Catherine Bell Forum Français

Non-officiel
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le prix du Destin [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Sam 22 Déc - 19:24

Merci Julia.

******

Trish resta deux semaines de plus avec Mac, qui apprécia grandement son aide. Frank était reparti une semaine avant car il avait une réunion importante à laquelle il devait participer. Durant tout son séjour, Trish dormit dans la chambre de Cleya ou un lit pliable avait été installé pour elle. Celle-ci dormant dans un petit berceau à côté de Mac qui avait ainsi plus facilité pour l’allaiter la nuit. Durant ces moments-là, Mac parlait de Harm à la petite. Elle lui racontait comment ils s’étaient rencontrés, les aventures qu’ils avaient vécues, leurs disputes… Mac pouvait passer des heures ainsi à lui parler de son père.

Le jour où Trish partit, Mac l’accompagna avec Cleya à l’aéroport et attendit jusqu’à ce qu’elle embarque.

« Tu m’enverras des photos de cette petite merveille ? » Demanda Trish en embrassant sa petite-fille avant de la remettre dans son maxi-cosy.

« Bien sûr. Je dois d’ailleurs t’envoyer celle où vous êtes tous les trois avec Frank. »

« Merci. Quand tu auras la date pour le baptême tu me préviens. Nous serons là. »

« Ne t’inquiète pas, tu seras la première avertie. Je pense faire ça chez Grams au printemps. J’ai beaucoup aimé la ferme durant cette période. Et j’en ai de merveilleux souvenirs, » dit mac en repensant à son mariage il y a plus d’un an maintenant.

« C’était un merveilleux moment tu as raison, » répondit Trish en sachant pertinemment bien à quoi elle pensait. « Si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite surtout pas à téléphoner. »

« Merci, Trish. Mais je t’appellerais souvent pour te donner des nouvelles de cette petite demoiselle. Embrasse Frank pour nous, » dit Mac en serrant sa belle-mère dans ses bras.

« Je n’y manquerai pas. »

« Au revoir et passe un coup de fil quand tu es arrivée. »

« Promis, chérie. A bientôt. »

Après avoir quitté l’aéroport, Mac repassa par le JAG pour saluer tous ses collègues et amis. Tout le monde fut ravi de les voir toutes les deux, Cleya passant de bras en bras.

« Vous avez un adorable bébé, Mac, » dit Harriet en rendant Cleya à sa maman.

« Merci Harriet. Je dois dire que pour le moment, elle est assez facile. Elle ne pleure que quand elle a faim. Le reste du temps elle est sage comme une image, » dit Mac en embrassant le front de sa fille.

« Et la nuit, ce n’est pas trop dur ? Je me souviens qu’il a fallu quatre mois pour qu’AJ fasse ses nuits. Et quand il avait fini de boire, il était en pleine forme et s’agitait dans son lit. »

« Elle boit toutes les deux heures mais s’endort au sein. Le pédiatre dit, qu’il ne faut pas s’inquiéter tant qu’elle prend bien son lait. C’est juste le fait de téter qui l’épuise. »

« C’est bien. J’espère pour vous qu’elle fera vite ses nuits. »

A suivre…

A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Dim 23 Déc - 9:21

Malheureusement pour Mac, il fallut presque six mois pour que ça arrive. Et c’est quand elle fit ses nuits complètes que Mac la changea de chambre en la mettant dans la sienne. Le matin quand la petite se réveillait, Mac lui donnait le sein dans le rocking-chair placé dans sa chambre avant de l’habiller et de la préparer pour la crèche. Elle avait eu de la chance de pouvoir prendre la place de petit AJ parce que lui maintenant aller en pré-scolarité. Elle n’y allait que deux jours et demi par semaine. Le reste du temps Cleya restait avec Mac à la maison.

Mac avait repris le travail quand Cleya avait eu trois mois mais seulement à temps partiel. Elle voulait être là pour s’occuper d’elle le plus possible. Mais ce qu’elle ne faisait pas au travail, elle le faisait chez elle pendant que Cleya dormait. Elle avait ainsi la chance de pouvoir profiter de sa fille, ce qu’elle n’aurait pu faire que les week-ends si elle avait gardé un temps plein.

Les week-ends elles les passaient chez Grams. Elle aimait passer du temps là-bas et elle allait se promener avec Cleya ou toute seule parfois. Elle avait l’impression d’être plus proche de Harm comme ça. Quand elle avait emmené sa fille avec elle la première fois, Cleya venait tout juste d’avoir trois mois. C’était peu de temps après qu’elle ait repris le travail. Elle avait préféré attendre un peu avant d’entamer ce long trajet avec elle. Surtout qu’avec le fait qu’elle allaitait toutes les quatre heures à ce moment-là, c’était plus facile pour elle. Elle pouvait ainsi lui donner le sein avant de partir et la tétée suivante était juste pour l’arrivée ou un peu après. C’était toute une expédition que de partir avec un bébé tout un week-end, mais au fur et à mesure, elle s’y faisait et laissait des affaires chez Grams pour les week-ends suivants.

Grams était heureuse d’avoir la compagnie de Mac et de son arrière petite-fille. Ça lui faisait du bien car la disparition de Harm l’avait beaucoup ébranlée. Avoir Cleya auprès d’elle était un pur bonheur. Elle lui ressemblait tellement en grandissant. Les mêmes yeux, la même couleur de cheveux et elle avait hérité du sourire de son papa. La seule chose qu’elle gardait de Mac était sa peau mate. C’était un bébé toujours aussi calme, qui pleurait rarement et qui était souriante à n’importe quel moment de la journée.

Tous les mois depuis la naissance, Mac allait sur la tombe de Harm avec leur fille. Elle ne savait pas bien pourquoi elle faisait ça, mais elle en avait besoin. Elle lui racontait toutes les nouvelles petites choses que leur fille faisait et elle le tenait ainsi, informé de son évolution. Elle savait qu’il n’y avait rien dans le cercueil, mais cet endroit était tout ce qu’il restait de l’homme qu’elle aimait et qu’elle aimerait toute sa vie. C’était comme quand Harm allait au mur voir son père.

Le baptême de Cleya se fit comme Mac l’avait décidée, chez Grams. Le pasteur Jacob avait officié et la fête se déroula où Harm et Mac avaient uni leurs âmes. Elle aimait tellement cet endroit au printemps et les beaux souvenirs qui en découlaient.

Tous ses amis étaient là, ainsi que ses beaux-parents. Elle avait demandé à Harriet et Sturgis d’être la marraine et le parrain de Cleya. Ils avaient immédiatement accepté. La décision de les choisir était venue naturellement. Harriet était la seule amie de Mac dans son entourage et Sturgis avait été d’un grand soutien après le décès de Harm et durant sa grossesse, tout comme l’Amiral. Elle savait qu’elle pouvait compter sur eux.

Pour son baptême, Cleya portait la robe que son père avait portée le jour du sien. Grams l’avait gardée toutes ces années. La petite robe lui allait à ravir. C’était une longue robe blanche en soie avec un galon de dentelle au bout de la robe et des manches. Et à la place de porter le chapeau de son papa, Mac lui avait mis un bandeau blanc. Elle fut souriante toute la journée et ne céda à la fatigue qu’en fin d’après-midi dans les bras de son papy AJ. Mac ne pouvait rêver mieux comme grands-parents que Trish, Frank et AJ. Ils étaient complètement gaga devant leur petite-fille, surtout AJ et Frank.

Il arrivait parfois quand Mac devait, pour une raison ou une autre, aller au JAG alors qu’elle était en congé, de venir avec Cleya. Dans ces moments-là, elle avait plutôt intérêt à l’emmener voir son papy AJ, sous peine de représailles. AJ la gardait alors avec lui, dans son bureau et s’en occupait le temps que Mac fasse ce qu’elle devait. Il lui était souvent arrivé de rentrer dans le bureau et de trouver l’Amiral assit sur une couverture où il avait installé Cleya et de jouer avec elle. Mac trouvait ça trop mignon. Il était vraiment le parfait grand-père pour elle.

****

A suivre…

A ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Dim 23 Déc - 11:01

c'est magnifiiiiiiiiiiiiiiiiiiique!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Dim 23 Déc - 20:04

Merci.

******

Un jour, alors qu’il jouait dans son bureau avec sa petite-fille, AJ eut une visite inattendue.

« Monsieur, Clayton Webb voudrait vous voir ? » Dit Tiner par l’interphone.

« A-t-il dit ce qu’il voulait ? » Demanda-t-il.

« Non, Monsieur, » répondit le jeune Quartier-Maître.

« Faites-le entrer, » dit AJ. « Cleya mon cœur, tonton Clay va arriver pour parler à papy. Continue de jouer sagement sur ta couverture, » dit-il à la petite fille avant de poser un baiser sur le sommet de sa tête.

Webb entra deux secondes plus tard. Quand il vit la petite fille lui sourire, il alla près d’elle pour l’embrasser.

« Bonjour AJ, » dit-il une fois qu’il revint vers lui. « N’est-ce pas un des jours de congé de Mac ? »

« Si, mais elle devait venir chercher un livre pour des références, » répondit AJ. « Qu’est-ce qui vous amène, Webb ? »

« Eh bien, j’ai reçu des informations comme quoi il y aurait un prisonnier américain dans une prison à Nasiriah. J’ai fait ma petite enquête et je sais que cela soit peu probable, mais d’après ce que j’ai récolté comme information, il pourrait s’agir de Harm. »

« Clay comment ça pourrait être possible ? Harm est mort dans le crash de son avion. Il n’en restait plus rien. »

« Je sais AJ, mais d’après ce qu’on m’a dit, le prisonnier serait un pilote américain. Apparemment cela fait déjà quelques mois qu’il est enfermé dans cette prison. »

« Savez-vous ce que cela signifierait ? » Fit AJ en regardant Cleya qui jouait tranquillement sur son tapis.

« Oui, cette petite fille pourrait grandir en connaissant son papa et Mac retrouverait son mari, » dit Webb en suivant son regard. « Je voulais vous mettre au courant de cette possibilité, mais je ne veux pas non plus élever trop haut nos espoirs si ce n’est pas lui. »

« Mais que se serait-il passé si c’était bien lui. Comment se serait-il sorti de ce crash ? »

« Comme je l’ai dit, je n’en sais encore rien, mais je trouverai des réponses. Si c’est bien Harm qui est là-bas depuis plus d’un an, alors je l’en sortirais. »

« Et je serais avec vous sur ce coup, » dit AJ. « Essayez d’avoir plus de renseignements et tenez moi au courant. »

« Très bien. Et, n’en parlez pas à Mac. Je pense qu’il vaut mieux garder ça pour nous pour le moment. »

« Je suis tout à fait d’accord. Elle a été assez bouleversée la première fois. »

Webb embrassa Cleya et partit. Deux minutes plus tard Mac arriva pour reprendre sa fille.

« Elle ne vous a pas trop ennuyée ? » Demanda Mac quand elle entra.

AJ qui se trouvait dos à la porte, ne l’avait pas entendue entrer et sursauta à ses paroles.

« Désolé, j’étais ailleurs. Vous disiez ? »

« Je demandais, si elle ne vous avait pas trop ennuyée ? »

« Cleya, ennuyée quelqu’un ? Non mais vous plaisantez. Vous avez un petit ange comme enfant. »

« Je sais, mais depuis qu’elle marche à quatre pattes, elle a tendance à s’éclipser très vite. »

« Non, elle a été sage comme une image, » dit-il en la regardant toujours jouer avec ses cubes.

« C’est bien. Allez, mon petit cœur, on va laisser papy AJ travailler maintenant et nous on va rentrer à la maison prendre le goûter, » dit Mac à sa fille en la prenant dans ses bras. La petite fille lui répondit en gazouillant.

« Au revoir mon trésor, » dit AJ en déposant un baiser sur la tête de la petite fille.

AJ fut soulagé que Mac n’ait pas mentionné Webb. Elle ne l’avait probablement pas vu dans les bureaux, ce qui était une bonne chose, sinon elle aurait posé un tas de questions. Il repensa à ce que lui avait appris l’agent de la CIA. « Comment cela pourrait-il être possible ? Après tous ces mois, si c’était bien Harm, là-bas, ce serait une bonne nouvelle pour Mac et Cleya. Elles retrouveraient leur mari et père et ils pourraient former une famille comme ça aurait dû être le cas si Harm n’avait pas disparu. » Il espérait que les renseignements de Webb soient exacts.

A suivre…

A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Lun 24 Déc - 8:49

trop bien
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Lun 24 Déc - 9:24

Il fallut un mois avant qu’AJ ait des nouvelles de Webb. Il débarqua dans son bureau après que Tiner, l’ait annoncé.

« J’ai eut des nouvelles de Qandahar. Le Sergent Artilleur Galindez s’est renseigné pour moi là-bas. Il y a de fortes chances pour que ce soit bien Harm. Je pars cet après-midi pour l’Irak. »

« Je vais avec vous. Je veux être là quand on saura si c’est bien lui ou non. Je n’y croirais qu’en le voyant de mes propres yeux. »

« Et le JAG ? Vous ne pouvez pas partir comme ça. »

« Regardez-moi bien Webb, » dit-il en décrochant son téléphone. « Si vous ne voulez pas que Mac vous voit et vous pose des questions, vous feriez mieux de sortir d’ici. Je vous rejoindrais à... d’où décollons-nous ? »

« De Dulles, dans deux heures. »

« Bien, j’y serais dans une heure, » dit AJ en composant le numéro de Mac. Elle décrocha à la seconde sonnerie.

« Colonel, c’est l’Amiral. J’aurais besoin que vous veniez ici quelques minutes. »

« Tout de suite, Amiral, » répondit-elle avant de raccrocher.

Mac arriva cinq minutes plus tard et Tiner l’annonça.

« Faites-la entrer. »

« Au rapport selon les ordres, » dit Mac en entrant.

« Merci d’être venue si vite, Colonel. Prenez un siège, » dit-il en se levant et en faisant le tour de son bureau. « Je dois partir pour un certain temps. J’ai une affaire de la plus haute importance à régler et j’aimerais que vous me replaciez durant mon absence. »

« Mais Amiral !? Je pensais, que je ne dépendais plus que du département juridique, » dit Mac toute étonnée.

« En fait, j’ai le droit de vous rappeler en cas de nécessité, » expliqua l’Amiral.

« Et mon mi-temps ? » Demanda Mac.

« Eh bien j’aurais besoin de vous à temps plein ici, mais vous pouvez prendre Cleya avec vous les jours où elle ne va pas à la crèche. »

« D’accord Amiral. Combien de temps serez-vous parti ? »

« Je ne sais pas encore. Ça pourrait être une semaine, ou plus. Ça dépendra du dénouement de cette affaire. »

« Très bien, » dit Mac en voyant qu’il n’en dirait pas plus.

« Merci Colonel. Je dois être dans une heure à Dulles alors je vous laisse les rennes. » Et sur ces mots, il partit après avoir pris ses affaires. Avant de quitter le JAG, il prévint Tiner de son départ imminent sous un faux prétexte et lui ordonna de ne pas mentionner la visite de Webb.

Mac resta là un moment sans bouger, ensuite elle alla voir Tiner.

« Tiner, c’est moi qui suit le JAG durant l’absence de l’Amiral. Pourriez-vous m’informer des affaires en cours ? »

« Tout de suite Madame, » dit Tiner en suivant Mac dans son bureau.

Il lui expliqua en gros les affaires sur lesquelles l’Amiral travaillait. Elle fit aussi appeler les avocats seniors afin de les mettre au courant du changeant soudain de JAG.

« Tiner, savez-vous pour quelle affaire l’Amiral a dû s’absenter ? Il est parti si vite qu’il ne m’a rien dit, » Demanda Mac en attendant que les autres arrivent.

« Non Madame. Il ne m’a rien dit non plus. Juste que c’était important et qu’il serait parti quelques jours. »

« On en saura peut-être plus à son retour, » dit Mac juste quand Sturgis, Bud et Singer entrèrent dans le bureau.

« Vous nous avez fait demander Mac ? » Demanda Sturgis.

« Oui, voilà. L’Amiral a dû partir d’urgence. Un problème à résoudre à l’extérieur. Il m’a demandé de prendre le commandement du JAG durant son absence. Je devrais donc être à temps plein jusqu’à son retour. »

« Et Cleya ? » Demanda Sturgis.

« L’Amiral m’a autorisée à la prendre avec moi les jours où elle ne va pas à la crèche. Je verrais si je dois vraiment le faire ou si je peux m’arranger autrement. »

« A-t-il dit quand il rentrerait ? »

« Non je n’en sais rien du tout. Il est parti précipitamment après m’avoir demandé de prendre sa place. »

« Et qui va prendre vos dossiers, Madame ? » Demanda Bud.

« Eh bien, pour le moment je n’ai pas de procès en cours, ni de programmer, donc ça va. Au cas où je dois présider, eh bien, on trouvera bien quelque chose. Je peux toujours présider et être ici quand je ne suis pas au tribunal. »

A suivre…

A mercredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Lun 24 Déc - 13:15

super
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Mar 25 Déc - 11:43

Joyeux Noël à vous toutes.

*******

Quelque part au dessus de l’Atlantique

« Alors, que pouvez-vous me dire de plus ? » Demanda AJ à Webb.

« Eh bien, j’ai demandé à ce que des analyses soient faites avec ce qu’on a retrouvé dans l’avion. C’est pour ça que ça m’a pris autant de temps pour vous donner des nouvelles. »

« Et qu’avez-vous trouvé ? »

« Rien. Il n’y avait rien dans l’appareil quand il a pris feu. »

« Rien ? Que voulez-vous dire par là? »

« Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y avait aucune cendre humaine dans le Tomcat. »

« Mais, Tuna et Boomer ont bien dit, qu’ils ne s’étaient pas éjectés. Comment cela pourrait-il être possible ? »

« Je ne sais pas, AJ. Tout comme vous, je me pose des questions. Mais il se pourrait que Harm ait réussi à atterrir sans trop de dommage et à sortir avant que l’avion ne prenne feu. Il y a plusieurs possibilités. Mais une chose est certaine, l’avion était vide quand il a brûlé. Le carburant a dû faire exploser la carcasse, ce qui laisserait penser que les corps se seraient consumés avec. »

« Ça pourrait être une explication, » pensa AJ. « J’espère que vous avez raison et que cet homme emprisonné soit bien Harm. »

« D’après les informations que Galindez a obtenu pour moi, il y a de fortes chances que oui. »

Ils restèrent silencieux le reste du voyage pensant à la possibilité que Harm pourrait bientôt être de retour parmi eux.

Quand ils atterrirent, ils allèrent directement à la base qui se trouvait à Nasiriya. Ils trouvèrent Galindez les attendant avec le Commandant.

« Amiral, » dirent Galindez et le Commandant Jeffries en se mettant au garde-à-vous.

« Repos. Alors des nouvelles ? » Demanda-t-il sans attendre.

« Eh bien, j’ai un informateur à la prison où serait détenu le Capitaine Rabb, » commença le Sergent. « Il y a bien un prisonnier américain qui correspondrait à la description du Capitaine. »

« Sait-on, s’il est seul ou si son RIO est avec lui ? » Demanda AJ. Comme aucune cendre n’avait été trouvée, ça voulait peut-être dire que son RIO pouvait être aussi là-bas et retrouver également sa famille.

« Apparemment il serait le seul américain là-bas. Je n’ai pas entendu parler d’un deuxième homme. »

« Alors quel est le plan ? » Demanda-t-il.

« Eh bien, la prison est très bien gardée, ce ne sera pas facile pour y entrer, » expliqua le commandant Jeffries en déroulant la carte de la prison qu’ils avaient pu se procurer. « Il y a un changement de garde toutes les douze heures. Ils sont assez rudes pour les horaires. Et ils sont très bien armés. Les gardes font des rondes toutes les heures. Il y a trois gardes à chaque niveau et une vingtaine de cellules. Plus deux gardes dans chaque tour et deux à chacune des entrées. Le Capitaine Rabb serait au niveau deux, si mes informations sont exactes. »

« Comment pouvez-vous être certain que c’est bien lui et qu’il est bien là ? » Demanda Webb pour la première fois depuis leur arrivée.

« Eh bien, le garde à qui j’ai parlé a été assez bavard, une fois que la bouteille de scotch fut vide, » expliqua le Sergent.

« Peut-on être certain de ce qu’il a dit ? » Demanda Webb.

« On ne pourra en être vraiment sûr qu’en s’y rendant, » dit Jeffries. « J’ai une équipe prête à partir avec vous. Le mieux serait d’y aller de nuit. Les gardes sont moins vigilants la nuit. »

« Quand pouvons-nous y aller ? » Demanda AJ.

« Il faut encore attendre un peu. Nous ne sommes pas suffisamment au point, notre plan comporte encore certaines failles. Il ne faut pas qu’on se fasse prendre, sinon nous serons vraiment dans la merde. Excusez pour le langage Amiral. » AJ hocha la tête lui signifiant que cela n’était rien. « Ils seront plus nombreux que nous. Et il faut déterminer quelle entrée sera la plus sûre. Nous n’avons pas encore toutes les informations pour cela. »

« Quand les aurez-vous ? » Demanda Webb.

« D’ici un à deux jour, mais pas avant. »

« Bien ! Dès que vous en saurez plus, tenez-nous au courant, » ordonna AJ, avant de partir pour prendre possession de ses quartiers.

« Comment va le Colonel, Amiral ? » Demanda Galindez en montrant à l’Amiral où il passerait son séjour.

« Elle va bien et continue a avancé pour sa fille. Si Cleya n’était pas là, je ne sais pas ce qu’elle serait devenue. »

« Si tout va bien, ils seront réunis bientôt. »

« Je l’espère Sergent, sincèrement. Ils le méritent après tout ce qu’ils ont traversé. »

A suivre…

A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Mar 25 Déc - 15:16

Oui oui oui oui!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Dis moi que c'est Harm!!!!!!!!!!!!!Ca peut être que Harm!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

fffrfr


Bonne fête! (quand même)!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Mar 25 Déc - 17:36

trop super
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Mer 26 Déc - 8:55

Voici la suite.

******

Appartement de Mac
Georgetown
Washington D.C.

« Comment va mon bébé, » dit Mac en entrant chez elle et en voyant sa fille gambader à quatre pattes vers elle. Elle la prit dans ses bras et l’embrassa.

« Tout c’est bien passé, Mac » dit Madame Fisher. « Votre fille est un vrai petit ange. »

Mac avait demandé à sa voisine de garder Cleya quand elle n’allait pas la crèche. Il n’y avait qu’un jour sur la semaine qu’elle la prenait avec elle au bureau.

« J’espère qu’en grandissant elle restera aussi sage, » dit Mac. « Merci Madame Fisher. Demain je ne vais pas au bureau, donc je la garderai. J’ai quelques petites choses à préparer pour son anniversaire dans trois semaines. »

« Ça grandit vite ces petits bouts là. Déjà un an, que ça passe vite. »

« J’ai pourtant l’impression que c’était hier que je la ramenais pour la première fois à la maison. Et là, elle va déjà fêter ses un an. »

« J’ai connu ça aussi avec mes quatre enfants. Ils grandissent trop vite. Profitez-en le plus possible. »

« Oh, mais c’est déjà ce que je fais, » confirma Mac en reposant sa fille sur son tapis de jeu. « Merci pour être venue, » salua-t-elle sa voisine en raccompagnant à la porte.

« Pas de problème. À mercredi, alors…»

Mac alla se changer, voulant mettre des vêtements plus confortables et joua un peu avec Cleya avant de reprendre les préparatifs pour la fête de sa fille. Elle avait décidé de faire ça chez Grams. C’était vraiment un endroit idéal pour les grandes occasions et elle aimait tellement aller à la ferme.

Elle n’en revenait pas. Sa fille allait déjà avoir un an. Et cela faisait plus d’un an que Harm avait disparu. Il lui manquait toujours autant après tout ce temps et savait que ce manque resterait jusqu’au dernier jour de sa vie. Elle n’avait toujours pas pu donner ses affaires qui se trouvaient être bien rangées dans le placard, depuis le jour où elle et Harriet avaient vidé ses armoires. Mais elle ne pouvait se résoudre à s’en séparer.

Elle était vraiment heureuse d’avoir Cleya avec elle, parce qu’elle ne savait pas ce qu’elle aurait fait si elle ne l’avait pas eue. Elle se doutait bien que Harm n’aurait pas aimé la voir déprimée et malheureuse. Il aurait voulu qu’elle continue sa vie sans lui, mais c’était tellement dur par moment. Dans ces moments-là, elle regardait sa fille et ça lui remontait le moral. Elle savait que la douleur serait toujours là, mais que petit à petit, elle s’atténuerait.

Il était prévu que toute la famille vienne chez Grams pour l’anniversaire et reste pour le week-end. Elle avait eu de la chance que ce jour tombe un samedi cette année. Grams s’occupait du gâteau. Elle avait tenu à le faire elle-même pour son arrière petite-fille. Elle avait décidé de faire le gâteau en forme du doudou de Cleya. Il s’agissait d’un nounours avec un long bonnet qui finissait par un pompon.

Même si tout le monde connaissait la date et le lieu pour l’anniversaire, Mac tenait quand même à leur envoyer à tous une invitation officielle. Elle avait choisi pour la première page de mettre une photo de Cleya le jour de sa naissance et à l’intérieur une photo d’elle qu’elle avait faite il y a quelques jours. Elle rajouta un petit texte et les renseignements qu’ils auraient besoin pour le jour de la fête. Elle imprima un exemplaire pour voir ce que ça donnait puis le nombre exact qu’il fallait, quand elle fut satisfaite. Elle mit les invitations dans leur enveloppe et nota le nom de chacun des invités. La seule qu’elle envoya par mail, fut celle pour ses beaux-parents. Comme ça, ils l’auraient plus vite que par la poste.

A suivre…

A vendredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Mer 26 Déc - 10:26

super!!!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Mer 26 Déc - 11:06

trop super
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Ven 28 Déc - 9:41

Merci.

*****

Nasiriya
Irak

Il fallut cinq jours, pour obtenir les renseignements nécessaires afin de pouvoir prendre la prison d’assaut. L’attaque se passerait de nuit, là où la surveillance était moins vigilante. Ils avaient formé deux petits groupes de quatre personnes chacun. Il y aurait AJ, Webb et deux hommes du Commandant Jeffries pour l’entrée arrière et Galindez, et trois autres hommes de Jeffries, pour l’entrée sur le côté droit. Ils devraient escaler les murs de l’enceinte.

Ils partirent à 23:00 vers la prison et arrêtèrent les voitures à deux kilomètres de là. Le restant, ils le finirent à pieds. Ils se séparèrent et chacun rejoignit son poste. Le changement de garde avait lieu à minuit et durant cinq minutes, il n’y avait plus personne à l’entrée. Les gardes faisant leur briefing de la journée dans une autre pièce. La nuit, ils étaient moins prudents quand ils effectuaient les changements.

Ils attendirent dans l’ombre le temps que l’heure arrive, puis ils entrèrent dans la prison. Les Commandos étaient devant suivit d’AJ et Webb. Une fois le mur escaladé, ils se dirigèrent vers les escaliers en faisant attention à ne pas rencontrer les gardes qui avaient fini leur journée. Ils avaient encore une heure avant la prochaine ronde, mais ils espéraient être sortis d’ici là.

Ils montèrent prudemment jusqu’au second étage où Harm devait se trouver normalement. Entendant un bruit qui venait vers eux, ils trouvèrent en vitesse un abri afin de ne pas se faire repérer. Deux gardes passèrent à côté d’eux sans qu’ils les voient et ils attendirent qu’ils soient hors de vue pour reprendre leur chemin. Ils arrivèrent au second étage et durent passer devant la salle où se trouvaient les gardes. Les deux commandos prirent les gardes par surprises et avant qu’un seul coup de feu ne soit tiré, ils étaient morts. Mais à la place d’avoir trois gardes comme prévu, il n’y en avait que deux. Ils restèrent donc vigilants et avancèrent jusqu’à la cellule.

Ils regardèrent prudemment par la petite fenêtre se trouvant sur la porte et au grand bonheur d’AJ, il s’agissait bien du pilote. Il laissa sortir un soupir de soulagement et l’appela doucement.

« Harm, » dit-il dans un murmure. « Harm, vous m’entendez ? »

Il vit Harm bouger de sa couchette et se retourner avant d’ouvrir lentement les yeux. Il se redressa lentement, laissant ses yeux s’habitués au noir.

« Harm, c’est AJ vous m’entendez ? » Répéta l’Amiral.

« Amiral, c’est vous ? » Demanda Harm incertain qu’il ait bien entendu.

« Oui Harm, c’est moi. »

« Qu’es-ce que vous… » Il laissa sa phrase en suspend trop heureux de voir enfin un visage amical depuis tout ce temps. Il ne pouvait pas dire quel jour il était, mais il se doutait que ça faisait un moment qu’il avait dû être porté disparu.

« On est venu vous sortir de là, mais il faut faire vite, » expliqua AJ. Restez-là le temps qu’on fasse sauter cette serrure. Trente secondes plus tard, celle-ci céda. Et ce fut aussi à ce moment là que le groupe de Galindez arriva.

« C’est bien lui ? » Demanda le Sergent à Webb.

« Oui c’est bien lui. On l’a retrouvé, » répondit Webb.

Ils ouvrirent la porte et Harm se leva. C’est alors que l’Amiral remarqua qu’il avait beaucoup maigrit. Il s’avança vers lui et l’aida en mettant un bras autour de sa taille. Ils sortirent de la cellule au moment où le troisième garde arriva. Le geôlier sortit son arme et commença à tirer, mais il fut abattu par le Sergent. Malheureusement ce coup de feu avait alerté les autres gardiens. Ils les entendaient courir dans les escaliers. Ils partirent par le côté où le groupe d’AJ était arrivé. Ce serait plus facile par là, vu que les gardes étaient morts. Harm, toujours soutenu par l’Amiral, avançait aussi vite que possible. Plus d’un an de captivité l’avait affaiblit. Ils étaient au milieu du groupe ainsi ils étaient protégés.

Le combat fut rude avant qu’ils n’arrivent enfin à se sortir de ce guêpier. Ils durent se dépêcher à retourner à leur Humvee, en courant le plus vite possible, car certains gardes les suivaient encore. Il leur fallut un petit quart d’heure pour y arriver, slalomant entre les balles qui fusaient de part et d’autre de leur tête. Puis ils démarrèrent en trombe et à toute allure ils rejoignirent la base. Là-bas, Harm fut tout de suite amené à l’infirmerie pour y être ausculté. Les explications pouvaient encore attendre un peu. Une bonne demi-heure plus tard, le médecin vint voir l’Amiral et Webb.

« Comment va-t-il docteur ? » Demanda AJ.

« De ce que je peux dire, il va bien. Il est en dessous de son poids et marque des signes de carences, mais en dehors de ça, il va bien. »

« Dans combien de temps pourra-t-il être rapatrier ? » Demanda Webb.

« Il pourra partir dès qu’un transport sera programmé. Mais je veux qu’il aille à Bethesda en rentrant, pour quelques examens, plus approfondis. Ici je n’ai pas le matériel adéquat pour les lui faire. »

« Pas de problème il ira, même si je dois l’y mener de force, » affirma l’Amiral.

« Pouvons-nous le voir ? » Demanda Webb.

« Oui. J’ai fait demandé un repas pour lui. Il devrait arriver bientôt. »

« Merci Docteur. »

A suivre…

A demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Ven 28 Déc - 10:55

ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!

Je t'adore!! Je viendrai en Belgique pour te faire des bisoux pas pour te botter les fesses!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

feucoeur feucoeur feucoeur feucoeur

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Ven 28 Déc - 10:59

trop trop super
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Sam 29 Déc - 6:39

Je ne suis pas là ce week-end donc il n'y aura qu'une suite aujourd'hui et une demain soir quand je rentre.

******

Ils entrèrent sous la tente où Harm se trouvait. Il était allongé sur une couchette, et tourna la tête quand il entendit du bruit.

« Amiral, Webb, je n’ai pas eu le temps de vous remercier pour être venus me chercher. »

« Pas de quoi, Harm. Si on avait su plus tôt que vous étiez ici, on serait venu plus vite aussi, » dit AJ.

« Combien de temps ai-je disparu ? » Demanda-t-il en s’asseyant.

« Ça fait plus d’un an, mais au départ, vous n’étiez pas porté disparu. »

« Plus d’un an ? Comment ça ? » Demanda-t-il. « Et Mac, le bébé ? Comment vont-elles ? »

« Du calme Harm. Mac et le bébé vont bien je vous assure. Vous avez une magnifique petite fille qui va bientôt fêter son premier anniversaire, » expliqua AJ. Il pensait que c’était mieux qu’il se rassure au sujet de sa famille avant de savoir le reste. Ce serait assez dure pour lui de savoir que tout le monde le pensait mort.

« Un an ? J’ai disparu tant de temps. Mais vous avez dit que je n’étais pas porté disparu. Qu’est-ce que ça veut dire ? » C’est à ce moment-là que le repas de Harm arriva. Il mangea tout en attendant les explications de son patron et de son ami.

« En fait, que vous rappelez-vous de votre crash ? » Demanda Webb.

« Pas grand-chose. Je me souviens avoir été abattu et que l’avion perdait très vite de l’altitude. Il nous fut impossible de nous éjecter alors j’ai fait du mieux que je pouvais pour atterrir. Ça fut difficile mais j’y suis arrivé. Quand j’ai atterri, je suis sorti de l’avion et j’ai aidé le Lieutenant à sortir mais il était blessé. Il avait reçu une balle sur le côté droit. La chose suivante dont je me rappelle, c’est de m’être réveillé dans la prison. »

« Vous avez atterri sans problème ? » Demanda l’Amiral.

« Oui, pourquoi ? »

« Quand l’équipe de secours est arrivé près de votre avion, il n’en restait rien. Il avait explosé. Et il n’y avait aucune trace que vous vous en étiez sortis. L’équipe a regardé partout, mais ils n’ont rien trouvé. Juste une carcasse calcinée de métaux et pas de corps parce qu’ils pensaient que vous aviez brûlé avec l’avion. »

« Vous voulez dire que tout le monde m’a cru mort ? » Demanda Harm en lâchant son couvert.

« Malheureusement oui. Il ne restait vraiment rien de l’avion et tout portait à croire que vous l’étiez. C’est Webb qui a eu des informations sur un officier américain qui était détenu prisonnier depuis des mois dans cette prison. Il a fait des recherches et à découvert qu’il n’y avait pas de cendres humaines dans l’avion. Dés qu’on a su, on est venu. »

Harm resta silencieux quelques minutes le temps d’accepter tout ce qui lui avait été dit.

« Mac ! Comment a-t-elle vécu cela ? » Demanda-t-il finalement.

« Ça a été très dur. Mais elle a été courageuse pour le bébé. Si elle ne l’avait pas eu, je ne sais pas comment elle aurait tenu le choc. Elle a eu beaucoup de soutien de notre part et de vos parents. »

« Et comment va ma fille ? Elle l’a prénommée Cleya ? C’est le nom qu’on avait choisi pour elle pendant que j’étais en mer. »

« Oui, c’est bien Cleya et c’est tout à fait votre portrait. Elle est magnifique et sage comme une image. Elle aura un an dans deux semaines, » expliqua AJ. « J’ai une photo d’elle si vous voulez la voir. » Dit AJ en sortant son portefeuille et en tendant la photo à Harm.

« Seigneur, elle est belle, » dit Harm avec des sanglots dans la voix. « Elle est tellement belle. »

« Vous allez bientôt pouvoir faire sa connaissance, » dit Webb.

« Merci. Grâce à vous ma fille ne grandira pas sans son père. Est-ce que Mac sait que je suis en vie ? »

« Non. On a préféré ne rien lui dire au cas où ce n’était pas vous. Je lui ai demandé de prendre ma place en mon absence, mais je ne lui ai rien dit. »

« Seigneur, qu’est-ce que j’ai pensé à ce jour où je la reverrais. Où je verrais ma fille pour la première fois. J’ai tellement hâte de rentrer. »

« Dès qu’il y a un transport on rentre aux Etats-Unis mais vous devez d’abord aller à Bethesda. Le médecin a dit que vous aviez des carences alors ils vous feront des examens complémentaires là-bas. »

« Ça ne peut pas attendre ? » Demanda Harm.

« Non. C’est une des conditions pour lesquelles, vous pouvez partir si vite d’ici, » dit l’Amiral.

« Si je n’ai pas le choix. » Il resta silencieux quelques minutes avant de reprendre. « Je voudrais vous demander quelque chose. »

« Bien sûr. Laquelle ? » Demanda l’Amiral.

« Ne prévenez pas Mac tout de suite. Ne le prenez pas mal, j’ai hâte de la revoir. Elle me manque terriblement, mais je ne veux pas qu’elle me voit dans cet état. Je veux reprendre des forces avant cette rencontre. Et je veux que ma fille ait une belle image de moi pour la première fois où elle me rencontrera. Même si elle ne s’en souviendra probablement pas. »

« Je comprends. Quand voulez-vous annoncer votre retour ? » Demanda AJ.

« Vous m’avez dit que Cleya allait avoir un an dans deux semaines. Je pensais que ça serait une belle surprise pour tout le monde. »

« Ce serait une excellent surprise. Mac a décidé de le faire chez votre grand-mère comme elle a fait le baptême là-bas aussi. Elle a pris l’habitude d’y aller tous les week-ends depuis la naissance de la petite. Elle aime beaucoup cet endroit et elle a l’impression d’être plus proche de vous comme ça. »

« La ferme de Grams a toujours été un super endroit où aller, » dit Harm en pensant à tous ces moments qu’ils avaient passé ensemble avec Mac.

Ils repartirent deux jours plus tard avec le premier transport possible. Ils atterrirent à Dulles et Harm fut emmené tout de suite à Bethesda. Après que les examens, demandé par le médecin en Irak, furent faits et qu’ils eurent les résultats, Webb emmena Harm chez lui jusqu’au jour de l’anniversaire. Il reprenait doucement des forces et décomptait les jours jusqu’au jour où il reverrait les deux femmes de sa vie. Durant son séjour chez Webb, celui-ci lui raconta certaines choses sur Cleya. Ce qui l’amusa le plus, fut quand Clay lui expliqua que parfois Mac venait au JAG pour travailler un moment et qu’elle laissait Cleya avec l’Amiral qui pendant ce temps jouait avec elle dans son bureau. Il apprit aussi que Sturgis et Harriet étaient le parrain et la marraine de sa fille et que Mac avait demandé à l’Amiral si Cleya pouvait l’appeler papy. Harm était heureux qu’elle ait pensé à lui comme ça. Il avait toujours considéré AJ comme un père lui-même et qu’il accepte d’être le grand-père de sa fille lui réchauffait le cœur.

****

A suivre…

A demain soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Sam 29 Déc - 10:23

trop super
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Sam 29 Déc - 16:49

C'est super j'ai hate de lire la suite!!! Bon week end !! Wink

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Lun 31 Déc - 11:47

Je sais, vous n'allez pas aimer la coupure, mais bon la suite est pour ce soir vu que je n'ai pas posté hier comme je l'avais dit.

****

Quartier Général du JAG
Falls Church, Virginie

L’Amiral était revenu au JAG le lendemain de leur retour d’Irak. Il avait remercié Mac pour son travail durant son absence, mais n’en dit pas plus sauf que l’affaire était réglée. Elle était contente de pouvoir reprendre son travail à mi-temps car n’ayant plus l’habitude de travailler autant, elle était épuisée le soir. Elle était aussi ravie parce qu’à une semaine de l’anniversaire de Cleya, elle pourrait ainsi partir plus tôt chez Grams, ce qu’elle n’aurait pas pu faire, si l’Amiral n’était pas rentré.

Il avait eu un peu de mal à se taire au sujet de Harm, trop content de savoir qu’il était de retour, mais il avait fait une promesse. Et puis la semaine passerait vite et il n’aurait plus de secret à tenir. Quoi qu’il se doutait, qu’il aurait une Marine en colère pour ne pas lui avoir parlé de cette expédition pour aller chercher son mari.

Chaque soir après le travail, il rendait visite à Harm pour prendre de ses nouvelles. Celui-ci avait bien évidemment beaucoup de mal à se retenir de ne pas sauter dans la voiture de Clay pour aller retrouver sa femme et sa fille, c’était très dur, mais il voulait se tenir à ce qu’il avait décidé et de leur faire la surprise.

****

Samedi 29 juillet 2003
Ferme de Grams
Pennsylvanie.

Aujourd’hui était un grand jour dans la vie de Cleya. Elle allait fêter son premier anniversaire en compagnie de toute la famille. Trish et Frank étaient arrivés la veille, voulant passer du temps avec leur petite-fille, qu’ils ne voyaient pas souvent. Enfin si, mais la webcam ce n’était pas la même chose que d’être près d’elle. Tout était prêt pour la petite fête qui aurait lieu dans le jardin arrière de la ferme. Trish et Mac avaient installé les tables et les chaises pour tout le monde. Grams terminait la décoration du gâteau pendant que Frank poussait Cleya sur sa balançoire. Il avait installé une balançoire pour bébé qu’il avait accroché à l’arbre devant la maison. Elle aimait beaucoup y aller. Elle s’y amusait et rigolait toujours autant.

Les premiers invités arrivés, furent les Roberts et l’Amiral. Ils attendaient encore Sturgis et Webb. Sturgis arriva peu de temps après mais Clay avait prévenu Mac qu’il risquait d’être en retard. Il l’avait fait exprès afin d’être sûr que tout le monde soit là pour la surprise qu’il amenait avec lui. Quand il arriva une heure plus tard, Harm était tendu. Il avait tellement attendu ce moment que ses nerfs étaient à fleur de peau, quand ils stoppèrent devant la ferme. Clay sortit de la voiture et se dirigea vers l’arrière de la maison où il entendait les bruits de la fête. Harm attendait dans la voiture. Il était prévu que Clay amène Mac devant pour venir soit disant chercher le cadeau de Cleya et au moment où elle arriverait, Harm sortirait de la voiture.

« Bonjour tout le monde, » dit Clay en arrivant dans le jardin.

« Clay, on ne vous attendait plus, » dit Mac en le serrant dans ses bras.

« Je sais, j’ai pris plus de temps que prévu, » dit-il en l’embrassant. « Alors, elle est où la petite princesse ? » Dit-il en relâchant Mac. « Elle est là, la petite choupette. Bon anniversaire mademoiselle. J’ai ton cadeau, mais il faut que ta maman vienne avec moi le chercher. Il est un peu encombrant, » dit-il en se dirigeant de nouveau vers l’endroit d’où il venait tout en tenant toujours Cleya dans les bras.

« Qu’est-ce que vous avez bien pu prendre Monsieur l’espion. Vous savez, je n’ai pas un énorme appartement, » dit Mac en passant devant lui.

« Oh mais, je suis certain que vous aimerez ce que j’ai apporté. Je suis même certain que vous allez adorer, » dit Clay.

A suivre…

A ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Lun 31 Déc - 13:01

oui c'est vrai la coupure c'est moyen!!! j'ai hate de connaitre la suite!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Lun 31 Déc - 13:11

trop bien
vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne
Connaissance de Catherine


Nombre de messages : 1893
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Lun 31 Déc - 17:14

Et voici la suite comme promis.

*****

Il s’arrêta à la barrière, laissant Mac avancer seule. Quand Harm vit qu’ils arrivaient, il ouvrit la porte de la voiture et sortit. Mac se figea sur place ne croyant pas ce qu’elle avait devant les yeux.

« Oh mon Dieu, c’est pas possible, » dit-elle avant de courir vers lui.

« Oh mon Dieu, c’est pas possible. C’est toi. C’est vraiment toi ? » Demanda-t-elle en le serrant dans ses bras avant de se reculer pour le regarder. « Comment... Mais tu étais mort ! Oh Seigneur je n’arrive pas à y croire, » dit-elle en pleurant et en déposant de petits baisers un peu partout sur le visage humide de son mari, qui pleurait lui aussi, avant de l’embrasser et de le serrer de nouveau dans ses bras. Elle ne voulait plus le lâcher de peur qu’il ne s’envole, mais il était vraiment là avec elle.

« Seigneur, tu m’as tellement manqué, » dit Harm en la tenant contre lui, les larmes coulant toujours librement sur ses joues. « Je n’ai jamais cessé d’espérer ce jour. »

Ils finirent par se séparer et Webb s’approcha d’eux. Mac sécha ses larmes et prit Cleya dans ses bras pour la présenta à Harm.

« Harm je te présente notre fille Cleya. Cleya, ma chérie, voici ton papa. Tu le connais, bien hein ? Je te parle tous les jours de lui. Il est revenu ma chérie. Papa est revenu. Vas lui dire bonjour mon cœur, » dit-elle en tendant Cleya à son père. Il la prit et la serra dans ses bras.

« Tu es tellement belle ma petite princesse. Si tu savais comme j’ai pensé à toi chaque jour, » dit Harm. Ses larmes recommencèrent de couler quand la petite fille, bien qu’elle ne l’avait jamais vu, mit ses bras autour de son cou et le serra de ses petits bras potelés en gazouillant quelque chose qui ressemblait à ‘paaa’.

Mac regarda ses retrouvailles entre le père et sa fille avant de se tourner vers Webb et de le prendre dans ses bras.

« Je suppose que vous y êtes pour quelque chose, » dit-elle en le serrant contre elle. « Merci. Merci beaucoup, c’est le plus beau cadeau qu’on m’ait jamais fait. Je ne pourrais jamais assez vous remercier. Il faudra que vous m’expliquiez comment vous avez fait ça.

« C’est un plaisir et les explications viendront en son temps. Profitez encore de votre mari avant qu’on aille voir les autres. »

Mac lâcha Webb et comme il lui avait dit, retourna dans les bras de son époux. Harm serra sa femme et sa fille aussi fort que cela fut possible. Ils pleuraient tous les deux maintenant et ne s’en souciaient pas le moins de monde. Ils venaient de se retrouver après plus d’un an de séparation et c’était le plus important.

« Et si on allait voir les autres. Ils vont se demander ce qui prend si longtemps, » dit finalement Mac.

Ils retournèrent tous les quatre vers le jardin. Harm gardant un bras autour de la taille de Mac et tenant sa fille contre lui. Quand ils arrivèrent dans le jardin, on entendit un bruit sourd. Trish venait de lâcher l’assiette qu’elle tenait en main.

« Harm, mon dieu, c’est toi ? » Dit-elle en laissant ce qu’elle faisait et en courant dans ses bras.

Harm eut tout juste le temps de donner Cleya à Mac avant de prendre sa mère dans ses bras. Elle pleurait dans l’étreinte de son fils et Harm pleurait avec elle. Ils laissaient libre court à leurs émotions.

« Maman, tu m’as tellement manqué, si tu savais, » dit-il en la serrant contre lui.

Trish ne voulait plus lâcher son fils, mais elle n’eut pas le choix quand Grams et Frank voulurent à leur tour serrer Harm dans leurs bras. Les retrouvailles prirent un moment. Chacun voulant sa part auprès de lui. Quand tout le monde eut embrassé Harm, il s’installa dans une chaise avec sa fille dans ses bras et sa femme à côté de lui, ne voulant plus le perdre de vue une seule seconde.

A suivre…

A mercredi

Et Bonne Année 2008 à vous tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cam
Connaissance de Catherine
avatar

Nombre de messages : 1860
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Lun 31 Déc - 17:35

trop bien
la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia R.
Admin
avatar

Nombre de messages : 2164
Localisation : On the Stars
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   Mar 1 Jan - 16:16

Mais c'est magnifique!!!!!!!!!!!!!!!!! fsdfsd fsdfsd


gfsdfds gfsdfds gfsdfds

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catherine-bell.wifeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le prix du Destin [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le prix du Destin [en cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Ou achete-t'on un cours de maquillage ?
» Ecole de coiffure = prix abordable !
» Vends support de cours CNED (2012) conservateur bib Etat ext
» Cours de Maquillage MAC =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catherine Bell Forum Français :: Espace créations :: Espace Créations :: Tout public :: Corinne-
Sauter vers: