Catherine Bell Forum Français

Non-officiel
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 For Love Of A Child [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: For Love Of A Child [terminée]   Sam 1 Sep - 17:16



Auteur : Corinne

Résumé : 1 an après le mariage de Harm et Mac, ils envisagent petit à petit l’adoption.

Note de l’auteur : Hé oui, après m’être essayé à l’écriture avec la fic que notre chère Sarah0076 m’a harcelé d’écrire pour son anniversaire, je me suis mise (toute seule comme une grande) à l’écriture d’une fic.
Cette idée m’est venue en corrigeant la fic de Cat76 « A bout ». Voir Mac si bouleversée, si résignée à mettre fin à son mariage à cause de son incapacité à avoir un bébé alors qu’il y a d’autres moyens pour avoir un enfant, même si ce n’est pas son propre enfant. Il y a tellement d’enfants qui n’attendent qu’à être aimé… Alors je me suis dit, pourquoi pas essayer d’écrire sur ce sujet.
Je ne sais absolument pas ce que ça donnera. J’espère en tout cas que je ne m’emmêlerais pas trop les pinceaux et surtout que vous aimerez.
Pour tout ce qui a trait à l’adoption, j’ai fait des recherches afin d’être la plus juste possible. J’espère que je n’aurais pas fait trop d’erreurs.

Remerciements : Je voudrais remercier Sarah0076 pour la relecture, ses conseils et son soutien.
Merci aussi à Majandraelo pour son soutien.
Vous êtes les meilleures les filles. Sans vous, cette fic n’aurait jamais vu le jour.
Et un grand merci à mon canard, car c’est grâce à sa fic que l’idée m’est venue.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Maison des Rabb
San Diego
Juillet 2006

Mac se trouvait dans la cuisine en train de préparer le petit déjeuner quand Harm arriva vêtu de son uniforme blanc, les cheveux encore humides. Elle lui tendit sa tasse de café. C’était devenu un rituel quand ils travaillaient. Mac préparait le petit déjeuner et le café tandis que le week-end c’était le tour de Harm ainsi Mac pouvait dormir plus tard et récupérer des longues journées de travail.

Harm n’avait finalement pas démissionné malgré que la pièce soit tombée du côté pile, comme choisi par Mac. Le Général avait, après moult discutions avec le SECNAV et les autres responsables de la commission, réussit à trouver une solution afin de le garder dans la marine et au JAG. Et grâce à cette solution, ça permettait aussi au jeune couple de continuer à travailler ensemble. Ils avaient un commandement joint à San Diego et au lieu qu’il n’y ait que Harm qui soit promu, Mac avait aussi reçu sa promotion plus vite que prévu.

C’était donc en tant que Commandant et Colonel qu’ils avaient emménagé à San Diego. D’abord sur la base avant de trouver leur maison. Elle se trouvait sur les hauteurs, surplombant la baie de San Diego avec un grand jardin. Un grand jardin qu’ils espéraient serait bientôt rempli de rire et de jeux d’enfants.

Ils savaient qu’une grossesse serait difficile, et ils prenaient les choses avec philosophie profitant un maximum de leur vie à deux et de leur nouveau commandement.

Au bureau, leur partenariat était encore plus soudé qu’à Washington et leurs officiers les avaient tout de suite pris en respect, pour leurs exploits en tant qu’avocats et pour la façon dont ils géraient leurs troupes d’une main de maître. Coates les avait accompagnés dans leur nouvelle fonction. Aidant les deux nouveaux commandants dans leur nouveau rôle et aidant les officiers sous leurs ordres à mieux savoir qui était Sarah Mackenzie et Harmon Rabb.

A suivre demain.


Dernière édition par le Sam 13 Oct - 7:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Sam 1 Sep - 17:27

SUPER
J'ai hâte de la relire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Fan de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 316
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Sam 1 Sep - 18:54

Trop belle cette fic!!!!
J'adore la relire !!! I love you
Bravo ma Coco et vivement la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Dim 2 Sep - 13:09

Merci beaucoup.

*****

Ce jour-là, Mac avait son rendez-vous semestriel chez sa gynécologue pour voir l’évolution de son endométriose.

« A quelle heure est ton rendez-vous chez le docteur Zuckerman ? » Demanda Harm en buvant son café.

« A 16h30. » Répondit Mac.

« J’essayerais de me libérer pour t’accompagner mais j’ai la réunion pour l’affaire Crawford et je ne suis pas certain d’avoir fini à tant. »

« Ce n’est pas grave. C’est juste un examen de routine. »

« Je sais, mais j’aime bien entendre de vive voix ce que raconte le médecin sur l’état de santé de ma femme. »

« Ta femme, » dit Mac avec un large sourire. « Malgré que ça fasse plus d’un an que ce soit le cas, je ne me lasse pas d’entendre ce mot sortir de ta bouche. »

« Eh bien tu vas pouvoir encore l’aimer durant au moins cinquante ans, » dit-il en l’embrassant.
« Je suppose qu’il vaut mieux prendre les deux voitures aujourd’hui. »

« Pas spécialement. Si tu ne sais pas venir avec moi à l’hôpital je peux passer te reprendre quand j’ai fini et on peut aller au chinois pour dîner. »

« Excellente idée. »

Ils partirent pour le travail avec une seule voiture. Arrivés là-bas, ils furent accueillis par une quantité de messages. Ils se mirent au travail directement. Ils avaient une grande pièce bien spacieuse avec chacun leur bureau respectif. Les murs étaient un mélange des deux corps de l’armée auquel ils appartenaient et sur leurs bureaux, malgré le fait qu’ils travaillaient tous les deux dans la même pièce, se trouvait une photo de l’autre. Harm pour celui de Mac, et Mac pour celui de Harm ainsi qu’une photo de leur mariage et des enfants Roberts.

« On déjeune ensemble avant ta réunion ? » Demanda Mac en levant la tête du dossier qu’elle lisait.

« Pas aujourd’hui malheureusement, » répondit Harm. « Je dois voir le Lieutenant Dawn avant la réunion au sujet de l’affaire Robinson. Apparemment le procureur lui met un peu trop de bâtons dans les roues et lui refuse chaque document demandé.

« D’accord, alors je vais sonner à ta mère pour voir si ça l’intéresse un déjeuner avec sa belle-fille. »

« Tu sais bien qu’elle ne peut rien te refuser. Elle t’aime plus que moi, » rit Harm.

« Ca c’est parce que j’ai fait de toi un homme respectable et aussi parce qu’à moi elle peut me raconter toute la vie d’Harmon Rabb Junior. »

« Quoi, il y a encore des choses qu’elle arrive à t’apprendre sur moi après plus d’un an ? Je n’ai pourtant pas fait autant de bêtises que ça étant jeune. »

« Ah mais mon chéri, il n’y a pas que les bêtises qu’elle me raconte, il y a aussi toutes les découvertes que tu as faites, tes premiers exploits aussi. Ça prendra beaucoup de temps pour que je sache tout. Et puis, tu es son sujet de discussion préféré. »

« C’est parce qu’elle n’a pas encore de petits-enfants, ça. »

Le regard de Mac s’assombrit deux secondes mais ça n’échappa pas à Harm.

« Je suis désolée, mon cœur, » dit-il en allant près d’elle. « Je ne voulais pas te faire de la peine. »

« Ce n’est pas ta faute. On s’était promis de prendre les choses comme elles venaient. »

« Mais ça n’enlève pas la douloureuse sensation pour autant. »

« Non, et chaque mois la déception revient. Mais ça ne fait qu’un peu plus d’un an, et puis on profite au maximum de nous deux avant qu’il y ait quelqu’un qui dépendra de nous. »

« C’est vrai. Et puis si la nature ne veut pas fonctionner, il y a d’autres moyens. »

« Oui. Il y a tellement d’enfants qui ont besoin d’amour, qu’importe s’il n’est pas du même sang. »

Harm embrassa sa femme et retourna à son bureau. Pendant ce temps, Mac sonna à Trish qui fut enchantée d’aller déjeuner avec sa belle-fille. Elle partit à 11h45, embrassant Harm avant de quitter le bureau avec la promesse qu’il lui sonnerait pour savoir s’il l’accompagnait ou non à son rendez-vous.

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Dim 2 Sep - 13:20

Vivement la suite!!!! Wink

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
lovedejag59
Fan de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 316
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Dim 2 Sep - 16:57

Je suis toujours aussi fan!!!
Vivement la suite!!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Lun 3 Sep - 10:59

Merci beaucoup.

***

Mac arriva au restaurant où Trish l’attendait déjà, celui-ci se trouvant juste à côté de la galerie où elle travaillait.

« Bonjour Sarah, » dit Trish en accueillant sa belle-fille.

« Bonjour Trish, » dit Mac en embrassant sa belle-mère. Elle s’assit en face d’elle.

« Je suis contente que tu m’aies appelée pour déjeuner. J’allais justement te sonner pour qu’on déjeune ensemble un de ces jours. Ça faisait longtemps qu’on avait plus mangé entre filles. »

« Je dois dire qu’avec le boulot qu’on a au travail en ce moment, nous n’avons pas eu beaucoup de temps à nous, même pour déjeuner dehors. »

« C’est autre chose de commander maintenant, » dit Trish.

« Oui. Je ne pensais pas que c’était autant de responsabilités. Je tire mon chapeau à l’Amiral Chegwidden pour l’avoir fait des années durant. Maintenant, je comprends un peu mieux sa réaction par moment. Mais malgré ça, je ne changerais mon poste pour rien au monde. »

Elles continuèrent à discuter pendant que le serveur prenait leur commande, Mac donnant des nouvelles à Trish de son fils.

« Ah celui-là, même en habitant à 20 minutes de la maison, je n’ai pas tellement plus de nouvelles que quand il était à l’autre bout du pays. Encore heureux que tu es là pour me donner de ses nouvelles, » dit Trish.

« Oh tu sais comment il est. Et puis c’est plus maintenant qu’on arrivera à le changer, » répondit Mac.

« Oh oui, pour ça il ne changera jamais. » Elle s’arrêta quand le serveur apporta leurs plats, et une fois parti, elle reprit. « Alors où en étais-je resté la dernière fois avec les péripéties de mon fiston ? » Demanda Trish en cherchant dans sa mémoire. Mac n’eut pas le temps de répondre que Trish reprit.

« Ah oui, celle-là je te l’ai pas encore racontée. Peu de temps après qu’Harm Senior ait emmené Harm sur le Hornet et qu’il l’ait fait monter dans le cockpit, Harmon avait décidé de faire comme son papa et de voler. On l’a retrouvé sur le toit du garage près à sauter. J’ai eu la peur de ma vie ce jour là, et je dois dire qu’Harm Senior en a pris pour son grade aussi après qu’il ait été récupéré Harm sur le toit. Bien sûr ce petit monstre avait su monter de lui-même, mais pour redescendre c’était une autre histoire. On a même faillit appeler les pompiers pour le faire’ descendre, mais son papa a su le convaincre de redescendre avec lui. »

« Ah la la, on peut dire qu’il n’en faisait pas une bonne étant petit, » rit Mac.

« C’est sûr. Et même dans les supermarchés avec lui c’était toujours toute une histoire. Je t’ai raconté le jour où il s’est perdu et qu’on m’a appelé au micro du magasin pour aller le rechercher ? »

« Non pas que je m’en souvienne, » dit Mac en prenant une bouchée de son plat.

« Quand il avait environ 4 ans, on était allé faire les courses comme chaque semaine. On s’était arrêté devant le rayon des jouets. Bien sûr je ne dois pas te préciser quels jouets s’étaient. Il ne pouvait s’empêcher de toujours s’arrêter devant les avions. Enfin bref, quand je lui ais dit au bout de cinq minutes ‘Harmon j’avance. Viens’, il m’a répondu, ‘Oui maman, j’arrive.’ Mais il ne bougeait pas. Au bout d’un moment j’ai continué mon chemin en laissant Harm pensant qu’il allait me suivre en me voyant m’éloigner. Eh bien non. Au lieu de ça, deux minutes après on entendait dans les micros ‘ le petit Harmon attend sa maman à l’accueil ’. Il avait réussi à se perdre dans le magasin alors que j’étais le rayon à côté. »

Mac riait de l’aventure de son mari.

« Quand je suis arrivée à l’accueil, » continua Trish, « il était tout rouge d’avoir attiré l’attention sur lui. » Trish riait aussi au souvenir de la tête que faisait Harm. « Je dois dire que depuis ce jour, quand on allait faire les courses, il ne quittait plus mon côté. »

« J’imagine bien sa tête, » rit Mac.

« Sinon, il y en a une bien marrante qui lui est arrivée quand on était une fois en vacances chez Grams. Il ne devait pas avoir plus de 7 ou 8 ans à l’époque, » Trish rigolait déjà en repensant à ce jour-là. « Là-bas, comme tu sais, il aimait bien aider Grams dans les différentes tâches. Je m’en souviens encore comme si c’était hier. Il nettoyait l’étable et devait racler la bouse de vache dans l’égout. Et à un moment, il a glissé et est tombé dans l’égout remplit de bouse. » Trish ne pouvait arrêter de rire en racontant son histoire, revoyant la scène devant ses yeux. « Quand il est arrivé dans le jardin, il en avait de la tête aux pieds. On pouvait le sentir à des mètres de soi. Grams a rempli une bassine d’eau et elle l’a plongé tout habillé dedans. Il lui a fallu quelque temps avant de bien vouloir recommencer à nettoyer l’étable, » finit Trish en riant.

Mac quant à elle, elle était morte de rire, s’imaginant Harm plein de bouse de vache. Elle fit une note mentale de rappeler à Harm cette aventure.

Elles terminèrent le repas en rigolant encore des péripéties de Harm étant jeune et Mac revint au bureau avec pleins de nouvelles histoires sur Harm en tête. Elles avaient aussi parlé du rendez-vous de Mac chez le docteur Zuckerman. Quand Harm et Mac leur avaient parlé de son problème d’endométriose, Trish avait été triste, mais elle les soutenait de tout cœur quel que soit le choix qu’ils faisaient pour avoir un enfant. L’important pour elle c’était que Harm et Mac s’étaient enfin trouvés et le reste viendrait en son temps.

Vers 15h le téléphone de Mac sonna.

« Colonel Rabb. »

« Merci de me rappeler ton nom, ma chérie, » rit Harm quand elle répondit.

« Salut toi. Alors où en est ta réunion ? » Demanda-t-elle.

« Je serais un peu en retard, mais je prendrai un taxi pour te rejoindre là-bas. Au pire je rate l’examen mais pas les résultats. »

« D’accord, je te vois là-bas alors. Je préviendrai l’assistante de te faire entrer quand tu arrives. »

« D’accord. A tout à l’heure. Je t’aime. »

« Je t’aime aussi. »

Elle raccrocha et se remit au travail. Dans moins d’une heure elle devait partir et elle voulait finir les rapports avant de partir.
A 16h, elle rangea ses affaires, prit sa mallette et son calot et sortit du bureau.

« Jen, je vous laisse le bureau. S’il y a quoi que ce soit le Commandant Rabb et moi avons notre téléphone, » dit Mac en passant devant Jen.

« D’accord Madame. Bonne après-midi et à demain, » répondit Jen.

« Merci et à demain. »

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Lun 3 Sep - 12:46

Super.
La suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Mar 4 Sep - 9:18

Merci.

****

Il fallut 20 minutes à Mac pour arriver à l’hôpital. Elle se présenta à l’accueil et attendit son tour.
Pour une fois, il n’y avait pas de femmes enceintes dans la salle d’attente. A chaque fois qu’elle en voyait une, Mac ne pouvait s’empêcher de les envier. Elle savait que ce ne serait sans doute jamais possible pour elle d’être enceinte, et sa vie avec Harm lui plaisait. Elle ne regrettait aucun des moments passés seule avec lui, mais elle voulait tellement qu’il puisse être père. Le voir bercer son enfant et jouer avec lui. Elle savait en l’ayant vu avec Petit AJ, James, Chloé, et Mattie. Il allait faire un père parfait.
Elle espérait au fond d’elle qu’elle pourrait lui donner cette chance.

Elle en était là dans ses pensées quand l’assistance du docteur Zuckerman l’appela. Mac se changea dans la blouse prévue pour l’examen et s’installa sur la table. Ce fut à ce moment là qu’Harm arriva. Il embrassa sa femme et s’installa à côté d’elle le temps que le médecin arrive. Ce qui ne tarda pas.

« Bonjour Colonel, Commandant, » dit le médecin.

« Bonjour docteur, » répondirent-ils en même temps.

« Comment allons-nous aujourd’hui ? »

« Un peu anxieuse mais ça va, » répondit Mac.

« C’est normal. Alors voyons où on en est, » dit le docteur Zuckerman en préparant l’appareil pour l’échographie. Elle mit du gel sur le ventre de Sarah et démarra l’examen. Ça lui prit quelques minutes et ensuite elle pratiqua l’examen interne.

« Voilà, vous pouvez vous rhabiller, Sarah, » lui dit le médecin quand elle eut fini.

Mac alla se rhabiller tandis que Harm attendait maintenant dans le bureau avec le docteur Zuckerman qu’elle arrive. Ce qu’il fit 2 minutes après.
Elle s’installa à côté de Harm et prit sa main pour chercher du réconfort. Harm serra sa main pour lui montrer qu’il était là.

« Alors voila, la bonne nouvelle c’est que tout est en ordre. Il n’y a pas de changement par rapport à votre dernier examen. Votre traitement a bien fonctionné et tout est aussi normal que ça pourrait l’être après votre endométriose. »

« Alors j’ai toujours la possibilité de tomber enceinte un jour ? » Demanda Mac.

« Oui, même si comme vous le savez vous avez peu de chance. Mais elle est toujours là, même si ce n’est que 4% de chance. Mais avez-vous quand même envisagé le fait qu’une grossesse ne puisse jamais arriver ? » Demanda le médecin.

« Oui, nous en avons déjà discuté. Nous espérons toujours qu’elle arrive, mais nous sommes aussi conscient que ce sera dur et nous avons déjà parlé de l’adoption comme solution, » répondit Harm.

« C’est bien que vous en ayez conscience et que vous ayez envisagé d’autres solutions. L’adoption est un merveilleux moyen pour avoir un enfant. Pas toujours facile cependant. J’ai moi-même deux enfants qu’on a adopté mon mari et moi. Ils ne sont peut-être pas de notre sang, mais ce n’est pas toujours les liens du sang qui font que l’on est une famille. »

« Oui, on connaît ça, » dit Mac en pensant à Mattie et Chloé.

« Si vous voulez, voici des brochures sur l’adoption ainsi que les coordonnées d’un centre d’adoption. Lisez-les à votre aise, discutez-en tous les deux et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me téléphoner ou à passer me voir. Je vous mets mon téléphone et mon adresse privée au cas où vous en ayez besoin. Je suis passée par là deux fois alors je pourrais certainement vous aidez à répondre à certaines questions. »

« Merci docteur, » dit Mac en prenant la documentation qui lui tendait le médecin.

Ils quittèrent l’hôpital sans un mot et ce ne fut qu’une fois dans la voiture que Mac laissa sortir un long soupir.

« Ce n’est pas tellement les nouvelles que tu attendais, » dit Harm en prenant sa main.

« Non, c’est vrai, mais ce n’est pas comme si je m’attendais non plus à ce que mes 4% de chances n’augmentent. Elles peuvent diminuer si ça revient mais augmenter ce ne sera jamais le cas, » répondit Mac.

« Ca prendra le temps qu’il faudra, mais entre-temps on peut toujours donner notre amour à un petit bout qui en a besoin. »

« Oui, tu as raison. On jettera un coup d’œil sur les brochures en rentrant. Ça ne fait pas de mal de se renseigner un peu là-dessus. »

« C’est vrai. Regarder n’engage à rien. On n’est pas obligé de se décider tout de suite, » dit Harm en embrassant sa femme.

« Tu as faim ? »

« Je suis affamée, » dit-elle en riant.

« Je te reconnais bien là, » rit Harm à son tour.

Il démarra la voiture et sortit du parking pour se diriger vers le resto chinois.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Mar 4 Sep - 10:42

Trop bien. I love you
La suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Mar 4 Sep - 11:42

Olala j'ai hate de lire la suite!!!

Par contre c'est marrant comme il y a des trucs qui ressemble à la mienne (celle qui est en cours) c'est rigolo......on imagine un peu les même trucs (bon y a quand même pas mal de trucs différents!!!) Mais y a des éléments communs......
Enfi bref voilà je cause.........vivement la suite! Laughing

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
lovedejag59
Fan de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 316
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Mar 4 Sep - 20:37

J'aime trop cette fic!!!!!
Bravo ma Coco!!! I love you I love you I love you
J'adore trop la relire!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Mer 5 Sep - 9:37

Merci les filles.

*****

Après le dîner, ils rentrèrent tout de suite à la maison. Ils prirent leur douche et se mirent à l’aise avant de s’installer confortablement l’un contre l’autre dans le canapé. Mac avait amené avec elle les brochures que le docteur Zuckerman leur avait données.

Les brochures contenaient les noms de plusieurs organismes d’adoption, elles expliquaient aussi les démarches à suivre, les différentes sortes d’adoption, les suivis pour une enquête sociale et il y avait des témoignages aussi.

Ils lurent attentivement toutes les brochures et restèrent silencieux quelques minutes.

« Wow, je savais que ce ne serait pas si simple pour avoir connu en partie ça avec Mattie, mais je ne savais pas que ça pourrait prendre si longtemps entre le début et le moment où on peut avoir le bébé, » dit Harm.

« C’est sûr que ce n’est jamais si simple, » répondit Mac. « Mais rien ne nous empêche d’aller voir une de ces associations et de discuter avec eux afin de voir ce qui est le mieux. »

« Oui, mais avant que l’on fasse cela, avant qu’on envisage vraiment l’adoption, et qu’on commence les démarches, je veux savoir ce que tu en penses vraiment, » di Harm en mettant un doigt sous le menton de sa femme pour tourner son visage vers lui. « Es-tu prête pour tout ça ? Pour passer par toutes les démarches, par toutes ces visites d’assistantes sociales, et tout ce qu’il faudra faire pour que l’adoption soit acceptée ? Prête à te résigner si les parents renoncent à finalement nous donner le bébé ? Parce que si ce n’est pas, ou si tu n’es pas sûre on peut toujours envisager d’autres solutions.
Le plus important pour moi est de te savoir heureuse. C’est ce qui compte le plus pour moi. »

« Je ne sais pas vraiment ce que je pense à vrai dire. J’ai toujours l’espoir de tomber enceinte un jour ou l’autre. Avoir notre bébé, avec tes yeux et ton sourire. Mais je sais aussi que ça peut ne jamais arriver. Et je sais que je veux des enfants. Même s’il n’est pas de nous deux. Je veux te voir être père. Tu es fait pour ça et je ne voudrais pas te priver de ça. Et si pour ça l’adoption est le seul moyen, alors je veux qu’on tente notre chance.
C’est vrai qu’avec l’adoption il y a toujours le délai de réflexion pour les vrais parents, mais ça vaut le coup si c’est pour qu’on ait un bébé, » répondit le plus honnêtement possible Mac. « Et puis tu sais, comme je l’ai dit, j’ai toujours l’espoir d’avoir notre bébé à nous et rien ne nous empêche de continuer à essayer même si nous adoptons. »
« C’est vrai aussi. »

« Mais je dois avouer que ce qui me fait le plus peur c’est de savoir que nos vies vont être examinées à la loupe. Je n’ai pas un passé très joyeux et avec mon alcoolisme… » Sa voix s’estompa alors qu’elle baissait les yeux.

« Mais tu es sobre depuis des années maintenant, plusieurs personnes peuvent en témoigner. Tu as une bonne situation et puis regardes, malgré ton passé, on t’a confiée Chloé et tu as fait un merveilleux travail avec elle. »

« Oui, tu as raison, » dit Mac en s’installant dans ses bras. « Et puis aller là-bas ne signifie pas que nous devions absolument nous engager dans l’aventure tout de suite. On peut aller se renseigner, voir un peu ce qu’ils disent eux même. »

« Non, y aller n’engage à rien, » dit Harm en serrant sa femme dans ses bras et en l’embrassant.

Mac répondit à son baiser et c’est à bout de souffle qu’ils se séparèrent. « Et si on allait continuer ça en haut, » sourit Mac en embrassant de nouveau son mari. « On ne perd rien à s’entraîner, » rit-elle contre ses lèvres.

« Tout ce que vous voulez, Madame Rabb, » répondit Harm en prenant sa femme dans ses bras pour l’emmener dans leur chambre où ils passèrent un moment magique comme à chaque fois qu’ils faisaient l’amour. Dans ces moments-là, ils oubliaient tout et rien à part eux deux ne comptait.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Mer 5 Sep - 10:02

Elle est super cette fic
La suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Mer 5 Sep - 10:56

woaw vivement la suite!!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
lovedejag59
Fan de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 316
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Mer 5 Sep - 18:06

C'est une super suite!!!
Vivement la suivante!!
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Jeu 6 Sep - 12:32

Merci. Voici la suite.

******

Les jours passèrent sans qu’ils ne reparlent de tout ça, trop pris par le boulot qu’ils avaient eu et aussi parce que Harm avait dû quitter quelques jours la ville pour ne enquête avec un autre officier. Malgré qu’ils soient tous les deux à la tête du JAG à San Diego, il leur arrivait encore de partir sur des enquêtes et de plaider au tribunal. Même si c’était plus rare maintenant. Harm ne revenait que ce soir, après une semaine d’absence et Mac devait aller le chercher à l’aéroport.

Il était un peu après 11h quand Mac décrocha le téléphone. Elle avait pensé passer cet appel depuis qu’elle avait lu les brochures, mais avec le surplus de travail et le départ de Harm elle n’avait pas eu le temps. Au bout de deux sonneries quelqu’un répondit.

« Cabinet du Docteur Zuckerman, » Entendit-elle l’autre bout du fil.

« Bonjour, ici Sarah Mackenzie, pourrais-je parler au Docteur Zuckerman, s’il vous plaît, » demanda Mac.

« Un instant je vous transfère, » Répondit la secrétaire. Mac attendit quelques instants que l’appel soit transféré. Ce qui ne tarda pas.

« Docteur Zuckerman, »

« Bonjour Docteur, C’est Sarah Mackenzie, » répondit Mac.

« Bonjour Sarah. Que puis-je faire pour vous ? » Demanda le médecin.

« Voilà, nous avons lu les brochures que vous nous avez donné, et je me demandais si vous aviez quelques minutes pour répondre à mes questions, » demanda Mac.

« Eh bien en fait, j’ai ma pause déjeuner dans 45 minutes. Que diriez-vous, si vous n’avez rien de prévu, que l’on déjeuner ensemble. Ainsi vous auriez le temps de poser toutes les questions que vous voulez et ce serait mieux qu’au téléphone, » dit Zuckerman.

« Je n’ai rien de prévu. Je peux être là pour midi, » répondit Mac.

« Alors je vous attendrais au bureau et on pourra aller à la cafétéria. »

« D’accord et encore merci. A tout à l’heure. »

« Pas de quoi. A tout à l’heure. »

Mac raccrocha et se remit au travail pour une petite demi heure. Elle espérait que cette entrevue l’aiderait un peu à calmer ses angoisses. Mais qui mieux que quelqu’un ayant vécu ça saurait ce qu’elle traversait.
Son travail finit, elle se dirigea vers l’hôpital et arriva pile à l’heure. Le Docteur Zuckerman sortant juste quand elle arrivait.

« Bonjour Sarah, » dit le médecin en tendant sa main.

« Bonjour Docteur, » dit Mac en prenant la main tendue devant elle.

« Appelez-moi Caroline, s’il vous plaît, »

Elles se dirigèrent vers la cafétéria et prirent leur repas avant de s’installer à une table dans un coin tranquille.

« Alors vous m’avez dit avoir des questions ? » Dit Caroline en mordant dans son sandwich.

« Oui, mais je ne sais pas par où commencer, » répondit Mac.

« C’est tout à fait normal. Commencez simplement par une et les autres viendront ensuite. »

« Ca va peut-être vous paraître indiscret, mais pourquoi avez-vous adopté ? » demanda Mac.

Le médecin ne parut pas offusqué de la question, bien au contraire. C’était souvent une question que l’on posait quand on avait en fasse de soi quelqu’un qui avait fait appel à l’adoption.

« A l’âge de 28 ans, on m’a diagnostiqué un cancer du col de l’utérus. Malheureusement pour moi il était déjà trop avancé et on a dû me faire une hystérectomie totale. C’est rare qu’ils pratiquent une hystérectomie à cet âge, mais le traitement normal n’aurait servi à rien. Du coup, une grossesse pour moi n’était plus envisageable. Il a fallu du temps pour que je me fasse à l’idée de ne jamais porter un enfant. Mais avec le soutien et l’amour de mon mari, j’ai surmonté l’épreuve. En tant que Gynécologue Obstétricienne, je rencontrais souvent des femmes stériles qui me demandaient des renseignements sur l’adoption. Et c’est moi qui, un jour, ai amené le sujet sur le tapis. Mon mari, qui a toujours voulu des enfants, était tout de suite partant. Il y avait déjà pensé plusieurs fois, mais avait peur de m’en faire part, par peur de ma réaction. Il était content quand j’en ai parlé. On a alors pris plusieurs rendez-vous avec l’assistante sociale de l’agence d’adoption « Un enfant pour la vie » et après en avoir bien discuté avec elle et entre nous, on a entamé la procédure. »

« Je suis désolée d’apprendre ça, » dit Mac.

« Avec le temps j’ai fait mon deuil de la grossesse. Et puis j’ai deux merveilleux enfants même s’ils ne sont pas de ma chair et mon sang. »

« Est-ce que vous aviez parlé à votre famille de votre intention d’adopter ? » Demanda Mac.

« Nous avons attendu un long moment avant dans parler. Nous avions un peu peur de leur réaction, mais quand ils ont su, ils nous ont soutenus durant toute la démarche. Et puis ils savaient que pour moi ce n’était pas possible d’avoir des enfants. Ils n’étaient pas surpris de notre démarche. Mais je dois dire que leur soutien a été d’une grande aide. »

« Quel âge ont-ils ? » Demanda Mac.

« Camille a 8 ans et nous l’avons eue quand elle avait 10 mois. Et John a 5 ans et nous l’avons eu alors qu’il allait avoir 8 mois, » répondit Caroline. « Et avec Gary, mon mari, on pense en adopter un troisième. »

« Avez-vous pensé au jour où ils voudront savoir qui sont leurs vrais parents ? »

« Oui, on en a souvent parlé avec mon mari. S’ils veulent savoir, nous leur dirons qui ils sont. Ils savent déjà qu’ils ont été adoptés, que quelque part ils ont un autre papa et une autre maman, mais que pour le moment ils ne peuvent pas être avec eux. »

« Ca doit être dur de penser qu’un jour ils voudront rencontrer leurs vrais parents. »

« Ca n’est pas toujours évident, non. Ils posent déjà des questions certains jours, et on ne sait pas toujours quoi leur dire. Et vous, êtes-vous prête à laisser un jour votre enfant aller à la recherche de ses parents ? »

« Eh bien c’est une bonne question. Je sais ce que c’est de se poser des questions sur ses parents. Savoir s’ils sont toujours en vie, se demander où ils peuvent être. Je sais ce que c’est que de vouloir des réponses. Mais je pense que je les soutiendrais dans tout ce qu’ils entreprendront, » répondit Mac. « Comment se déroule l’entretien avec l’assistante sociale ? »

« En fait, il y a les entretiens appelés études psycho-médico-sociale qui est un travail de réflexion approfondi sur le filiation adoptive. Il s’agit de mesurer le chemin parcouru, par exemple, entre l’enfant qu’ils n’ont pas conçu et l’enfant adopté, conçu par un autre. Pour voir aussi l’histoire de chacun. Il y a aussi les visites à domicile pour voir dans quel environnement vit le couple. Une psychologue s’assure aussi que le couple a bien réfléchi au projet d’adoption, depuis le désir de l’enfant jusqu’à la filiation adoptive. »

Mac la regardait avec de grands yeux, ne s’attendant pas à quelque chose comme ça.

« Vous ne devez pas avoir peur de ces entretiens, » la rassura Caroline.

« Disons que je n’ai pas un passé très joyeux et que j’ai peur que ça nous handicape pour la démarche. Et puis ce n’est pas comme si je ne pourrais jamais avoir d’enfant. Il peut arriver n’importe quand. »

« C’est vrai, mais vous avez quand même peu de chance, ce qui joue en votre faveur. Je ne dis pas que si vous aviez 50% de chance de concevoir que se serait la même chose. Là il pourrait y avoir la fécondation In Vitro de plus envisageable comme conception.
Et pour ce qui est de votre passé, tout le monde à un passé. Ils n’en tiennent pas toujours spécialement compte quand ils voient le couple maintenant. Et d’après ce que j’ai pu voir de vous et votre mari, vous formez un couple très uni, très équilibré et vous avez tous les deux une bonne situation. Tout ça joue aussi. »

« C’est vrai aussi, » répondit Mac. « Mais la vie dans l’armée peut nous envoyer n’importe où et n’importe quand. »

« Mais si c’est le cas, vous ne partirez pas tous les deux en même temps. Et au cas où ça arrive, avez-vous quelqu’un qui peut veiller sur l’enfant durant votre absence ? »

« Oui, il y a les parents de Harm qui sont là. »

« Vous voyez, vous avez déjà beaucoup pensé à ça, même si votre démarche n’est que récente. Avoir un enfant adopté ne change pas vraiment de si c’était notre propre enfant. Il y a toujours les mêmes contraintes, et les mêmes petits bonheurs, » dit Caroline. « Vraiment, pour être passé par là deux fois, je ne pense pas que vous devriez avoir peur de ces entretiens, » dit Caroline en tapotant sa main. « Ayez confiance en vous et tout se passera bien. »

« Je l’espère, » murmura Mac.

« Avez-vous déjà contacté une agence ? » Demanda le médecin.

« Non, pour le moment nous avons juste lu les brochures et nous en avons un peu discuté avec Harm, mais il a été absent toute la semaine et j’ai eu un surplus de travail. Je pense qu’on va en rediscuter d’ici peu. »

« Si vous voulez, voici les coordonnées de l’agence avec laquelle nous avons adopté Camille et John. Ils sont très sérieux et d’un énorme soutien, » dit-elle en notant les coordonnées sur un bout de papier. « Je vous mets aussi le nom de l’assistante sociale qui s’est occupée de nos dossiers. » Ensuite elle tendit le papier à Mac.

« Merci. Et merci pour avoir bien voulu répondre à mes question, » dit Mac en prenant le papier.

« Ce fut un plaisir et n’hésitez pas à encore me sonner si vous en avez d’autres. Je sais qu’on ne pense pas toujours à tout en une seule fois. »

Elles rangèrent leurs plateaux et se dirent au revoir devant l’ascenseur.

Mac retourna au travail. Il lui restait encore quatre bonnes heures avant d’aller chercher Harm à l’aéroport et elle se remit au travail un peu plus sereine.

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Jeu 6 Sep - 12:42

Olala c'est bien!!!!!!
Vivement la suite!! Wink

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Jeu 6 Sep - 13:52

trop bien I love you
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lovedejag59
Fan de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 316
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Jeu 6 Sep - 16:28

I love you I love you I love you I love you
Vivement la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Ven 7 Sep - 9:36

Merci et voici la suite.

******

Elle quitta le bureau à 15h pour rentrer se changer et se dirigea vers l’aéroport. Elle était heureuse du retour de son mari. Il lui avait énormément manqué toute cette semaine même s’ils se téléphonaient tous les soirs, mais ce n’était jamais le même. Elle allait enfin pouvoir s’endormir à nouveau dans ses bras. Elle n’avait jamais remarqué, jusqu’à cette première nuit lors de la soirée au Mc Murphy pour annoncer leur mariage, que son sommeil n’était pas si profond. Depuis ce jour, elle n’avait plus eu une insomnie et elle dormait chaque soir comme un bébé.

Elle arriva 20 minutes à l’avance à l’aéroport et alla devant la sortie d’où elle savait qu’elle verrait Harm.

Le vol de Harm fut enfin annoncé mais elle dû encore attendre avant qu’il ne passe la porte. Avec sa grande taille, elle le repéra immédiatement et alla vers lui, un énorme sourire sur le visage. Harm la vit avancer vers lui et il déposa son sac afin de la prendre dans ses bras et de l’embrasser. Une semaine sans elle avait été un enfer. Ils mirent fin rapidement au baiser, et se tournant vers le Lieutenant Anderson Harm dit :

« Faut-il vous raccompagner, Lieutenant ? »

« Non merci Monsieur. Mon escorte vient juste d’arriver, » répondit-il en voyant sa femme avancer vers eux.

« Bon week-end alors Lieutenant et à lundi, » dit Harm en s’éloignant avec Mac.

« Merci et à vous aussi, Monsieur, Madame. »

Arrivé à la voiture, Harm mit son sac dans le coffre et monta dans le VSU côté conducteur tandis que Mac montait de l’autre côté. Avant d’allumer le moteur, il se pencha vers sa femme et l’embrassa. Ce ne fut qu’avec le besoin d’air qu’ils se séparèrent mais restèrent front contre front.

« Bonjour toi, » dit Harm en souriant largement.

« Bonjour, » répondit Mac avec le même sourire sur le visage que son mari.

« Tu m’as manqué, tu sais. »

« Je sais parce que tu m’as autant manqué, » dit Mac alors qu’ils se réinstallaient dans leurs sièges et que Harm mettait la voiture en route.

« Alors comment s’est fini le procès ? » Demanda Mac pendant qu’ils roulaient.

« On a gagné. Coupable sur tous les points. Mais avec les preuves qu’on avait c’était courut d’avance. »

« Et comment s’est débrouillé le Lieutenant Anderson ? »

« Très bien. Par moment, il me fait penser à Bud quand il plaide. »

« C’est parce qu’il apprend du meilleur, » sourit Mac.

« Je dirais des meilleurs. Tu l’as aussi guidé plusieurs fois depuis notre arrivée. »

« C’est vrai. On est bon quand il s’agit d’aider les autres. »

« La meilleure équipe qu’il y ait. Que ce soit au travail ou à la maison. »

Ils furent silencieux le reste du trajet et une fois chez eux, Harm alla se changer pour se mettre à l’aise. Comme aucun d’eux n’avaient envie de cuisiner, ils avaient commandé au chinois et étaient maintenant en train de manger dans le salon, assis l’un à côté de l’autre au pied du canapé avec des bougies allumées un peu partout autour d’eux et de la douce musique en fond sonore. Ils aimaient encore bien manger ainsi dans cette ambiance romantique, discutant de choses et d’autres. Quand ils eurent fini, ils nettoyèrent tout et s’installèrent dans le canapé dans les bras l’un de l’autre. Ils étaient silencieux depuis un moment, appréciant simplement la présence de l’autre quand Mac parla.

« J’ai sonné au Docteur Zuckerman aujourd’hui. »

« Ah oui ! Quelque chose ne va pas ? » Demanda-t-il en se raidissant un peu.

« Non, tout va bien, » dit-elle pour le rassurer. « Je voulais juste lui poser quelques questions que je me posais sur l’adoption. Alors on a déjeuné ensemble. »

« Et a-t-elle pu t’aider ? » Demanda-t-il.

« Oui, en partie. Elle m’a rassurée un peu au sujet des entretiens et m’a expliquée un peu son parcours. Elle m’a aussi posée quelques questions et au bout du compte, elle m’a dit que je ne devais pas avoir peur car j’avais déjà bien réfléchi à tout ça et que du coup, tout se passerait bien. Elle m’a aussi donnée les coordonnées de l’agence d’adoption et l’assistante sociale qui s’est occupée de ses deux demandes. »

« Et tu l’as appelée ? » Demanda-t-il.

« Non. Pas sans toi, » lui dit-elle. « Pas sans ton accord. »

« Mon accord tu l’as depuis longtemps maintenant. »

« Oui, mais je veux qu’on entreprenne les démarches tous les deux. C’est quelque chose qu’on doit faire à deux. Je ne suis pas la seule à vouloir un enfant. Du moins c’est ce que je pensais. »

« Et tu pensais juste. Je veux aussi un enfant. Même s’il n’est pas de nous, » lui répondit Harm en la serrant contre lui. « Qu’est-ce que tu dis si lundi nous téléphonons à cette assistante sociale ? »

« Si tu es sûr, alors d’accord. »

« J’en suis sûr, » répondit-il en embrassant ses cheveux.

Le week-end se déroula tranquillement pour Harm et Mac qui profitèrent de ce temps pour rattraper leur semaine de séparation.

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Ven 7 Sep - 10:40

I love you I love you I love you I love you I love you I love you
La SUITE STP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Ven 7 Sep - 11:41

Trop bien !!!! flower

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
lovedejag59
Fan de Denise Sherwood
avatar

Nombre de messages : 316
Localisation : Hazebrouck (59)
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Ven 7 Sep - 13:04

Trop bien!!!
Ils vont appeller l'assistante SmileSmileSmileSmileSmile
J'adore cette fic!!
I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   Sam 8 Sep - 17:04

Merci.

*****

Et le lundi arriva rapidement, mais une surprise les attendait, venant du Général Cresswell. Bien qu’ils dirigeaient le JAG de San Diego, ils dépendaient toujours de Cresswell et là, il avait besoin d’eux sur cette affaire. Il leur avait déjà fait parvenir le dossier et les briefa sur le nouveau dossier en leur disant qu’il voulait ses meilleurs avocats dessus.
Ils préparèrent donc tout pour leur départ et laissèrent le bureau au Capitaine de Corvette Mills ainsi que les instructions à Coates afin qu’ils soient chaque jours tenu au courant de ce qui se passait au bureau.
Ils prirent la direction de leur maison afin de faire leur package et partirent pour la base de Navair à China Lake. Ils en avaient pour 1h30 de route et durant ce temps, Mac lut le dossier, que Cresswell leur avait faxé, tout haut.

Il s’agissait du meurtre du Commandant Anthony Whiltorp. Il avait été retrouvé égorgé chez lui par sa femme au petit matin. Ni sa femme, ni sa fille n’avaient rien entendu. Malgré tout, un suspect avait été arrêté par le NCIS. Il s’agissait du Lieutenant Thomas. On avait retrouvé un couteau avec ses empreintes dessus. Il jurait son innocence, mais un autre fait ressortait aussi. Il était l’amant de Madame Whiltorp et Harm et Mac allaient là-bas pour le défendre.

« Tu penses qu’il est coupable ? » Demanda Mac en regardant son mari.

« Eh bien tout dans le dossier démontre qu’il est l’assassin et il a un mobile aussi. Mais il faut d’abord que je le vois pour me faire une opinion, » répondit Harm. « Mais si c’est le cas, on a un procès perdu d’avance. »

Ils arrivèrent peu de temps après et ils allèrent directement dans les quartiers leur étant réservés sur la base pour déposer leurs affaires. Bien que le règlement interdisait qu’un homme et une femme partagent la même chambre, le Commandant de la base avait accepté vu qu’ils étaient mariés.

Ensuite, ils allèrent trouver le Commandant de la base qui les attendait. L’aide de camp les fit immédiatement entrer dans le bureau.

« Commandant Rabb et Colonel Rabb au rapport, » dit Harm en se mettant avec Mac au garde-à-vous.

« Repos, » dit le Vice Amiral Andrews. « Alors voici le fameux tandem Rabb. J’espère que vous êtes aussi bons que le dit le Général Cresswell. »

« Nous faisons toujours de notre mieux, Monsieur, » répondit Mac.

« Vu votre réputation, je n’en doute pas. Mais une chose est sûre, je veux que cette affaire soit réglée au plus vite et le plus discrètement possible. La presse en fait déjà la une. On ne parle que de cela dans tous les journaux. »

« Pensez-vous qu’il est coupable ? » Demanda Harm.

« Les preuves sont là je pense, même si je n’aurais jamais pensé qu’il pourrait faire quelque chose comme ça. »

« J’ai lu dans son dossier qu’il avait d’excellents résultats, » dit Harm.

« Oui, il est même sur la liste des promotions, laquelle est maintenant en suspens bien sûr. C’est pour ça que je ne le voyais pas faire quelque chose comme ça. »

« Bien. Nous allons aller voir le NCIS pour en savoir un peu plus sur l’enquête et ensuite nous irons voir le Lieutenant Thomas pour avoir sa version, » dit Mac.

« Essayez de régler ça le plus discrètement possible. »

« Oui, Monsieur, » dirent Harm et Mac en se mettant au garde-à-vous et en faisant un impeccable demi tour avant de sortir.

Ils se rendirent donc au bureau du NCIS de la base afin d’avoir une discussion avec les agents qui s’étaient chargés de l’enquête. Ils furent accueillis par l’agent Fisher et l’agent Hollister. Tous les deux ne pouvaient pas être plus différent. L’un était aussi trapu que l’autre était mince.
« Bonjour nous sommes les Commandant et Colonel Rabb, » dit Harm en tendant sa main.

« Bonjour, » répondit Fisher en serrant la main des deux avocats. « Je suppose que vous êtes ici pour parler de l’affaire Whiltorp ? »

« Oui, nous sommes les avocats du Lieutenant Thomas. Que pouvez-vous nous dire sur l’enquête ? »

« Quand nous sommes arrivés sur les lieux, le Capitaine Whiltorp était assis dans le canapé, égorgé. »

« D’où la raison pour laquelle personne n’a rien entendu, » constata Mac.

« Exact. Juste à côté de lui, à terre, se trouvait le couteau. Un couteau de cuisine bien aiguisé. On a fait une recherche d’empreintes et les seules que l’on ait trouvées, appartenaient au Lieutenant Thomas. Quand on l’a interrogé sur cette nuit là, il ne se souvenait de rien à part avoir été dans un bar et s’être réveillé chez lui avec la gueule de bois, » expliqua Fisher.

« Avez-vous vérifié ses dires au bar où il a été ? » Demanda Harm.

« Oui. Il a bien été vu là-bas, mais il est parti un peu avant le meurtre et la maison des Whiltorp se situe en bas de la rue. »

« Ca ne fait pas de lui un meurtrier, » dit Harm.

« Avec l’arme du crime comportant ses empreintes et les propos qu’il a tenu au bar, ça en fait le suspect numéro un, » rétorqua Hollister ?

« Quels propos ? » Demanda Mac.

« Thomas a discuté avec plusieurs de ses copains comme quoi Whiltorp ne méritait pas une femme comme la sienne. Qu’il ne s’occupait jamais d’elle et qu’elle serait mieux sans lui. Que seul son boulot comptait. Et qu’il ferait tout ce qu’il fallait pour que ce soit le cas. Une demi heure plus tard, Whiltorp était mort. »

« A-t-il dit à quoi il pensait en disant cela ? » Demanda Mac.

« Non parce qu’il ne se souvient pas avoir tenu de tel propos selon lui. »

« Il se souvient juste avoir bu deux bières et puis s’être réveiller le lendemain dans son lit, tout habillé. »

« Avez-vous fait un test toxicologique ? » Demanda Harm en fronçant les sourcils.

« Pas encore. Et l’alcotest n’a rien révélé mais on a quand même fait une prise de sang au cas où. »

« Pouvez-vous demander qu’on fasse une recherche toxicologique, s’il vous plaît. »

« Pas de problème. Fred sonne au labo pour le test, » dit Fisher à Hollister et celui-ci s’exécuta immédiatement. « On vous tiendra au courant dés qu’on aura reçu les résultats. »

« Merci. Je pense que pour le moment ça ira. On va aller voir notre client et voir ce qu’il peut nous dire, » dit Harm.

« Si vous avez encore des questions n’hésiter pas, » leur dit Fisher alors que Harm et Mac sortaient de la pièce.

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: For Love Of A Child [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
For Love Of A Child [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Charly ?? i'm in love... and you ? - terminé
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catherine Bell Forum Français :: Espace créations :: Espace Créations :: Tout public :: Corinne-
Sauter vers: