s’entrechoquant sous l’effet du froid. Harriet frotta énergiquement ses mains le long des bras de Mac pour lui insinuer un peu de chaleur et la réchauffer. Les heures passées dehors, plus l’état de choc dans lequel elle se trouvait, étaient en train de prendre le pas sur elle, la laissant en chute libre dans un gouffre sans fond.

- Tenez Mac, vous devriez boire une tasse de thé…

Bud était debout en fasse d’elle, un plateau dans les mains recouvert de tasses et d’une théière. Sans un mot, il déposa le plateau sur la table, servit les deux tasses de thé et après en avoir tendu une à sa femme il présenta l’autre à Mac.

- Ceci vous aidera à vous réchauffer.

Il lui adressa un sourire de réconfort. Mac touchée par son attention, pris la tasse qu’elle cala dans ses mains, puis le remercia d’un hochement de tête. Son esprit était encore trop emprunt de tourment pour qu’elle réagisse normalement et réponde à la question silencieuse qui était présente au fond du regard de Bud.
Il ne resta pas plus longtemps, et retourna dans la cuisine. Il savait que Mac avait besoin de se retrouver entre femmes. Et puis il était certain que Harriet trouverait les mots justes pour réconforter la femme meurtrie qui était assise dans son salon à cette heure-ci de la nuit.

Une fois qu’elles eurent, toute deux, bu leur tasse de thé, Harriet reposa les deux tasses dans le plateau déposé sur la table basse. Elle tourna ensuite son regard vers Mac qui semblait un peu réchauffée et un peu moins perdue que lorsqu’elle l’avait trouvé sur le banc du square. Harriet respira un grand coup et se décida à poser la question qui lui brulait les lèvres.

- Que s’est-il passé, Mac ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Ven 7 Déc - 18:32

coeur coeur

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Ven 7 Déc - 21:07

Super
Vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Sam 8 Déc - 18:47

Merci pour vos coms...

Voici une petite suite.

Bonne lecture.

*********************************************

Sarah releva la tête vers son amie. Elle avait besoin de parler d’extérioriser toutes ses peurs sinon celles-ci allaient l’entrainer au plus profond des ténèbres. Elle respira un grand coup et raconta tout ce qu’il s’était déroulé depuis que Harriet les avait laissé sur le parking de l’hôpital : du silence oppressant qui avait régné dans la voiture à leur arrivée dans cette maison si vide et si froide sans Emy, et puis était venu le moment de la dispute. Sarah entendait encore résonner dans sa tête les mots de Harm…

- Tout ce qui est arrivé à Emy est de ma faute, Harriet !!! Même Harm le pense… Je suis une mauvaise mère. J’aurai dû rester avec Emy plutôt que de me jeter à la gorge de Harm pour un nouveau règlement de compte…

Les mots restèrent bloqués dans sa gorge et alors que ses nerfs lâchaient à nouveau elle se réfugia dans l’étreinte réconfortante de Harriet. Pleurant, si cela fut possible, encore plus que les fois d’avant.

- Chut, Mac… Harm ne pensait pas ce qu’il a dit… C’était sous le coup de la colère et la peur de perdre Emy qui lui a fait dire ces choses… Mais je suis certaine qu’en aucun cas il vous juge responsable de ce qui est arrivé et qu’il vous considère comme une mauvaise mère…

Les mots ne semblaient pas apaiser la jeune femme qui était à bout physiquement et moralement. Mais Harriet continua à lui murmurer des mots d’apaisement, elle avait au moins l’impression d’être utile, car elle se sentait totalement impuissante fasse à l’anéantissement de son amie.

- Chut, tout va bien aller, Emy va s’en sortir… Et une fois qu’elle ira mieux tout va revenir dans l’ordre… Vous êtes la meilleure maman qu’il soit, Sarah. S’il devait nous arriver quelque chose à moi et à Bud vous seriez sans conteste la personne a qui je confierai mes enfants… Vous êtes aimante, passionnée et attentive au moindre besoin des enfants qui vous entourent… Alors je vous interdis de penser une seule seconde que tout ce qui est arrivé est de votre faute… Il s’agissait seulement d’un accident… Un accident qui aurait très bien pu m’arriver à moi ou bien à n’importe qu’elle mère de famille. Emy était bien assez grande pour prendre son bain toute seule, elle n’est plus un bébé…

Les mots semblèrent finalement calmer la jeune femme, qui fini par trouver le sommeil dans les bras de son amie, sous le coup de l’épuisement.

Bud avait assisté à toute la scène depuis la cuisine. Il avait un profond respect pour ses deux mentors, mais en cet instant un terrible sentiment s’immisça en lui. Comment Harm avait-il pu accabler sa femme de la sorte, alors qu’à ce moment précis elle avait besoin plus que tout de son réconfort. Il se morigéna pour ne pas juger son ami. Il savait l’amour inconditionnel que Harm portait à sa femme et ce malgré leurs problèmes de couple. Il devait y avoir quelque chose : la colère, la fatigue, la peur… ? Il fut sorti de ses pensées par le téléphone qui résonna dans l’enceinte de la cuisine. Il repoussa la porte qui menait sur le salon pour pas que les deux femmes ne l’entendent. Il attrapa rapidement le combiner et le porta à son oreille.

- Bud Roberts !

- Bud, c’est Harm…

Sa voix était celle d’un homme paniqué, complètement perdu. Quelque part, Bud se sentit soulagé de constater que Harm, tout comme sa femme, était dans un état d’apeurement et de désarroi total.

-Bud, j’ai fait une énorme bêtise… J’ai dit des choses odieuses à Sarah… Je suis un homme immonde… J’ai peur Bud… Sarah s’est enfuie, complètement bouleversée, et j’ai sillonné tout le quartier, d’abord en courant puis après être revenu à la maison j’ai pris la voiture pour la chercher plus loin… Mon Dieu Bud s’il lui était arrivé quelque chose…

Les propos de son ami n’étaient pas très cohérent, signe de son état émotionnel. Mais il connaissait l’histoire aussi il n’eut pas de mal à comprendre ce que Harm essayait de lui dire.

- Comment ais-je pu dire tout ça… J’ai peur Bud, je ne la retrouve pas… Il faut m’aider…

Bud pu entendre de légers soubresauts à l’autre bout du fil. Il en fut touché et bouleversé, jamais encore il n’avait vu ou entendu son ami dans un tel état.

- Ne vous inquiétez plus, Harm… Mac est à la maison, Harriet prend soin d’elle…

Le soupir de soulagement que Harm lança réchauffa le cœur de Bud.

- J’arrive tout de suite, Bud…

Il ne put finir sa phrase que déjà son ami le coupait.

- Je ne pense pas que cela soit une bonne idée, Harm. Mac vient juste de s’endormir d’épuisement dans les bras de Harriet. Il n’y a rien que vous puissiez faire pour le moment à part la laisser se reposer… Et vous devriez faire de même. Nous conduirons Mac dans la matinée à l’hôpital dès qu’elle se réveillera…

- Bud, c’est ma femme et je veux…

Bud le coupa à nouveau avec un ton qui se voulu doux mais autoritaire.

- Si vous l’aimez, Harm, faites ce que je vous dis. Rien de ce que vous pourrez faire ou dire ce soir n’arrangera les choses. Allez vous reposer, quelques heures et puis retournez ensuite vous occuper de votre fille à l’hôpital. Nous prendrons soin de Mac et l’emmènerons demain au chevet de votre fille…

Devant le ton plus que déterminé de son ami, Harm dut se rendre à l’évidence qu’il avait raison. Aussi, il n’insista pas plus.

- Je vais faire comme vous dîtes, Bud…

- C’est la plus sage des décisions, Harm…

- Mais s’il y avait quoi que ce soit vous me préviendrez ?

- Bien évidemment…

Harm marqua un court silence, il savait que c’était mieux que Sarah finisse la nuit chez les Roberts, mais il ne pouvait s’empêcher d’avoir envie de la voir, de la tenir dans ses bras et d’implorer son pardon… Il avait peur au fond de lui-même qu’ils soient arrivés cette fois au point de non retour…

- Merci pour tout, Bud… Vous êtes des amis formidables…

- C’est à ça que servent les amis, Harm… C’est tout à fait normal, vous en auriez fait autant pour Harriet et moi…

Un court silence s’installa avant que Bud ne reprenne la parole.

- Allez vous allonger maintenant, Harm et essayez de dormir un peu, ou tout du moins de vous reposer. Bonne nuit…

- Encore merci pour tout, Bud…

Harm reposa le téléphone sur son socle et s’allongea sur leur lit conjugal. Il serra la photo de leur mariage sur son cœur, voulant remonter dans le temps et revenir à ces jours heureux où ils avaient été un couple épanoui et amoureux... Sans qu’il ne s’en rende vraiment compte, le sommeil le gagna, l’emportant dans une multitude de rêves, ou plutôt de cauchemars où il perdait à jamais sa femme et sa fille.

Harriet berçait toujours doucement Mac, celle-ci dormait maintenant depuis 15 minutes. Assi Aussi, elle décida de l’allonger délicatement sur le canapé. Elle se dégagea doucement pour ne pas réveiller son amie épuisée. Puis une fois qu’elle fut debout, elle recouvrit le corps de celle-ci avec le plaid et alla chercher à l’étage une couverture de plus pour être sûre que Sarah n’attrape pas froid. Elle se retira alors dans le couloir, ou elle regarda avec un regard empli de tristesse la jeune femme sur le canapé. Elle aurait aimé pouvoir soulager Mac de ce lourd fardeau qui était en train de la détruire. Mais elle ne pouvait rien faire.

- Viens chérie, allons nous coucher et dormir encore un peu…

Devant la réticence de sa femme à le suivre, Bud posa délicatement son bras autour des épaules de celle-ci et la rapprocha de lui pour une douce étreinte.

- Il n’y a rien d’autre que nous puissions faire pour le moment.

Harriet dut reconnaitre que son mari avait raison. Aussi, elle éteignit les lumières du couloir et monta à l’étage, suivie de son mari, et ils retournèrent se coucher pour le peu de temps qui leur restait à dormir avant que Mac ou les enfants ne se lèvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Sam 8 Déc - 18:59

Ben d'un coté je suis contente que Harm soit dans cet état! Il tient encore beaucoup à elle! J'espère que tout n'est pas perdu entre eux

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Dim 9 Déc - 9:45

trop bien I love you I love you I love you
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah0076
Fan de Sarah Mackenzie
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Dans le grand Nord... hihi
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Dim 9 Déc - 10:45

Allez voici la suite...

Bonne lecture à tous

****************************************************

Comme ils l’avaient pensé, Bud et Harriet furent réveillés, alors qu’ils avaient le sentiment qu’ils venaient juste de se rendormir, par les pleurs de l’un de leur enfant, signalant qu’il était temps de se lever. Ils enfilèrent rapidement un jean et un tee-shirt avant que Harriet ne se dirige vers la chambre des jumeaux et Bud alla jeter un coup d’œil dans la chambre de Jimmy puis dans celle d’AJ. A sa grande surprise, il trouva les deux enfants dans la chambre de l’ainé, déjà habillé en train de jouer sagement avec des jeux de constructions.

- Bonjour mes grands… Vous êtes déjà debout ?

Les deux garçons levèrent leur tête et regardèrent leur père qui se trouvait dans l’embrassure de la porte avant de lui adresser un superbe sourire. C’est AJ qui prit la parole alors que son frère retournait déjà à la construction du bateau pirate qui était devant lui.

- Oui, j’ai entendu Jimmy qui se levait. Alors comme je dormais plus je me suis levé avec lui pour aller regarder les dessins animés dans le salon…

- Vous n’avez pas réveillé…

Bud ne put finir sa phrase que déjà le jeune garçon répondait.

- Quand on est arrivé au salon, on a trouvé Tante Mac profondément endormie. J’ai pensé que c’était mieux de la laisser se reposer. Aussi, j’ai proposé à Jimmy de jouer avec les Playmobils et m’aider à construire le bateau pirate que tu nous as offert…

Bud adressa un tendre sourire à son fils. Il était fier de son petit garçon, garçon qui avait bien grandi et qui était devenu un frère aimant et attentionné à l’égard des plus jeunes de la famille.

- Tu as bien fait AJ. Et merci de t’être occupé de ton frère… Si vous avez faim, maman est allée s’occuper des jumeaux et on va descendre pour prendre le petit déjeuner, ok ?

Les deux garçons acquiescèrent de la tête. Ils laissèrent leur construction à sa place, comptant la finir après le petit déjeuner. Ils suivirent leur père et descendirent à la cuisine. Alors que Bud et les deux garçons préparaient le petit déjeuner pour tout le monde, mettant la table et sortant les différents paquets de céréales, les biscottes et la confiture, Harriet arriva avec les jumeaux. Elle les assit chacun sur une chaise avant de se tourner vers ses deux autres fils et de les embrasser chacun leur tour.

- Bonjour mes anges… Vous aidez papa à préparer le petit déjeuner ? Pendant ce temps moi je vais aller éveiller Tante Mac qui dort au salon… Elle voudra surement aller à l’hôpital le plus tôt possible pour voir Emy.

Les garçons acquiescèrent et retournèrent à leur tâche.
Harriet se rendit doucement dans le salon et s’assit sur la table basse juste en fasse de Mac. Elle regarda le visage marqué par les larmes de son amie, et son cœur se fendit de douleur… Pourquoi le sort s’acharnait-il contre eux ? Elle inspira un grand coup puis posa sa main sur l’épaule de Sarah et la secoua doucement.

- Sarah, c’est l’heure de se lever…

La jeune femme gémit doucement, mais ne sembla pas vouloir sortir de son sommeil. Harriet insista un peu plus et renouvela son appel.

- Allez, Sarah il faut se réveiller… Le petit déjeuner est prêt, ce sont les garçons qui l’ont préparé en plus. Ils vont être déçus si vous ne venez pas…

Sarah ouvrit péniblement les yeux, et les frotta avec sa main. Pendant un moment elle se demanda pourquoi elle était endormie sur le canapé de Harriet. Mais les évènements tragiques de la veille lui revinrent très vite en mémoire. Elle s’assit alors d’un bon sur le canapé.

- Vous avez eu des nouvelles d’Emy, AJ a appelé… Quelque chose ne va pas ?

La voix de Mac était empreinte de panique. Harriet s’assit à côté d’elle et posa une main réconfortante sur son épaule.

- Non Mac, il n’y a pas eu de coup de téléphone de l’hôpital… Mais il est déjà 7h et j’ai pensé que vous aimeriez vous rendre à l’hôpital au plus tôt ce matin pour y être avant qu’Emy ne se réveille.

Mac lui lança un sourire de gratitude. Qu’aurait-elle fait si ses amis n’avaient pas été là ?

- Merci, Harriet… Vous êtes une amie formidable.

Mac serra son amie contre elle, signe de remerciement et d’affection. Depuis leur première rencontre, elles s’étaient de suite entendue et avaient développé une véritable relation fraternelle. Elles étaient en quelque sorte les sœurs et confidentes qu’elles n’avaient aucune des deux eues pendant leur enfance et qui leur avait tant manqué.
Un léger grincement de porte les tira de leur étreinte. Et tournant leur tête vers la source du bruit, elles aperçurent AJ Jr, se tenant dans l’encadrement de la porte et regardant la scène. Puis voyant qu’il avait été découvert, il se précipita dans les bras de sa tante.

- Tante Mac… Je suis content de te voir…

Mac serra l’enfant contre son cœur. Son filleul avait toujours été une source de bonheur et de réconfort pour elle.

- Coucou, mon cœur… Je suis contente de te voir aussi…

La voix de Mac était légèrement étriquée par le sommeil, mais contrairement à la veille elle n’était plus emplie de larmes et de sanglots. Mac se dégagea légèrement et embrassa la joue de son filleul.

- Dis Tante Mac, comment elle va Emy ?…

Mac ne s’attendait pas à la question. Mais contrairement à ce qu’elle aurait pensé, aucune larme ne traversa ses yeux, elle avait déjà trop pleuré et plus aucune larme n’arrivait à franchir la barrière de ses yeux. Mac regarda son filleul et essaya de trouver les mots justes pour expliquer ça à un jeune enfant de 8 ans.

- Emy est à l’hôpital avec papy AJ…

AJ Jr la regarda avec une moue boudeuse et triste.

- Ca veut dire qu’elle est gravement malade ?

- Non mon cœur, Emy a juste besoin de se reposer un peu et les médecins préfèrent la garder à l’hôpital pour être sûr que tout va bien. Mais je te promets que très vite elle va sortir de l’hôpital et que vous pourrez à nouveau jouer tous les deux ensembles. Ok ?

AJ sourit, rassuré par ce que sa tante Mac venait de lui dire. Mac, quant à elle, essayait de se convaincre que tout allait se passer comme elle l’avait dit à son filleul.

- Oui…

Le petit garçon sembla réfléchir une petite minute.

- Dis Tante Mac, tu vas aller voir Emy à l’hôpital ?

- Oui, après qu’on ait pris le petit déjeuner, j’irais retrouver Emy à l’hôpital…

Le petit garçon ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase et posa la question qui lui brûlait les lèvres.

- Je pourrais venir avec toi pour voir Emy.

Devant le regard suppliant que lui lança AJ Jr, Mac ne sut comment lui dire qu’il valait mieux qu’il ne vienne pas de suite… Voyant son désarroi, Harriet intervint.

- Tu sais ce qu’on va faire, si tu es gentil et que tu aides maman et que tu ranges ta chambre, je t’emmènerai dans l’après-midi voir Emy. C’est d’accord.

Le petit garçon tout excité sauta au coup de sa tante puis au coup de sa mère.

- C’est vrai tu m’emmèneras, maman !

Harriet sourit devant l’enthousiasme de son fils et hocha de la tête pour lui signifier qu’elle disait vrai. Elle savait que les deux enfants s’entendaient à merveille, ils criaient à qui voulait l’entendre qu’ils étaient amoureux et qu’un jour Emily Rabb deviendrait Emily Roberts…

- Merci maman !

Après ce petit intermède, tout le monde se dirigea vers la cuisine où le petit déjeuner les attendait. Mac ne trouva pas d’appétit et se contenta d’une tasse de café et d’un toast beurré. Elle était trop pressée de retourner à l’hôpital pour s’attarder plus à table. Aussitôt qu’elle eut fini, Bud se leva pour l’accompagner à l’hôpital.

- Tante Mac attends…

AJ Jr accourut vers elle, une feuille de dessin à la main.

- Tu donneras ça à Emy pour moi. Et tu lui feras un gros bisou de ma part.

Mac fut émue par la gentillesse de son filleul et l’embrassa tendrement dans les cheveux en prenant la feuille qu’il lui tendait.

- Je lui donnerai et je lui ferai un énorme bisou pour toi… Mais de toute façon tu la verras cet après-midi.

- Vi, mais je veux qu’elle sache que je pense à elle dès son réveil…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Dim 9 Déc - 10:50

Il est genial AJ!!!!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   Dim 9 Déc - 16:02

J'adore I love you I love you
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOS Ange en détresse... [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOS Ange en détresse... [en cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» matelotage
» Questions relatives au nid d'ange
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Un pti cours de Photo !
» Régularisation des diplômés en cours de carrière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catherine Bell Forum Français :: Espace créations :: Espace Créations :: Tout public-
Sauter vers: