Catherine Bell Forum Français

Non-officiel
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des vacances mouvementées JAG

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Des vacances mouvementées JAG   Ven 21 Nov - 18:11

Les postes seront fais le mardi et le jeudi


Titre: “ Des vacances mouvementées”.
Auteur: Julia R.
Avertissement : Aucun
Catégorie : Humour, drame (on peut faire les deux en un non ???), Romance (ça dépend pour qui ! hihi)
Résumé : Des couples, un crash, une île. POur plus d'informations, ci-dessous....
Disclaimer : La série JAG ne m’appartient pas ; elle est la propriété de Donald P Bellisario, Bellisarius Production, CBS et Paramount .Je ne fais qu’emprunter les personnages .Je ne touche aucune somme d’argent pour cette histoire.
Note : « Petite » fic écrite en vacances, face à la mer, les doigts de pieds en éventails, les cheveux aux vents…Bref pas très compliquée, juste comme ça pour ne pas s’ennuyer…







_________________




Dernière édition par Ptitemac le Dim 10 Mai - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Ven 21 Nov - 18:28

Génial tu vas commencer à poster.

Je vous la conseille vivement, comme toutes celles que Julia a écrit . Elle est vraiment super.

J'ai adoré du début à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Sam 22 Nov - 17:37

Super une nouvelle fic

J'ai hâte de la lire !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 25 Nov - 17:07

merci, le voici!! bonne lecture
************
Il neigeait à gros flocons sur Washington. AJ Chegwidden regardait par la fenêtre de son bureau. Il avait demandé à ses officiers de le rejoindre le plus tôt possible. En effet, il avait une nouvelle importante à leur annoncer. Il espérait qu’elle améliorerait les relations tendues entre eux. Surtout entre ses deux meilleurs avocats, chez qui l’entente était de plus en plus mauvaise, depuis bientôt deux semaines. AJ attribua ce changement d’attitude au fait, qu’à présent, Mic vivait avec la jeune Colonel, ce qui devait rendre fou de jalousie Harm. Le vieux Seal connaissait parfaitement les sentiments que Harm éprouvait à l’égard de la jeune femme. Il estima qu’il n’y avait rien à faire pourtant, Mac menait sa vie comme elle l’entendait, même si, lui aussi, n’approuvait pas ce choix. La jeune femme semblait heureuse, enfin, jusqu’à très récemment…
On donna de brefs petits coups à la porte et AJ se retourna en ordonnant qu’on entre. Harm pénétra dans la pièce, suivit de près par Bud, Harriet, puis Mac, la dernière, le visage tendu et l’air absent comme à son habitude.
Tous se mirent au garde à vous, attendant l’ordre de leur supérieur de se mettre au repos. C’est ce qu’ils firent.
-Je vous ai demandé de venir pour une chose, commença le plus âgé des hommes présents dans la pièce ; malgré les tensions évidentes palpables depuis plusieurs jours, le secrétaire d’état estime que vous avez tous parfaitement travaillés depuis plusieurs mois, aussi, pour récompenser vos efforts, il vous, enfin nous, à offert des billets d’avions pour des vacances bien méritées. Une chose pareille n’arrive pas tous les ans, lança t-il en souriant, j’espère que vous saurez saisir cette chance. Vos amis, sont invités également, dit-il en se tournant vers Harm et Mac.
Tous échangèrent un regard, surpris par cette nouvelle mais personne ne répondit.
-Alors ?
-C’est une excellente nouvelle Amiral, Bud et moi acceptons, répondit Harriet en souriant.
-Chérie, et AJ ?
- J’ai besoin de vacances Bud, il pourra aller chez mes parents quelques temps, ils seront ravis de l’avoir un peu avec eux. Combien de temps dure ce séjour Monsieur ?
-Une semaine…aux Seychelles.
-Woaw, j’ai toujours rêvé d’y aller, lança Bud.
-Eh bien, dans ce cas, c’est parfait, répondit AJ, Capitaine ?
-J’accepte avec joie Amiral, je suis sûr que Renée sera ravie également.
-Nous voici cinq, Colonel ?
Mac resta silencieuse un moment. Tous les regards convergèrent vers elle. Elle avala avec difficulté la salive qui s’était formée dans sa bouche et respira profondément. Ses yeux plongèrent dans ceux de Harm. Elle les baissa presque immédiatement.
-Ce sera sans nous Amiral, murmura la jeune femme.
-Pour quelle raison Colonel ?
-Je n’aime pas vraiment les îles.
Harm éclata de rire.
-Vous voulez faire croire ça à qui , Mac ? Vous n’allez pas me dire que le froid et la neige vous convienne mieux que le soleil et la plage.
-Peut être bien.
-Mac, je vous connais, renchéri le pilote.
-C’est ce que vous croyez. Vous ne me connaissez pas Capitaine ! Arrêtez de toujours prétendre le contraire. Lança Mac.
-Ah oui, vraiment ? Je vous connais sans doute mieux que votre très cher Mic.
-Un conseil Harm, occupez vous un peu plus de votre petite amie, plutôt que de moi.
-Capitaine, Colonel ! Pas de ça dans mon bureau, intervint leur CO.
Ils se lancèrent un regard noir et se turent immédiatement. Bud et Harriet n’étaient pas intervenus, ils avaient appris depuis longtemps déjà, qu’il valait mieux ne rien dire et attendre que la tempête passe.
-Peut être qu’en effet ce n’est pas une bonne idée ces vacances ensembles, il risque d’y avoir des meurtres, soupira AJ. Colonel, je vous laisse deux jours pour réfléchir à ma proposition, parlez en à Mic et tenez moi au courant. Je pense que ça vous ferait du bien de voir autre chose que la grisaille et le froid de Washington.
-Oui Monsieur, merci, mais je crois que ma décision est prise, répondit la jeune femme sur un ton froid.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mer 26 Nov - 20:04

Super début I love you gfsdfds I love you gfsdfds I love you

J'ai hâte de lire la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Ven 28 Nov - 10:10

merci
************
Quatre jours plus tard.




L’avion approcha de la piste d’atterrissage de l’aéroport. Ils avaient mis plusieurs heures de vol avant d’arriver en fin d’après midi sous le soleil des îles. Toute la petite troupe était pressée d’arriver et de découvrir le décors de rêve dans lequel ils allaient vivres quelques jours. L’anxiété d’Harriet, d’avoir laissé son jeune fils à ses parents, c’était vite envolée lorsqu’elle avait aperçu l’eau turquoise que survolait l’avion depuis quelques temps déjà. Bud et elle, n’avaient cessés de regarder par le hublot, se tenant, serré l’un contre l’autre. Derrière eux, AJ s’était plongé depuis longtemps déjà dans la lecture de « Robinson Crusoé ». Il se demandait comment serait la vie sur une île déserte, sans responsabilité, sans obligation, sans problèmes, un paradis pour le Juge Avocat Général qu’il était. Il soupira et referma son livre. Un bruit avait attiré son attention. Il se retourna discrètement et regarda un instant le couple assit derrière lui.Renée était considérablement avachie à Harm, goutant une fois de plus ses lèvres, dans un baiser sonore.
-Ils ne pourraient pas faire plus discrets? Soupira, sur un ton agacé, la jeune femme assise derrière eux.
-Hey, calme toi chérie, murmura Mic.
-Je suis calme, répliqua Mac aussitôt, seulement il y a des hôtels pour ça.
Mic sourit et approcha son visage du sien.
-Tu sais bien, comme moi, qu’il n’y a pas d’endroit pour s’aimer, dit-il en, effleurant ses lèvres des siennes.
Mac s’écarta brusquement et regarda dehors.
-Tu es encore vexée?
-Non, grommela Mac.
-Bien sûr que si.
-J’ai dis, non, Mic, lança Mac en se tournant vers lui.
-Fais croire ça à qui tu veux, mais pas à moi, s’il te plait. Je trouve que c’est une très bonne idée ces vacances.
-Eh bien, moi pas.
-Pourquoi? Regarde le temps qu’il fait, on va pouvoir en profiter, murmura-t-il en glissant sa main sur la cuisse de la jeune femme.
-Nous ne sommes pas seuls, Mic.
-Et alors, il y en a que ça ne dérange pas.
-Moi ça me dérange.
Ils échangèrent un regard et, avant que Mic ait le temps de dire quoique se soit, le pilote de l’appareil leur annonça l’atterrissage. Ils bouclèrent leur ceinture et l’avion se posa.

Ils étaient arrivés depuis trois jours. Après avoir atteint l’aéroport, ils avaient prit un plus petit avion pour rejoindre une petite île touristique. L’hôtel qui les accueillait se présentait sous forme de plusieurs petits bungalows rassemblés autour d’une piscine luxueuse. Il y avait un spa, la piscine, la plage, farniente et détente au programme; ce qui convenait parfaitement à tout le monde.
Ils prenaient leur repas ensembles, assistaient à de nombreuses animations le soir venu. Puis, les trois couples, rejoignaient leur chambre pour des nuits aussi chaudes que les jours.
Mac passait beaucoup de temps avec Harriet. Très peu avec Renée qui l’insupportait de plus en plus. Tout comme Harm à qui elle n’avait pas adressé la parole.
Cette après midi touchait à sa fin. Chacun vaquait à ses occupations. Bud et Mic étaient partis faire de la plongée. AJ lisait au bord de la piscine, autour de laquelle avaient pris place Mac et Harriet. Toutes deux étaient allongées sur des chaises longues et portaient de légers bikinis laissant voir une bonne partie de leur peau.
Harm et Renée, quant à eux, revenaient de leur ballade sur la plage.
-Chéri, je vais passer un coup de téléphone à John, il faut qu’il revoie le reportage de la semaine dernière.
-Ok, murmura Harm, je te rejoins plus tard.
-Mais j’espère bien, j’attends avec impatience le douche dont tu m’as parlé tout à l’heure.
Ils se sourirent et elle déposa un baiser sur ses lèvres avant de rejoindre leur bungalow. Harm ne bougea pas pendant une minute. Il regarda avec attention le corps de la jeune femme s’offrant au soleil sans aucune retenue. Le maillot blanc qu’elle portait contrastait nettement avec sa peau déjà halée.
Ce n’est que lorsque Mac bougea, qu’il se décida à en faire de même. Il s’approcha doucement et croisa les bras sur son torse.
-Alors Mesdames, on profite de faire le plein de soleil? Lança-t-il en souriant.
-Oui Capitaine, répondit Harriet de la même manière, ça fait beaucoup de bien, vous devriez en faire autant.
- Oh non, très peu pour moi, faire la merguez au soleil, ce n’est vraiment pas mon truc.
-Dommage, vous seriez sans doute plus tendre avec les autres, grommela Mac en s’asseyant.
-Mais, je vous retourne le compliment Colonel, vous devriez passer encore un peu plus de temps à rôtir! Je ne suis pas le seul qui devrait faire des efforts pour comprendre les autres, surtout vu les circonstances, vous ne croyez pas?
Mac ne répondit pas et se leva.
-Je vous laisse Harriet, je vais prendre ma douche, Mic ne devrait plus tarder.
Harriet acquiesça et Mac contourna Harm sans le regarder. Elle s’éloigna doucement tout en nouant un paréo autour de sa taille. Harm la suivit du regard un instant avant de la rejoindre.
-Mac.
Elle se retourna et il poursuivit.
-Pardon…pardon pour tout …je suis dur avec toi en ce moment, mais comprends moi…je ne supporte plus cette situation alors…s’il te plait, parle moi.
-Tout est dit, il n’y a rien à rajouter, tu ne me feras pas changer d’avis.
Elle se retourna pour partir mais il la retint par le bras et la força à le regarder.
-Sarah, murmura Harm.
-Ne m’appelle pas Sarah, pour toi je suis Mac, rien de plus Harm. Ne rends pas les choses plus douloureuses qu’elles ne le sont.
-Tu trouve que ce n’est pas assez douloureux? A ton avis, je ne souffre pas moi?
-Harm, soupira Mac.
Il ne répondit pas et baissa les yeux. Ses doigts desserrèrent progressivement le poignet de la jeune femme. Une fois tout contact rompu, Mac approcha doucement sa main de celle du Capitaine. Elle caressa tendrement sa paume du bout des doigts. Leurs regards s’accrochèrent une nouvelle fois.
-Je suis désolée, murmura Mac les larmes aux yeux.
Ses doigts restèrent encore quelques secondes en contact avec ceux de Harm, puis, elle les retira doucement et partit sans se retourner.
Harm resta encore quelques instants debout à regarder dans la direction qu’avait prise Mac. Ses yeux lui brulaient, mais il se refusait de pleurer lui aussi. Il ne pouvait pas, il ne devait pas.
L’homme d’âge mûr avait refermé son livre depuis longtemps déjà. Bien sûr, il était trop loin pour entendre quoique se soit, mais il avait vu. Les regards, cette caresse, cette larme qui avait glissé sur la joue de la jeune femme qui était partie sans même se retourner.
Il y avait quelque chose entre eux. Il s’ était passé une chose, qui les faisait souffrir tout les deux, une chose qui les consumait doucement au plus profond d’eux même. Une chose qu’il se jura de découvrir. Pour eux.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Ven 28 Nov - 14:32

J'adore gfsdfds gfsdfds gfsdfds gfsdfds

J'ai hâte de savoir ce qu'il s'est passé entre eux.

La suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 2 Déc - 16:50

merci
***********
Le séjour touchait à sa fin. Aujourd’hui, ils rentraient chez eux, retrouver leur quotidien. Harm et Mac n’avaient que très peu parlé. AJ avait remarqué la tension qui ne faisait qu’augmenter entre eux. Ils évitaient le regard de l’autre. Ils ne plaisantaient plus entre eux, n’échangeaient plus aucune boutade dont-ils avaient l’habitude depuis plusieurs années. Quelque chose avait changé, quelque chose était brisé, fané, tout comme le visage de la jeune femme qui s’assombrissait de jour en jour. Elle souriait, elle riait, mais ce n’était qu’une façade. Comme elle le faisait toujours, pour ne pas qu’on sache. Ses sourires étaient pales, ses rires éteints, sans joie réelle.
Renée et Mic semblaient se réjouir de cette situation. Ils appréciaient la distance grandissante entre les deux amis. Ainsi, chacun d’eux pouvait refermer cet étau qu’ils avaient bâti autour de la personne qu’ils voulaient posséder.
Mac était ravie que ces petites vacances étaient terminées. Elles avaient été une véritable épreuve plus qu’autre chose. Elle avait dû faire des efforts pour tenir Harm à distance et pour ne pas succomber à ses émotions face à lui. De l’autre coté, elle avait mis tout en œuvre pour rassurer Mic que tout allait bien, alors que ce n’était pas le cas.
AJ avait tenté d’apprendre le fin mot de l’histoire. Il en avait parlé à Bud et Harriet, mais aucun d’eux ne savait ce qui se passait entre les deux officiers. Une fois de plus le mystère subsistait entre eux.
On leur annonça que le pilote qui devait les ramener à l’aéroport de la région, était tombé malade et se trouvait cloué au lit avec de la fièvre. Pas question qu’ils restent plus longtemps, leur avait on dit. Harm se proposa de prendre le manche du petit avion. A près tout, il était pilote et tout à fait capable de ramener ce coucou d’un aérodrome à un autre. Après de longues discussions, il fut convenu ainsi: Harm volerait.
Les valises avaient déjà été mises dans l’appareil. On vérifia la météo, le plein, le moteur, tout était parfait. On leur parla de nombreuses îles paradisiaques. Aucune habitation, elles étaient à peine répertoriées sur certaines cartes, tant elles furent nombreuses et petites.
Ainsi prêts, ils décidèrent d’y faire un tour en les admirant du ciel. Mac fut la seule à qui l’idée ne plût pas. Monter dans un avion ne l’enchantait pas, surtout si Harm pilotait. Elle avait une totale confiance en lui pour de nombreuses choses, mais voler, elle était anxieuse comme jamais. Mic l’avait rassuré. Mais rien n’y faisait, elle avait un pressentiment. Un très mauvais pressentiment. Sans compter le rêve qu’elle avait fait deux jours plutôt. Le crash, la mort, sa mort à lui, à Harm.
Ils volèrent depuis quelques minutes déjà. Mac tremblait de la tête au pieds.
-Sarah, calme toi, murmura Mic en déposant un baiser sur sa main.
-Ca va…ça va, ne t’inquiète pas.
-Tu veux aller devant avec Harm?
Mac le regarda étonnée.
-Tu veux que j’aille avec Harm?
-Je préfère que tu restes ici avec moi mais…tu serai rassurée si tu voyais ce qui se passe devant.
-Tu as sans doute raison, bredouilla Mac.
-Tu veux que je lui demande si…
-Mic, je suis assez grande pour le faire toute seule, tu ne crois pas?
-Oui, excuse moi.
Elle lui sourit et l’embrassa un long moment avant de se lever et d’avancer dans le petit couloir pour rejoindre le cockpit.
Elle poussa le rideau sombre et admira le spectacle qui s’offrait à elle. Elle sourit un instant en regardant Harm aux commandes de l’appareil. Il semblait heureux, aux anges. Mac s’avança un peu plus. Il ne l’avait pas entendu. Elle signala sa présence en posant délicatement sa main sur son épaule. Au tendre touché, Harm se retourna. La surprise fut telle en voyant Mac à coté de lui, que le manche vira violement. L’appareil se pencha brusquement. Mac vola à travers le cockpit et heurta un instrument de bord. Elle s’écroula au sol dans un gémissement de douleur. Harm redressa l’avion aussi vite qu’il le put et enclencha le pilotage automatique. Il se précipita sur la jeune femme et la prit contre lui.
-Mac, Mac…ça va?
-Oui, je crois, grommela celle-ci.
Elle ouvrit doucement les yeux et lui sourit tendrement. Le rideau s’ouvrit à la volée. AJ entra fou de colère mais aussi fou d’angoisse.
-Que s’est-il passé?
-Une mauvaise manipulation de ma part Amiral. Tout le monde va bien?
-Oui, oui ça va et chez vous? Vous êtes blessée Mac?
-Ca va Monsieur.
-Vous saignez Colonel.
-Ca va aller Monsieur, je vous assure.
Harm la fit se lever et prendre place dans le fauteuil du copilote.
-Je retourne à l’arrière, venez avec moi.
-Je préfère rester Amiral, je me sens plus rassurée en étant ici.
-Très bien, soupira AJ avant de sortir.
Harm s’assit sur son siège et regarda avec attention la jeune femme assise à coté de lui. Il passa deux doigts sur la petite entaille qu’elle avait au front.
-Décidément, tu aime me faire mal, murmura Mac.
-Pardonne moi, répondit Harm sur le même ton en éloignant sa main de son visage.
-Ca va, ne t-inquiète pas…j’ai la tête dure.
-Ca je le sais.
Ils se sourirent, puis, Harm s’attacha. Mac en fit de même. Ils se passa quelques minutes pendant lesquelles ils restèrent silencieux, admirant le spectacle qui se trouvait sous leur pieds. Harm décida de reprendre le pilotage manuel. Plusieurs voyants s’allumèrent, un bruit strident résonna dans l’appareil. Les masques à oxygène tombèrent du plafond. Ce qui, pour Mac ne signifiait que « ennuis » et qui, pour Harm était source de profonde inquiétude, fit son entrée.
-Eh merde! Lança le pilote.
-Quoi Harm, qu’est-ce qui se passe?
-Préviens les autres qu’ils doivent s’attacher et lance un appel de détresse.
-Pourquoi?
-Fais le Sarah.
-Harm!
-On perd de l’altitude, lança Harm sans la regarder.
Mac mit un certain temps à ne rien faire. Son rêve était réel. Ils se crashaient, l’appareil tombait comme une pierre.
-Sarah!
La voix de Harm fut comme un électrochoc. Elle prit la radio et avertit ses amis, sans savoir si l’un d’eux était déjà blessé. Puis, elle lança le message de détresse. La radio ne marchait plus, elle ne savait pas si quelqu’un à l’autre bout pouvait l’entendre.
Ils continuaient de tomber, encore et encore, l’eau s’approchait toujours plus.
-Qu’est-ce que je peux faire? Demanda la jeune femme.
-Prier, répondit Harm en la regardant.
Ils se regardèrent dans les yeux , sentant la peur de l’autre, mais aussi cette volonté de se battre malgré ce qui se passait. Mac posa sa main sur celle de Harm et y referma ses doigts. Il entrelaça presque immédiatement les siens et se concentra sur la descente. Ils approchaient d’une île. L’avion était presque à l’horizontale. L’eau entra en contact avec la tôle, le sable prit le relais, la plage les freinât également, et puis les arbres jouèrent eux aussi leur rôle. Mac baissa la tête et accorda un regard à l’homme qui se trouvait à côté d’elle. Elle vit son regard bleu plonger dans le sien, elle sentit ses doigts se refermer un peu plus. Puis le choc final, la branche le toucha en pleine figure, l’avion s’arrêta. Enfin.


à jeudi pour la suite

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 2 Déc - 17:59

J'adore I love you I love you I love you gfsdfds I love you I love you I love you

Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Jeu 4 Déc - 15:25

merci*
*******

Il fallut quelques minutes pour qu’elle reprenne ses esprits. La main de Harm tenait toujours fermement la sienne.
Mac se leva avec difficulté et s’avança vers lui. La tête du pilote reposait sur une épaisse branche. Il avait les yeux fermés, il était inconscient, le sang coulait doucement de sa tempe. Ce crash, son rêve, Harm, tout était réel. Mac fut parcouru de sanglots et se jeta sur son ami toujours inerte. Elle se mit sur ses genoux et prit son visage entre ses mains. Mac le regarda un instant avant de poser son front contre le sien et de lui parler doucement.
-Harm, murmura Mac sur ses lèvres, Harm, je t’en prie, s’il te plait, reste avec nous…Harm…je te demande pardon moi aussi…s’il te plait ne me quitte pas…tu ne peux pas me faire ça tu entends? Tu ne peux pas me laisser…
Il ne réagit pas et Mac continua de pleurer doucement en murmurant son prénom du bout des lèvres. Une larme de la jeune femme vint s’échouer sur les lèvres du pilote. Il la goutât et ouvrit doucement les yeux. Elle était là. Au-dessus de lui, son front contre le sien, les yeux fermés, elle priait pour qu’il ne la quitte pas. Harm sourit et parla d’une faible voix.
-Sarah…arrêtes de pleurer, les anges ne pleurent pas, tu te souviens?
Mac ouvrit elle aussi les yeux et lui sourit tendrement.
-C’est-ce qu’on m’a dit un jour, et j’ai répondu que je n’en étais pas un, puisque je pleurai.
-Et je t’ai dis, que si, et même que tu étais le plus merveilleux des anges…mon ange.
-Harm, soupira Mac.
Il lui sourit et s’apprêta à gouter ses lèvres sucrées lorsqu’on entra. Mac s’éloigna subitement.
-Chérie, lança Mic avant de la prendre dans ses bras.
-Mic.
Mac s’y blottit, reposant sa tête sur son épaule mais sans quitter le regard bleu de Harm.
-Ca va Sarah, tu n’a rien?
-Non.
Il la serra un peu plus fort puis ils se séparèrent. A la fin de cette tendre étreinte, Mic l’embrassa et se tourna vers Harm.
-Rabb, ça va?
-Ouais, grommela Harm.
-Vous pouvez vous lever?
-Je crois…
-Comment vont les autres? Demanda Mac avec inquiétude.
-Ca va, quelques contusions devraient apparaitre, mais rien de grave.
Harm se leva et Mic l’aida à avancer doucement. Mac se mit de l’autre coté et le soutint comme elle le put. Ils sortirent ainsi tous les trois et rejoignirent les autres à l’extérieur de l’appareil.
Ils se trouvaient assis sur le sol feuillus. Lorsque Renée vit Harm arriver, elle se jeta sur lui, écartant Mac d’un violent coup de coude.
-Harm, oh chéri…mon bébé, ça va?
-J’ai connu mieux, répondit Harm avec un faible sourire.
-Que s’est-il passé? Tu vas bien? Oh mon Dieu, tu saignes.
-J’aimerai m’asseoir Renée, murmura Harm en vacillant.
Elle l’aida à prendre place sur le sol et il s’adossa à la carlingue abimée de l’appareil.
-Qu’est il arrivé Monsieur? Demanda Bud.
-Cet avion est pourri, après le premier virement de bord, il a eu des problèmes électroniques.
-Mais ce n’est pas arrivé tout de suite après.
-Non, je suis resté un moment en pilotage automatique, c’est lorsque j’ai repris le contrôle manuel qu’il est tombé.
-Vous auriez mieux fait de le laisser alors, lança Mic.
-Je ne pouvais pas savoir, grommela Harm.
-Et pourquoi l’avion a viré de bord une première fois? Demanda Harriet.
-J’ai été…distrait, murmura Harm en regardant Mac, je suis désolé j’ai pensé à autre chose et…
-Vous, vous êtes disputés, le coupa Renée en s’adressant à la jeune Colonel, c’est ça n’est-ce pas? Vous n’avez pas pu vous empêcher de lui faire des reproches, comme toujours, lança-t-elle folle de rage à Mac.
-Renée, murmura Harm.
-Mais c’est quoi votre problème Mac? Vous ne pouvez pas l’avoir, alors personne ne peut?
-Renée, répéta le Capitaine.
-Vous avez fini, c’est bon? Ce n’est quand même pas ma faute si nous nous sommes crashé! Regardez ça avec votre petit ami, s’il n’est pas capable de garder un appareil en vol.
-Mac, soupira Harm à bout de souffle.
-Comment osez vous dire ça, vous n’êtes même pas capable de…
-La ferme! Cria le Capitaine. J’ai besoin de calme, dit-il sur un ton plus bat, pour l’amour du ciel, taisez-vous.
Harm ferma les yeux. Ils restèrent tous silencieux un moment, prenant conscience de ce qui était en train de se passer. Mac et Renée se lancèrent un regard noir. Mic se pencha sur la jeune femme pour voir de plus près la petite entaille qu’elle avait sur le front. Renée s’agenouilla aux cotés de Harm et le regarda avec inquiétude.
Ce fut Harriet qui brisa ce silence devenu bien trop pesant.
-Il faudrait soigner votre plaie Monsieur, murmura la jeune femme avec prudence.
-Il doit y avoir une trousse de secours dans l’avion, renchérit Bud, je vais la chercher, dit-il avant de rentrer dans l’appareil.
AJ regardait les alentours. La nuit commençait à tomber. Il fallait qu’il prenne les choses en mains, c’était ce qu’on attendait de lui, comme toujours.
-Mic, vous allez venir avec moi faire le tour de l’appareil, on doit s’assurer qu’il est sécurisé pour y passer la nuit.
-Bien Monsieur.
-Renée, vous restez avec Harm et vous vous occupez de le soigner. Harriet, prenez en charge Mac, on ne connait pas la gravité de la blessure.
-Ca va Amiral.
-Je ne veux rien savoir Colonel, laissez Harriet s’occuper de votre coupure.
Mac acquiesça et s’assit à coté de Harm. Elle échangea un regard emplie d’animosité avec la petite amie de celui-ci et Bud réapparu déjà à nouveau.
Renée se servit la première et s’occupa de Harm. La jeune Colonel les regardait en silence. La jalousie la rongeait, mais elle ne pouvait rien y faire; Harm aimait Renée.
Harriet la soigna avec précaution. Mic et AJ arrivèrent à nouveau quelques courtes minutes plus tard. Il n’y avait aucun danger, ils pouvaient passer la nuit dans l’avion. Aider de Bud, ils calfeutrèrent les carreaux cassés ainsi que le pare-brise de l’appareil.
Mac quant à elle, n’avait plus supporté le couple assit à ses cotés. Elle avait l’impression que Renée marquait son territoire, comme si Harm n’était qu’un simple bout de viande qu’elle se devait de défendre contre toute attaque éventuelle.
C’est alors qu’elle s’éloigna en compagnie d’Harriet et toutes deux firent quelques pas.
-Vous êtes sûre que tout va bien Madame? Vous semblez préoccupée.
-Ca va Harriet je vous assure, j’avais…juste besoin de m’éloigner un peu…de partir loin de cette sangsue de Renée. Non, mais vous l’avez vu? La manière dont elle se comporte avec Harm m’exaspère, ce n’est plus un bébé.
-Elle l’aime, répondit simplement la jeune femme.
-Vous croyez que c’est de l’amour? On peut être amoureux d’une personne sans vouloir la garder à tout prix pour soi, sans se comporter de cette manière en tout cas. De quoi a-t-elle peur? Je ne vais pas me jeter sur Harm…je…je ne ferai jamais ça, finit-elle en un soupire.
Harriet ne répondit pas et la regarda un moment en silence. Mac semblait loin, bien loin de cette île, le regard perdu. Elle devait penser à une chose importante. Une chose triste, parce que son visage se ferma brusquement et que ses yeux s’embrumèrent doucement.
Harriet décida de changer de sujet. Elle ne voulait plus parler de Renée et elle savait qu’aborder ce sujet changeait son amie en un quart de seconde.
-A votre avis, où nous trouvons-nous ? Lança-t-elle en regardant la cime des arbres.
-Je n’en ai aucune idée Harriet, lui répondit Mac qui avait remit ce voile devant ses émotions, sur un des nombreuses îles à peine répertoriée et sans doute inhabitée.
-Ca ne vous fait pas peur de savoir que nous sommes perdus en pleine nature, loin de toute civilisation?
-Du moment que nous restons tous en vie et en bonne santé, je ne m’inquiète pas trop…on nous retrouvera, les secours vont partir à notre recherche et nous pourrons rentrer chez nous avec un ou deux jours de retard tout au plus…je ne me fais pas de souci.
-J’aimerai pouvoir garder votre optimisme.
-Et moi j’aimerai bien voir la vie aussi simplement que vous la voyez.
-On peut commencer à travailler là dessus si vous voulez.
Elles se sourirent et firent demi-tour pour rejoindre le reste du groupe un peu plus loin.

à suivre

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Jeu 4 Déc - 19:28

gfsdfds gfsdfds gfsdfds gfsdfds gfsdfds

J'ai hâte de lire la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 9 Déc - 17:13

merci

********
La nuit était tombée depuis longtemps déjà. Ils avaient tous rejoints l’intérieur de l’appareil. AJ s’occupait de l’organisation. Les couples avaient prit place contre la carcasse pour passer la nuit. Mac et AJ avaient tenté de faire marcher la radio; sans grands succès. Elle était foutue. Mac espérait juste que quelqu’un l’avait entendu avant qu’elle ne soit HS.
La jeune femme qui était munie d’une lampe de poche et fouillait le cockpit à la recherche de quoique se soit d’utile. La présence de branches n’améliorait pas ses recherches. Mais, il fallait qu’elle trouve quelque chose. Ils devaient rentrer au plus vite, Harm était blessé et ils ne connaissaient pas la gravité du choc qu’il avait eu à la tête.
Mic la regarda un moment en silence, puis il s’avança vers elle et se mit à genoux à ses côtés. Il lui prit tendrement la main pour qu’elle arrêtes de bouger, et doucement, il lui leva le visage avec la seconde.
-Tu devrai aller te reposer, murmura-t-il.
-Ca va, je ne suis pas fatiguée.
-Mais tu es blessée.
-Ce n’est rien, Mic.
Il s’approcha un peu plus d’elle et posa son front contre le sien. Mac ferma les yeux. Mic déposa un baiser sur ses lèvres et reprit la parole.
-Tout va bien se passer, Sarah.
-Oui, je sais.
-Tu sais ce qu’on va faire en rentrant à Washington?
-Dis moi.
-Un week-end en amoureux, tout les deux: dîner romantique, câlins sous la couette et réveil ensembles, petit déjeuné au lit, bain moussant, encore des câlins…
-Arrêtes ne me tente pas trop, murmura Mac en souriant.
Mic en fit de même et ils s’embrassèrent un long moment. Quand l’air vint à leur manquer, ils se séparèrent doucement. La main de Mic redessina la forme du visage de la jeune femme.
-Tu viens te reposer?
-Je dois encore trouver quelque chose susceptible de fonctionner.
-Aucune chance pour que je te fasse changer d’avis?
-Non, aucune.
-Ok, rejoins moi quand tu en auras envie.
Il lui sourit et déposa un doux baiser sur ses lèvres avant de quitter la pièce. Mac soupira profondément. Elle ferma les yeux un court instant.
On entra une nouvelle fois. Elle leva les yeux vers l’homme qui se tenait à coté d’elle. AJ s’agenouilla et la regarda.
-J’ai trouvé les fusées de détresse, Amiral, commença Mac en lui tendant le pistolet sombre.
-C’est déjà un bon début, je me charge de les garder moi-même en cas de passage d’un avion ou d’un bateau. Quoi d’autre qui pourrait nous être utile?
-Utile? Rien Monsieur.
-Bud a trouvé des couvertures, mais il n’y en pas assez pour tous.
Ils restèrent silencieux un moment et Mac vit Harm et Renée s’allonger au fond de l’appareil.
-Comment va Harm?
-Il est encore un peu sonné mais ça va, Renée s’occupe de lui.
-Mm
-Mac? Pourquoi a-t-il perdu le contrôle de cet avion?
-Renée avait raison, c’est de ma faute, je suis entrée dans le cockpit et je l’ai effrayé. D’où le premier virement de l’appareil. Je me suis blessée et il a enclenché le pilotage automatique pour s’occuper de moi. Lorsqu’il a reprit le manche, les commandes ses sont déréglées et il a perdu le contrôle.
-Mac, je ne crois pas que ce crash soit directement de votre faute, ni même celle de Harm.
-Nous étions les deux seuls dans cette pièce.
-Ce qui s’est passé est lié à ce qu’il y a entre vous et lui.
-Il n’y a rien entre nous, s’empressa de répondre la jeune femme.
-Oh si, et tout le monde le voit, seulement personne ne sait pour quelle raison vous agissez ainsi l’un envers l’autre…dites moi ce qui se passe.
-Non Monsieur, lança Mac en se levant.
Il en fit de même et lui prit le bras. AJ ancra son regard dans le sien et lui parla doucement.
-Nous ne savons pas pour combien de temps nous resterons ici. Mais quoiqu’il en soit, je veux que vous régliez ce problème…Je tiens à vous Mac et je vois que vous êtes malheureuse. Parlez avec Harm, ce sera mieux pour tout le monde.
Mac ne répondit pas. Elle ne bougeait pas d’un cil. Elle restait figée sur place. AJ lui prit doucement la torche qu’elle tenait toujours et il reprit la parole.
-Rejoignez votre ami, vous avez besoin de dormir. Nous ne devons pas utiliser les batteries de la torche trop longtemps, on pourrait encore en avoir besoin. On regarda demain ce que nous pouvons encore trouver.
Mac acquiesça en silence et s’exécuta. Elle croisa le regard de Harm qui serrait contre lui Renée, puis elle alla rejoindre Mic. Bud et Harriet étaient eux aussi enlacés entre une rangée de sièges, un peu plus loin. AJ prit place contre la cloison qui séparait le cockpit et le reste de l’appareil. Il regarda une dernière fois ses amis se serrer les uns contre les autres. Bud et Harriet était tendrement lovés l’un contre l’autre et se parlaient doucement. Renée s’appuya un peu plus contre le torse de Harm, Mac se cala dans le creux des bras de Mic. Il déposa un baiser sur sa tempe, Harm en fit de même sur celle de Renée. Celle-ci ferma les yeux. Mic également. Mac sentit ses bras se resserrer autour de sa taille, elle ne quittait pas des yeux le regard bleu de Harm un peu plus loin. Il était en vie. Elle avait eu peur de le perdre mais il était bien là, vivant. Elle lui sourit tendrement et Harm en fit de même.
Bien installé dans son coin, AJ souhaita une bonne nuit à toute la petite troupe qui lui répondit, puis, il éteignit la lampe torche.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 9 Déc - 20:44

Trop bien I love you I love you coeur I love you I love you

Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanrever
Connaissance de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 388
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 9 Déc - 21:54

et bien ce sont de sacrés vacances que tu leur offre là!!! Je dois dire que ma curiosité est piquée au vif, il s'est passé quelque chose entre eux pour qu'ils se tutoie et que harm l'appel mon ange. Bref vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.armywivesfrenchsite.com/
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Jeu 11 Déc - 17:50

hihi, merci pour vos comms! alors comme ça tu es curieuse San?????
Voici une petite suite qui pourra peut être t'éclairer....
bonne lecture ^^
************
Le jour s’était levé doucement. Ils dormaient encore paisiblement lorsqu’il quitta l’avion. AJ entreprit de découvrir les alentours. Debout, devant l’appareil il vit la colline qui avait attiré son attention le jour précédent. Une partie du sommet était dépourvue de végétation. En tant que bon marcheur, il mettrait peu de temps pour y accéder. De là haut, il aurait une meilleure vision de ce qui les entourait. Il fourra les fusées de détresses dans la ceinture de son pantalon et commença à marcher. La végétation étai dense, il avançait doucement. Cette escapade dans la jungle lui rappelait son entrainement de Commando et surtout son service au Vietnam. Mais cette fois, il apprécia la ballade. Ils n’étaient pas en guerre, aucun de ses compagnons ne se trouvait entre la vie et la mort. Harm était blessé, mais il survivrait. Renée était aux petits soins et ne le lâchait pas d’une semelle.
« C’est peut être justement, ce qui le tuera » pensa le SEAL en souriant. Il continua de marcher, perdu dans ses pensées. Harm pouvait facilement trouver mieux qu’elle. Renée n’était pas méchante, mais elle n’était pas du même monde. Un monde bien trop différent de celui du pilote. Il lui fallait une femme forte, au caractère bien trempé, une femme comme Mac. Il aurait préféré la voir, elle, se blottir dans ses bras, il aurait préféré que ce soit elle qui le soigne, qui prend soin de lui. Mac, pas Renée.
AJ s’arrêta brusquement. Il lui semblait entendre le bruit de l’eau. Il se dirigea dans la direction qui lui semblait être celle d’une cascade. Encore quelques pas avant qu’il ne la voit. Une cascade ruisselante sur de sombres rochers et de l’eau transparente. Le SEAL respira profondément. Il avait trouvé de l’eau potable, c’était déjà une bonne chose s’ils devaient rester plusieurs jours sur cette île.
Il poursuivit sa route après avoir bu quelques gorgées. Il commençait déjà à faire chaud mais il devait continuer, il ne marchait pas depuis si longtemps.
Mac s’était réveillée et avait regardé ses amis encore endormis. Elle regarda Harm un long moment. Puis, elle se leva sans bruit. Elle vit que son supérieur n’était plus là. Ce qui ne l’étonna qu’à moitié vu son tempérament. Elle-même arrivait souvent tôt au bureau et il s’y trouvait déjà.
La jeune femme sortit discrètement pour ne réveiller personne et marcha dans la jungle. Elle suivit le trajet qu’avait fait l’avion la veille. Elle ne pouvait pas se perdre, de nombreuses branches massives se trouvaient au sol.
Mac ne marcha que quelques courtes minutes avant d’atteindre la plage de sable blanc. Il faisait chaud au soleil. Elle enleva son T-shirt et remonta son pantalon sur ses mollets. Elle avança doucement vers l’eau turquoise et mouilla les pieds jusqu’aux chevilles. Elle ferma les yeux un moment, appréciant ainsi le doux souffle du vent sur sa peau.
-Envie d’une petite baignade? Fit une voix d’homme derrière elle.
Mac sursauta et se retourna violement. Harm s’était tenu si près d’elle qu’il reçut un coup de coude dans le ventre. Il vacilla et Mac le rattrapa de justesse avant qu’il ne tombe au sol.
-Apparemment , toi aussi tu aime me faire mal, murmura-t-il.
-Excuse moi, bredouilla la jeune femme, ça va? Viens, assieds toi.
Elle le conduisit sur le sable sec et le fit s’asseoir. Elle se mit en face de lui et le regarda avec insistance un long moment. Son souffle reprit, Harm la regarda lui aussi et lui sourit.
-Ca va, ne t’inquiète pas.
-Je ne m’inquiète pas, rétorqua Mac.
-Je le vois dans tes yeux, ils ne mentent pas…j’ai toujours su grâce à ton regard.
-Harm, soupira Mac avant de vouloir se lever.
Il la retint pour qu’elle reste assise à ses cotés. Elle reprit sa place et le Capitaine caressa doucement ses mains avec ses pouces.
-Harm arrêtes, murmura Mac, tu nous fais du mal.
-C’est toi qui nous en a fait.
-S’il te plait, ne revenons pas là-dessus, c’est du passé et il faut tourner la page.
-Je n’y arrive pas, il caressa sa joue du bout des doigts, je ne peux pas tourner cette page Sarah.
-Eh bien, moi je l’ai fais, dit-elle en fuyant son regard.
-Tu crois ce que tu dis? Je n’en suis pas certain.
-Tu es avec Renée et j’ai Mic, « nous » n’existe pas. Il n’y a pas de nous et il n’y en aura jamais.
-Pourquoi?
-Tu sais pourquoi…Harm c’était une erreur et maintenant il faut continuer notre route, chacun de son coté.
-Une erreur? Pendant trois mois? Ce n’est pas comme si nous avons couché un soir ensembles, poussé par une quelconque pulsion…
-J’ai fais un choix, le coupa Mac, tu m’as promis de le respecter alors, fais le, s’il te plait, dit-elle en sentant les larmes couler sur ses joues.
-Tu pleures une fois de plus à cause de moi, murmura Harm en les essuyant, j’aimerai tellement ne plus te voir pleurer.
Mac sourit timidement et baissa les yeux.
-Pourquoi tu souris? Qu’est-ce que j’ai dis?
-Tu m’as dis la même chose la première fois, « J’aimerai tellement ne plus vous voir pleurer », répéta Mac.
-Je n’y avais même plus pensé, murmura Harm.
-Moi si, je ne l’ai pas oublié.
Ils se regardèrent un moment en silence, puis Harm attira doucement Mac contre lui. Ils échangèrent un regard, puis s’effleurèrent doucement. Mac s’avança un peu plus et caressa le nez de Harm du sien. Ils respiraient le même air, leurs bouches se touchaient presque. La main de Harm glissa sur la joue de Mac et s’échoua derrière son oreille. Mac remonta ses mains le long des bras du Capitaine, elle les laissa dans sa nuque et ferma les yeux. Les lèvres se touchèrent un court instant avant que la bouche de Harm prenne possession de celle de sa partenaire. Sa langue s’y glissa, savourant ainsi son goût sucré. La bataille se fit lente et sensuelle. Mac sentit cette chaleur envahir tout son corps, cette chaleur qu’elle n’avait plus sentie depuis si longtemps déjà.
Harm quitta déjà sa bouche. Elle n’ouvrit pas les yeux et chercha un autre baiser. A présent, c’est elle qui découvrait cet intérieur doux et humide. Alors qu’ils sentaient qu’ils commençaient à quitter la terre ferme, que ce baiser pouvait les emmener bien plus haut que les nuages, Mac rompit brusquement tout contact. Elle regarda Harm un instant et se leva. Elle s’éloigna au pas de course sans se retourner, laissant Harm seul sur le sable, la tête baissée, le cœur déchiré en deux.

a suivre mardi

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
sanrever
Connaissance de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 388
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Jeu 11 Déc - 18:40

ahhhhhhh , je savais qu'il avait d se passer quelque chose, et qu'ils avaient surement couché ensemble mais 3 mois je ne l'avait pas vu venir!!!! Je crois que demain tu risque de m'entendre un peu!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.armywivesfrenchsite.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Ven 12 Déc - 17:01

J'adore I love you I love you I love you I love you I love you

Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 16 Déc - 16:50

hihi!! ah ben oui je réserve des surprises.....

voici la suite.

***********
Quelques mois plus tôt.

Harm préparait un repas pour lui, lui seul, il n’attendait personne. Ces fameuses lasagnes végétariennes qu’il aimait cuisiner. Il pensait à la jeune femme qu’il avait rencontré quelques temps plus tôt. Elle avait un physique avantageux qui ne le laissait pas de marbre, et puis, elle était tellement différente. Il avait besoin de ça pour ne pas penser à sa séduisante collègue, le Lieutenant-colonel des Marines Sarah Mackenzie. Celle-ci semblait heureuse avec son nouveau petit ami. Mic travaillait toujours au JAG mais Harm se doutait qu’ils avaient une liaison. Mic tournait autour de Mac depuis si longtemps déjà qu’elle devait lui avoir cédé. Cette situation rendait fou de jalousie le Capitaine de Marine, mais il n’y pouvait rien. Mac s’éloignait de lui pour se blottir dans les bras d’une autre. Pourtant après Dalton il avait enfin pensé, naïvement peut être, que quelque chose était possible entre eux. Mais il avait eu tort…
Le pilote s’était égaré dans ses pensées. Il reprit pied dans la réalité lorsqu’on frappa à sa porte. Il arrêta de mélanger la sauce sur laquelle il était resté concentré de longues minutes et il alla ouvrir. Ce qu’il vit le toucha au plus profond de lui-même. Comment cette femme pouvait-elle être si belle dans une situation comme celle-là? Mac se tenait devant lui, ruisselante de pluie, les yeux rougis, le visage pâle.
-Mac? Qu’est-ce qui se passe?
-Harm…j’ai…j’ai fait une erreur, je n’aurais pas dû, articula difficilement la jeune femme.
-Venez, entrez, vous êtes trempée jusqu’au os, murmura Harm en lui prenant le bras et en l’entrainant dans son appartement.
Mac y entra et Harm referma la porte derrière eux. La jeune femme ouvrit sa veste et Harm resta bouche bée devant elle. Elle était trempée de la tête aux pieds et ne portait qu’une fine robe blanche déjà devenue transparente par l’humidité qu’elle avait absorbée. Le Capitaine regarda un long moment ce corps aux courbes avantageuses s’offrir à sa vue.
-Je n’aurais pas dû venir, murmura Mac avant de vouloir sortir.
Harm lui barra le passage.
-Restez là Mac, je vais vous chercher quelque chose de sec et vous allez me dire ce qui se passe d’accord?
-Non je…je ne crois pas que se soit une bonne idée.
-Mac, s’il vous plait, si vous êtes venue c’est pour une bonne raison…je ne vous ai jamais vu dans cet état.
Ils se regardèrent un long moment. Puis, Harm la prit tendrement par la main.
-Venez.
Il l’attira vers la chambre et sortit une serviette et une de ses chemises. Il les lui tendit et lui indiqua la direction de la salle de bains.
-Allez vous sécher et enfilez ça, vous avez faim? Je me préparais à dîner, il y en aura assez pour deux.
-Oui, j’ai un peu faim, répondit timidement Mac, merci Harm.
-Je vous en prie et…séchez ces larmes s’il vous plait, j’aimerai ne plus vous voir pleurer.
-Je vais voir ce que je peux faire, bredouilla la jeune femme.
Harm lui sourit et ne put s’empêcher d’essuyer du bout des doigts ses larmes. Il déposa un baiser sur son front et quitta la pièce. Mac le regarda partir, elle se sécha et enfila la chemise de Harm. Elle rejoignit la pièce principale de l’appartement et s’installa sur le canapé. Harm ne tarda pas à s’asseoir à ses cotés. Ils restèrent silencieux un moment. Le repas était en route. Les larmes se mirent à couler à nouveau sur les joues de la jeune femme. Harm la regarda et lui prit tendrement la main. Mac leva les yeux vers lui et il lui sourit timidement.
-Vous savez Mac, un jour j’ai lu quelque part que les anges ne pleuraient pas, il y avait tellement de beauté dans le monde qui les entoure qu’il ne voyaient même pas la tristesse et le mal.
-Eh bien, ils en ont de la chance.
-Je pense que c’est le cas pour nous aussi. Il faut nous attacher aux belles choses qui nous entourent pour chasser notre tristesse.
-Vous voyez de belles choses dans le coin?
-Oh oui, soupira Harm en caressant tendrement la joue de la jeune femme, seulement cette… « chose » à laquelle je m’accroche moi, quand tout va mal, quand ma vie fou le camp, cette personne qui compte tellement pour moi, va très mal en ce moment et ça…ça me brise le cœur.
-C’est moi? Murmura Mac en souriant.
-A votre avis?
Ils se sourirent et restèrent silencieux une nouvelle fois un long moment. Leurs regards ne se quittaient pas un seul instant. Mac y trouva toute la tendresse et l’amour dont elle avait besoin à cet instant. Elle se sentait déjà davantage en paix avec elle-même, elle se sentait plus sereine auprès de lui, rien que par sa présence. Harm était d’un vrai secours pour elle. Il était sa bouée de sauvetage, sa boussole.
-Parlez-moi, murmura le Capitaine en massant doucement ses mains.
-J’ai…j’ai couché avec Mic.
Harm la regarda avec étonnement et se raidit instantanément. Pourquoi Mac lui disait-elle ceci? Pourquoi avoir fait l’amour avec Mic la mettait dans un tel état?
Il reprit ses esprits et parla avec difficulté. Il ne pouvait chasser cette image de sa tête; Mic goutant la femme qu’il aimait, laissant glisser ses mains sur sa peau douce, serrant son corps contre le sien.
-Je…je ne comprends pas Mac, je suis désolé…c’est pour votre carrière que vous avez peur?
Elle soupira et baissa les yeux.
-Oui un peu et puis…je…je ne le voulais pas vraiment…il…il a insisté et…j’ai cédé mais je…ne le voulais pas vraiment.
-Il vous a violé? Lança Harm hors de lui.
-Non, non, il n’aurait jamais fait ça. C’est moi qui ai fait une erreur je…croyais le vouloir, j’ai accepté ses avances mais…je me suis sentie mal…tellement mal, honteuse parce que, je n’ai pas su lui dire non.
-Pourquoi?
-Il sait se montrer persuasif. Ce n’est pas qu’il veuille me faire du mal, loin de là mais…je crois que je n’éprouve pas pour lui ce qu’il éprouve pour moi.
-Dites le lui.
-Je ne peux pas, murmura la jeune femme, je ne peux pas lui parler de ça…Je n’aurai pas dû venir de toute manière, je ne sais pas ce qui m’a prit, lança Mac en se levant.
-Mac!
Il se leva d’un bond. Il l’attrapa par le bras et l’attira contre lui. Elle se laissa faire, sentant un frisson parcourir son corps tout entier.
-Je suis désolé de ce qui vous arrive, c’est vrai que j’ai un peu de mal à comprendre, je l’avoue, mais sachez que je suis là si jamais il vous fait du mal. Il n’a pas le droit de le faire et si jamais ça arrive, il aura à faire à moi.
-C’est très gentil Harm mais, mon seul problème, c’est que j’ai besoin d’être aimé par l’homme que j’aime.
-Et ce n’est pas Mic.
-Non. Murmura Mac.
Ils se regardèrent intensément. Harm avait cru comprendre ce qu’elle essayait de lui dire, en particulier lorsqu’il la sentit s’approcher un peu plus de lui. Lorsqu’il sentit ses bras se nouer autour de son cou, lorsque le visage de la jeune femme se trouvait à quelques millimètres du sien.
-Mac je…je ne peux pas, ce serai profiter de la situation.
-Je te le demande Harm, s’il te plait…aime moi, aime moi, répéta la jeune femme avant de l’embrasser tendrement.
-Sarah je…je t’aime, plus que tu ne peux l’imaginer, répondit Harm avant de l’embrasser une nouvelle fois et de resserrer ses bras autour d’elle.
Les corps se rapprochaient, se touchaient, se découvraient. Le repas était prêt depuis quelques temps déjà mais ils s’en contrefichaient. Chaque baiser, chaque caresse, chaque soupir les conduisit toujours un peu plus loin, un peu plus haut. Tendrement, avec timidité, avec amour, avec respect. Mac se donna toute entière à lui, à cet homme qu’elle aimait vraiment, à Harm.
Fin du Flashback

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
sanrever
Connaissance de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 388
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 16 Déc - 18:14

eh ben!!! Si j'ai bien tout suivi elle a couché avec les deux le même soir!!!! Pas simple comme situation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.armywivesfrenchsite.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 16 Déc - 19:44

J'aime beaucoup I love you I love you coeur gfsdfds coeur I love you I love you

J'ai hâte de lire la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Jeu 18 Déc - 13:59

merci!!
eh oui pas si simple pour Mac!!!

************
Lorsque AJ rejoignit l’appareil abimé, il n’y trouva que le Lieutenant Roberts sortant ses valises.
-Que faites vous Roberts? Où sont les autres?
-Sur la plage Amiral.
-La plage?
-Une idée du Colonel, Monsieur: sortir les affaires de l’avion et rejoindre la plage au cas où les secours viendraient, elle pense que c’est le meilleur moyen pour nous de quitter cette île.
-Oui, elle a raison, en effet. Attendez-moi, je prends mes affaires et je viens avec vous.
-Bien Monsieur.
AJ entra dans l’appareil et y prit son sac. Il était le seul qui avait emmené le strict minimum.
Mac, Harriet, tout comme Renée avaient dû acheter un autre sac sur place pour y mettre les vêtements qu’elles avaient trouvé aux boutiques de l’hôtel.
L’Amiral sortit enfin et commença à marcher aux cotés de son subordonné.
-Ou étiez-vous Amiral?
-J’ai repéré les lieux, nous sommes bien seuls sur cette île et je pense que les secours risquent de se faire attendre un bon moment, Bud.
-Pourquoi Monsieur?
-J’en parlerai à tout le monde en même temps.
Bud ne répondit pas, mais cette réponse ne le rassura pas le moins du monde. Ils marchaient en silence lorsqu’ils aperçurent la plage un peu plus loin. Un cri strident déchira le calme ambiant. Les deux hommes échangèrent un regard et se précipitèrent vers l’origine du cri.
Renée se trouvait figée sur place. Harm, Mac, Mic et Harriet arrivaient en courant derrière elle. Tous la regardaient sans bouger.
-Renée? S’aventura Harm.
-Un serpent là, lança la jeune femme en pointant du doigt l’animal.
-Oh mon Dieu, ne bougez pas Renée, il est très dangereux, lança Mac.
-Oh non, soupira-t-elle.
Mic rit doucement et s’approcha. Il se saisit du serpent et le mit devant son visage.
-Faites attention Mic, bredouilla Renée.
-Aucun risque, il est inoffensif, répondit l’homme en riant.
-Oh vraiment? Soupira la jeune femme.
-Oui, à cent pourcents.
Tous échangèrent un regard et AJ prit la parole.
-Inoffensif et, à ce que je me souviens bien, à la chair particulièrement délicieuse.
-Tout à fait Amiral, répondit Mic.
-Renée, tu as trouvé notre premier repas, lança Harm, mais gare aux estomac d’ogres, il n’y a pas beaucoup, dit-il en regardant Mac qui lui sourit discrètement.
-Il ne reste plus qu’à faire le feu pour le cuisiner.
-Je m’en charge Amiral, répondit aussitôt Bud.
-Nous allons vous rejoindre, j’ai des nouvelles concernant notre situation à vous annoncer, répondit AJ en passant à coté de Renée et en se dirigeant vers la plage.
-Très dangereux? Lança Renée sur un ton froid en passant à coté de Mac.
-Tout le monde peut se tromper, répondit celle-ci en souriant avant de suivre Mic.
Renée soupira et se dirigea elle aussi vers la plage.
-Je suis sûre que le Colonel connaissait cette espèce, murmura Harriet.
-Oh oui Harriet, lui répondit Harm, le Colonel sait parfaitement ce qui est dangereux et ce qui ne l’est pas, dit-il en souriant.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Jeu 18 Déc - 17:46

Trop bien gfsdfds coeur gfsdfds coeur gfsdfds coeur gfsdfds

J'ai hâte de lire la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanrever
Connaissance de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 388
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Ven 19 Déc - 18:47

Trop excellent j'imagine trop la scène!!! Renée sur la pointe des pieds figée sur place!!! Mac s'empêchant de rire et Mic gonflant le torse et jouant au héro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.armywivesfrenchsite.com/
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mar 23 Déc - 10:17

hihi oui tu imagine bien ^^
voici la suite; bonne lecture
********


Tous se tenaient autour du Lieutenant qui tentait en vain de faire du feu. Sans grand succès malheureusement.
-Eh bien Lieutenant, soupira AJ, en rentrant à Washington je vous inscris dans un stage de survie.
Bud ne répondit pas et continua de s’acharner sur les brindilles rassemblées en un petit tas.
-Il en faut plus, murmura Mac en s’agenouillant à coté de lui, heureusement que vous avez un Marine, lança la jeune femme en riant, bravo les calmars! Pardonnez-moi Amiral.
Il lui sourit et elle se concentra sur sa tache.
-Heureusement qu’un calamar en particulier voyage avec ça, répondit Harm après quelques temps en se baissant.
Il mit un briquet sous le nez de la Colonel et lui sourit tendrement. Mac le regarda étonnée.
-Je croyais que vous aviez arrêté de fumer.
-Je l’ai fais, mais depuis peu, j’ai repris, dit-il en la regardant dans les yeux, j’ai perdu quelque chose que j’aimais beaucoup, ce qui m’a amené à me consoler en fumant, murmura-t-il si bas que seuls Mac et Bud l’entendirent.
-Moi j’aime beaucoup l’odeur du cigare, lança Renée pour détourner l’attention, ce n’est pas une chose pour une faible femme, tout le monde ne supporte pas.
-Tout comme le crash sur une île déserte!
Tous regardèrent Harriet qui avait dit cette phrase avec froideur. Ils n’avaient pas l’habitude de la voir dans cet état.
Il y eu un silence gênant et pensant. Bud se concentra sur son feu et, avec l’aide de Mac, celui-ci prit rapidement.
-Il va falloir l’entretenir régulièrement pour ne pas qu’il s’éteigne, on le fera à tour de rôle, proposa la jeune femme en se levant.
-On se relaiera, affirma AJ, en attendant, j’ai des informations pour vous…Nous nous trouvons sur une île d’environ quatorze kilomètres de long sur je dirai, seize de large, la totalité est recouverte par une jungle épaisse et plus ou moins hostile.
-Ca veut dire quoi ça? Lança Renée prise de panique.
-Ca veut dire que le serpent était peut être inoffensif mais que d’autres animaux ou encore plantes ne le sont pas, répondit Mac.
-Tout à fait Colonel, il va falloir être prudent, faire attention à ce que nous mangeons et touchons.
-Super, soupira Renée.
-Quoi d’autre Monsieur? Demanda Mic.
-Eh bien, j’ai rejoins la colline pour voir où nous nous trouvons et…nous sommes bien sur l’une des centaines d’îles de la région. Les secours pourraient mettre des jours à venir nous chercher et surtout à nous trouver. Il faut rester vigilants, à chaque bruit de moteur, lever les yeux au ciel et trouver un moyen pour attirer l’attention des avions.
-Et si on marquait un message de détresse sur la plage, proposa Harm.
-C’est une bonne idée Capitaine.
-Mais comment on va faire pour la nourriture? Demanda Renée.
-Il doit y avoir suffisamment de fruits sur cette île, des espèces comestibles, des poissons, ça devrait nous suffire amplement pour quelques jours.
-Encore faut-il savoir pêcher à mains nues, marmonna Harm.
-Moi j’ai appris, rétorqua Mic, ce n’est pas bien compliqué.
-Ah ben parfait, vous auriez dû devenir pêcheur, lança Harm sans le regarder.
-Je n’aurais pas rencontré Sarah si je l’avais été, répondit le Capitaine en souriant à la jeune femme.
-Ben justement…
-Messieurs, les coupa AJ qui sentait la tension monter doucement entre eux.
-Amiral, commença timidement Harriet, et pour l’eau potable? Où allons nous en trouver?
-Il y a une cascade à environ deux, trois kilomètres, nous rempliront les bouteilles qui se trouvaient dans l’avion. D’ailleurs, j’aurai besoin d’une personne qui m’accompagne pour en remplir quelques unes.
-Je veux bien venir avec vous Amiral, répondit aussitôt Harriet.
-Très bien.
-En attendant, je peux aller pêcher, proposa Mic.
-Bonne idée, Mac, Harm et Bud vous irez écrire le message sur la plage, vous ne serez pas trop de trois, puisque vous Capitaine vous n’avez pas récupéré complètement.
-A vos ordres, répondirent ils tous les trois à l’unisson.
-Et moi je fais quoi?
-Essayez de rester en vie, grommela Mac, ce sera un exploit en soi.
-Vous restez ici, je vous laisse les fusées de détresse, si un appareil survole l’île tirez en l’air.
-Amiral, intervint Mac une nouvelle fois, vous n’allez pas confier les fusées à Renée?
-Et pourquoi pas? Lança celle-ci.
-Amiral, je suis de l’avis de Mac.
-Harm!
-Renée, tu ne sais pas t’en servir, tu es la seule qui n’a jamais tiré avec une arme à feux.
-Je ne suis pas stupide. Je resterai ici avec les fusées! N’est-ce pas Amiral?
Celui-ci ne sut quoi répondre. Tous les regards convergeaient vers lui. Il avait aussi réalisé que c’était une idée stupide mais il n’avait pas réfléchi. Confier la survie de tous à Renée était une chose risquée mais il ne pouvait pas faire marche arrière. Il acquiesça et lui tendit l’arme.
-Renée, rappelez vous que si un avion passe, vous rejoignez le milieu de la plage et vous tirez en l’air, c’est bien comprit?
-Oui Monsieur, dit-elle en se mettant au garde à vous.
-En route Harriet.
Celle-ci acquiesça et déposa un doux baiser sur les lèvres de son époux puis elle suivit son CO qui se dirigeait déjà vers la jungle.
-J’ai vu une petite crique plus loin, je vais pouvoir trouver quelque chose là-bas. A plus tard chérie.
Il embrassa Mac un moment et s’en alla lui aussi. Harm le regarda partir et se tourna vers ses amis.
-Il y a des rochers sombres un peu plus loin, il devrait y en avoir suffisamment.
-Allons-y, répondit Mac en se mettant en marche.
-Fais attention, mon cœur, murmura Renée.
Harm ne répondit pas et tous trois s’éloignèrent d’un même pas.
Ils suivirent Harm en silence. Mac pouvait apercevoir au loin la carrure de Mic. Harm quant à lui, regardait souvent en direction de la jeune femme. Ce qui s’était passé ce matin là sur la plage était encore bien présent dans son esprit, et il se refusait à penser à autre chose que la douce étreinte qu’il avait partagée avec Mac.
Mic disparu derrière une barrière de rochers et Harm s’arrêta.
-Il y en aura assez, lança Harm en regardant les rochers échoués sur la plage.
-Harm, ils sont beaucoup trop gros, remarqua Mac.
-Oh, le Colonel Mackenzie, ferait elle moins la maline?
-Pas du tout, en réalité je pensais à vous, vous êtes encore faible.
-Vraiment? Souffla Harm en s’approcha d’elle.
-Oui, mais…je n’ai aucun souci à me faire…vous avez une infirmière attentionnée, répondit Mac en passant à coté de lui et en se penchant pour prendre un gros cailloux.
Ils se mirent au travail, prenant les pierres entre les feuillages et les posant sur le sable. Ensuite, ils se relaieraient pour les acheminer plus près de l’eau où les arbres ne les cachaient pas.
Mac posa une pierre et vacilla. Elle avait chaud, soif, elle était épuisée. Elle posa sa main sur son front un court instant et respira profondément. Bud arriva à sa hauteur, suivit de près par Harm.
-Vous allez bien, Madame?
-Oui…oui ça va Bud.
-Vous devriez enlever ce que vous portez Mac, lança Harm.
Elle le regarda étonnée et il reprit.
-Vous avez chaud avec ce T-shirt et ce pantalon à peine replié…Regardez nous sommes torse nu.
-Vous vous attendez à ce que je le sois aussi , c’est ça?
-Mac, je dis ça pour vous, venez, mettez vous à l’ombre quelques minutes.
-Mais, le message?
- Il attendra.
Il lui prit la main et la fit se lever. Une fois debout, Mac sentit ses jambes se dérober sous son poids une nouvelle fois.
Harm la prit par la taille et la conduisit doucement sous les arbres. Elle s’assit et retira son T-shirt. Elle portait le même maillot blanc qu’elle avait au bord de la piscine quelques jours plutôt. Le Capitaine ne quittait pas des yeux sa poitrine généreuse qu’il rêvait d’effleurer du bout des doigts.
-Harm, murmura Mac qui avait remarqué sa réaction.
Ils se regardèrent en silence un moment, puis Harm se releva.
-Pardon, excuse-moi, murmura-t-il à son tour.
-Capitaine, Colonel, lança Bud, les sortant de ce monde qu’ils avaient créés autour d’eux; vous n’entendez pas un moteur?
Les deux officiers se levèrent et tendirent l’oreille.
-On dirait, répondit la jeune femme.
-C’est ça, affirma Harm, mais…
-Mais quoi?
-Il s’éloigne, lança Harm en sortant de dessous les feuillages.
Bud et Mac échangèrent un regard et se précipitèrent à sa suite. Tous trois avaient les yeux au ciel, l’avion disparaissait derrière la colline.
-Renée n’a pas tiré, on l’aurai entendu.
-A moins qu’il ne lui soit arrivé quelque chose, bredouilla Harm avant de partir rapidement.
Ses deux amis le suivaient au pas de course. Ils trouvèrent la jeune femme assise à l’ombre, un casque sur les oreilles, un stylo et une feuille à la main.
-Renée, ca va? Lança Harm en se mettant à genoux devant elle.
Elle retira son casque et lui sourit.
-Qu’est-ce qui se passe?
-Tu n’as pas entendu l’avion?
-L’avion? Non…je…oh mon Dieu.
-Non, mais vous êtes totalement stupide ce n’est pas vrai? S’emporta la jeune Colonel.
Renée se leva d’un bond et tira en l’air.
-Renée, arrêtes, ça ne sert plus à rien, il est parti.
Aucuns n’eut le temps de répondre quoique se soit, que déjà AJ, Mic et Harriet arrivèrent au pas de course.
-J’ai entendu un avion, lança Mic à bout de souffle, il nous a vu?
-Non, grommela Mac.
-Comment ça , non? Intervint AJ. Renée, vous avez bien envoyez une fusée de détresse?
-Oui.
-Oui, beaucoup trop tard, répondit Mac.
-Oh, vous on ne vous a pas sonné que je sache, vous aviez qu’à garder ce pistolet vous-même.
-En effet, ça aurait été une bien meilleure idée.
Les deux femmes se faisaient face, s’approchant toujours un peu plus, sans cesser leurs insultes.
-Et d’abords, c’est quoi la raison pour que vous vous promeniez à moitié nue? Vous faisiez bronzette pendant que Harm travaillait dur, c’est ça? Tout le monde doit être à votre service?
-Non, mais je rêve, c’est l’hôpital qui se fout de la charité! Il vous suffisait de tirer une fois en l’air, c’est pas bien compliqué…
-Mesdames, coupa AJ, ça ne sert à rien de se disputer, ce qui est arrivé est arrivé et on y changera rien.
-Il reste une fusée, on a qu’à attendre qu’un avion passe et puis voila.
-Renée, soupira calment Mac, il n’y en aura pas d’autre, cette île à été barrée d’une croix, ils ne reviendront pas.
-Qu’est-ce que vous en savez? Lança-t-elle.
Mac vira au rouge écarlate, ce que tout le monde remarqua. Afin d’éviter qu’elle se jette sur la femme qui se trouvait en face d’elle, Mic l’attira contre lui.
-Tu viens Sarah, on va récupérer les poissons que j’ai pêchés.
-Bonne idée, lança AJ, je vais m’occuper du message à votre place.
Ils s’apprêtaient à partir, mais Harm les interpella avant.
-Mac tenez, il lui tendit une bouteille d’eau fraiche, vous devriez boire, ça ira mieux.
-Merci Harm, répondit Mac en la prenant.
Ils se sourirent tendrement et Mic passa immédiatement son bras autour de la taille de la jeune femme. Il lança un regard noir au Capitaine et les deux jeunes gens s’éloignèrent d’un même pas.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   Mer 24 Déc - 15:57

J'aime beaucoup I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you

gfsdfds coeur gfsdfds coeur gfsdfds coeur gfsdfds

Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des vacances mouvementées JAG   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des vacances mouvementées JAG
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mouvement Révolutionnaire Humaniste
» Présentation du Mouvement Démocrate
» Université populaire du Mouvement Démocrate
» Mouvement 20 Fevrier
» PagesJaunes.fr : Le Mouvement Démocrate invisible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catherine Bell Forum Français :: Espace créations :: Espace Créations :: Tout public :: Ptitemac-
Sauter vers: